La naïveté, un défaut ou une qualité ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Je suis clairement naïve. Trop peut-être ? Je ne sais pas. Parfois c'est drôle (pour les autres) et parfois c'est un peu pathétique. Finalement, je crois que j'ai bon fond et il arrive fréquemment que je sois surprise, pour ne pas dire choquée, presque dégoûtée, par les actions ou les décisions des autres. Est-ce que c'est dur à vivre ? Alors oui, parfois je tombe de haut, mais souvent, j'ai tendance à penser que ma naïveté me protège. Est-ce que ça me rend stupide ? En tout cas, ça ne m'empêche pas, je crois, d'avoir de l'esprit. Mais est-ce que j'ai raison ?

La naïveté, un défaut ou une qualité ?
Sommaire : 

La naïveté comme un retour à l'enfance

La naïveté est liée à l'enfance, c'est dans sa nature. En effet, le mot naïf vient du latin "nativus" qui signifie naïf, naissance, naturel, inné et donc donné par la nature. Le dictionnaire nous dit que la naïveté est une "Simplicité, grâce naturelle empreinte de confiance et de sincérité." En ça, elle est plutôt positive. Elle traduit une certaine fraîcheur de l'enfance, un moment où la noirceur de la vie n'avait pas encore trop de prise sur nous. C'est alors un autre regard sur le monde, mais qui n'empêche pas pour autant l'intelligence, la pensée, la créativité.

Pourquoi je suis naïve ? Et vous ?

On vous fait gober tout et n'importe quoi ? Vous faites facilement confiance et préférez croire en la gentillesse qu'en l'égoïsme, la méchanceté et la cruauté ? Bienvenue au club des naïves ! Mais pourquoi est-on comme ça ? Quoi qu'on en dise, la naïveté ne va pas souvent de pair avec un esprit serein et calme. La naïveté, c'est surtout un voile qui empêche de souffrir.

  • Un besoin d'enfance : La naïveté peut être le résultat d'un déni de la vie adulte, un désir de garder un pied dans l'enfance. On retrouve souvent cette attitude chez celles qui ont connu une enfance difficile. La naïveté leur permet de recréer une enfance idéalisée. Il peut aussi s'agir d'une adulte qui fut surprotégée pendant l'enfance et bien (trop) souvent maintenue dans l'ignorance. Ici les illusions protègent, mais elles empêchent aussi d'accéder aux décisions que l'on peut prendre en tant qu'adulte.
  • La peur du réel : Le monde est violent et si on manque de sécurisation intérieure, cette violence peut vraiment heurter. La naïveté est donc aussi une question de survie. Les faits sont là, on les connaît, mais ils sont si bouleversants que l'on préfère les ignorer.
  • Des croyances bien ancrées : la naïveté peut être aussi liée à une idéologie familiale bien ancrée. Rien n'est plus difficile que d'échapper à des croyances familiales qui se propagent de génération en génération. En effet, ouvrir les yeux ou ne pas suivre le courant, c'est se mettre en marge de sa famille.

Naïveté et intelligence : ça va de pair !

Crédule et niais sont synonymes de naïf et on ne va pas se mentir, les naïfs peuvent agacer par leur candeur, la tendance qu'ils ont à croire tout ce qu'on leur dit et cette confiance exacerbée en l'autre. Oui, mais la candeur n'empêche pas de comprendre les choses, et si c'était simplement une autre vision du monde ? 

La naïveté peut être une sorte d'ouverture d'esprit sur le monde, mais surtout la capacité à s'émerveiller d'un rien, de ne pas être blasé, de faire preuve de légèreté, de franchise, et aussi une innocence qui permet de décupler la créativité. Beaucoup d'artistes et de scientifiques tentent, expérimentent, découvrent avec, simplement, cette façon de voir le monde autrement. Qui d’autre que les naïfs pour croire à des théories invraisemblables, se lancer et se rendre compte que ça pourrait marcher ?naïfs et intelligents

Qui d’autre que les naïfs pour croire à des théories invraisemblables, se lancer et se rendre compte que ça pourrait marcher ?

Les conséquences, parfois néfaste de la naïveté ?

Alors, la naïveté, une qualité à exploiter ? Ça reste encore à prouver. Si j'ai tendance à penser que ma naïveté me protège de la part la plus abjecte de la nature humaine, certains pourraient penser que je suis tout simplement lâche. Que sous couvert de faire confiance et d'être trop gentille, j'évite en fait de me confronter aux autres. Je dois bien l'avouer : ce n'est pas tout à fait faux. Avec la naïveté, je suis tout le temps en position de défense. Une adulte naïve n'a pas seulement su garder son âme d'enfant, elle ne veut surtout rien savoir des imperfections, des manques, de l'insuffisance du monde, des autres et des siennes.

Trop naïve, faut-il y remédier ?

Et puis la naïveté c'est surtout une histoire de confiance. On s'étonne, voire on me reproche souvent la confiance absolue que j'ai en mon partenaire en amour. La méfiance n'est pas dans mon ADN. Au lieu d'attendre avant d'accorder ma confiance, je l'accorde, partant du principe que tout le monde mérite qu'on lui fasse confiance, le cas échéant, je la retire. Pas de méprise, je suis quand même consciente que tout le monde n'est pas toujours bien intentionné, mais je préfère prendre le risque et penser qu'il pourrait l'être, plutôt que d'être sans cesse soupçonneuse. Le problème, bien évidemment, c'est que le risque est donc plus grand de se faire manipuler, d'être déçue, blessée. La naïveté peut faire de moi une victime et sans doute l'ai-je déjà été... mais je vous l'ai dit, je suis naïve, pas stupide...

👉 Mécanismes de défense : tout savoir sur ces remparts de l'esprit

Amasser de l'expérience

Alors j'apprends de mes erreurs. On me demande de prêter de l'argent et on ne me le rend pas, on me fait parler de ma vie pour lancer des rumeurs à mon sujet, on me propose une relation libre dans le seul but de voir si l'herbe est plus verte ailleurs avant de me laisser tomber. Maintenant je sais. J'anticipe, je me méfie un peu plus, je réfléchis plus longuement et surtout, je suis un peu moins gentille et j'apprends à dire non. Pourtant, même si je sais que la cruauté, la méchanceté et l'égoïsme existent, je préfère rester optimiste. Le monde pour moi, restera un endroit où il fait bon vivre tant que je ne serais pas dans le cynisme... ni dans le déni ! La naïveté doit servir à recouvrir quelques murs de peinture rose, tous ne peuvent pas l'être. Elle doit être éclairée et ne pas servir de faux-semblant pour éviter d'affronter la vie.

L'avis de la rédaction : en prendre conscience

Peu importe finalement d'être naïve, d'avoir gardé cette part de l'enfance qui nous empêche de sombrer dans le cynisme. L'important c'est de ne faire souffrir personne, à commencer par soi-même. Qu'elle soit un défaut ou une qualité (à vous de juger) la naïveté doit surtout être consciente. S'autoriser à croire au possible et à l'impossible, s'éviter quelques souffrances, pourquoi pas. Mais un jour ou l’autre, naïve ou pas, nous devons toutes faire face au réel, comme il est. On ne peut pas toujours se crasher avec le sourire, sinon, c'est que la vie ne nous aura rien appris. Se protéger du monde, c'est aussi comprendre le monde.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

On récolte ce que l'on sème, est-ce toujours vrai ?

Pour moi, cette expression a toujours sonné comme quelque chose de négatif. Comme une punition. Je l'entendais comme une menace : "si tu sèmes de mauvaises graines, tu n'auras qu'une mauvaise récolte." Sans doute quelque chose en moi pensait n'avoir rien de bon à semer. Des années plus tard, je comprends enfin que non seulement que récolter ce que l'on sème, ça peut être très positif, mais quand plus, il vaudrait mieux que ça le soit, parce que visiblement, on récolte TOUJOURS ce que l'on sème.

Pourquoi je me sens toujours coupable ? Comment arrêter ?

Le sentiment de culpabilité vous ronge, alors que vous n’avez rien fait de mal. Vous avez souvent l'impression que c'est de votre faute, que vous auriez pu agir différemment, en faire plus, etc. Pourquoi vous blâmez-vous alors que vous êtes innocent ? Comment arrêter de vous auto-flageller sans raison ? On vous explique tout !

9 podcasts érotiques pour faire grimper la température 🔥

Le porno n’a jamais trop été ma tasse de thé. En revanche, j’ai découvert les podcasts érotiques et je dois avouer que ça m’a plu ! Déjà, parce qu’ils sortent du schéma classique très hétéronormé, on explore des points de vue érotiques pour les femmes, pour les personnes LGBTQ+, etc. On retrouve des témoignages, des fictions, des jeux de rôles… Chacun peut vraiment y trouver son compte ! Donc enfilez vos écouteurs et préparez-vous à découvrir des moments auditifs qui vont faire grimper la température !

Je n'ai pas d'amis... Pourquoi ? Est-ce que c'est grave ?

Non pas que je passe mes journées seule, dans mon coin, sans décrocher un mot. J'ai bien deux ou trois personnes à appeler si je veux sortir boire un verre, mais je n'ai pas d'amis. Pas de "deuxième famille" comme on dit. Est-ce volontaire ? Est-ce qu'un trop mauvais caractère repousse tous ceux qui m'approchent ? Ou tout simplement la vie, qui nous éloigne de certaines personnes lorsqu'on grandit ? Je n'ai pas d'amis, est-ce vraiment grave ?

Je ne supporte pas les enfants de mon conjoint, au secours !

Vous avez enfin trouvé l'homme idéal. Il correspond à toutes vos attentes et votre bonheur serait total si seulement... il n'avait pas ses enfants que vous ne supportez pas ! 😤 Pour certains c'est un sujet tabou, mais pour vous, ce rôle de belle-mère est une plaie. Véritables monstres, ils vous insultent ou vous ignorent et c'est mal, mais ses enfants vous ne les aimez pas pire, vous les détestez et vous prenez à rêver d'une vie dans laquelle ils n'existeraient pas ("et si on partait vivre à l'étranger ?"). Tatata on se reprend, belle-mère ou marâtre, on a le droit au bonheur amoureux !

La météo intérieure, un exercice simple et très éclairant

Vers la fin de l'adolescence, j'avais inventé un jeu de mots, avec une partie de mon prénom, que j'écrivais très souvent : Lau rage ⛈️. Très colérique, je trouvais que cette combinaison me correspondait parfaitement. Ça grondait, ça éclatait en moi. C'était l'orage. Sans le savoir encore, je faisais état de ma météo intérieure. La métaphore la plus efficace pour faire le point sur ses émotions.

Votre horoscope directement chez vous

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici