Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !

Mis à jour le par Camille Lenglet

Ahh la mauvaise foi, je pense que tout le monde en a fait preuve un jour ou l’autre. Il m’arrive parfois d’être persuadée d’avoir raison sur un sujet et de m’apercevoir durant la conversation que j’ai tort. Mon côté tête de mule ne va pas vouloir reconnaître la faute et je vais m’enfoncer dans ma mauvaise foi. Cependant, ce n’est pas un comportement sain puisque la mauvaise foi cache souvent des problèmes plus profonds. Voyons ce dont il s’agit !

Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !
Sommaire : 

Qu’est-ce que la mauvaise foi ?

Avant tout, il est important de comprendre ce qu’est la mauvaise foi. Deux écoles s’affrontent sur la définition. Le mot "foi" vient du latin “fides” qui a différents sens : confiance, loyauté, promesse, parole donnée. Dans la première signification, on oppose la mauvaise foi à la bonne foi. Lorsqu’on fait preuve de bonne foi, on est convaincu de la véracité de ce qu’on dit. À l’inverse, la mauvaise foi, c’est le fait de savoir que l’on dit une chose fausse 👀.

Le manque de lucidité ?

Pour d’autres, comme Sartre, la mauvaise foi n’est pas conscience, car pour lui il s’agit plus d’un manque de lucidité : « On ne ment pas sur ce qu’on ignore, on ne ment pas lorsqu’on répand une erreur dont on est soi-même dupe, on ne ment pas quand on se trompe ». Est-ce réellement un manque de conscience ou y a-t-il autre chose qui se cache derrière la mauvaise foi ? Évidemment, il y a anguille sous roche 🧐…

Pourquoi on l'utilise ?

La mauvaise foi pourrait être une cousine de la mythomanie, même si on n’est pas forcément en train de mentir quand on est de mauvaise foi. Parfois, on ne dit que la vérité, mais on la tourne d’une manière qui nous arrange. Eh oui, c’est pour ça que certaines personnes utilisent la mauvaise foi, car elle les aide à parvenir à leur but caché 🙊 ! 

➜ Hervé Magnin définit donc la mauvaise foi ainsi : « un phénomène relationnel qui consiste à tromper volontairement autrui sur ses propres intentions afin de mieux les réaliser ».

Ma mauvaise foi

Prenons par exemple une situation qui m’est déjà arrivée avec mon ex. Je ne voulais pas reconnaître qu’on était bien sur la bonne route. Je savais pertinemment que c’était la direction correcte, mais j’avais en tête de le faire passer par un autre chemin pour faire un arrêt shopping 😅. Je me suis évertuée dans ma mauvaise foi, tout simplement parce que j’avais peur qu’il ne soit pas d’accord pour faire cette pause.

➜ Plutôt que d’anticiper avec anxiété sa réaction, j’aurais dû lui parler sincèrement. Cependant, j’étais dans une relation toxique qui m’empêchait de me sentir libre et écoutée 😥. Ma peur irrationnelle m'a fait adopter une stratégie de défense via la mauvaise foi, car je ne me sentais pas en capacité de dire ce que je pensais réellement.

Pourquoi doit-on arrêter d’en abuser ? ✋

On ne peut pas faire preuve de mauvaise foi envers soi-même. Elle a uniquement lieu dans un contexte social où on fait tout pour la dissimuler. On pourra donc essayer de mettre en avant des arguments qui n’ont pas réellement de fondements.

La toxicité de l’abus

Derrière la mauvaise foi, il y a toujours une motivation consciente. On fera donc tout pour ne pas passer pour quelqu’un de mauvaise foi. À petite dose, la mauvaise foi est un signe de santé mentale pour le psychologue, Alain Braconnier. On arrive à savoir où est la vérité et à faire un jeu d’esprit. On peut l’utiliser, un petit peu, pour se sortir d’une situation délicate.

Cependant, lorsqu’on en abuse, on devient une personne toxique pour les autres. On veut que les choses aillent dans notre sens, au point de manipuler la vérité. On reconnaît qu’il y a mieux comme comportement 😅... Mais la mauvaise foi cache bien souvent un problème bien plus profond.

La faille narcissique

Certes, cela peut toutes nous arriver d’être de mauvaise foi, mais ça ne doit pas être récurrent. Sinon il faut se poser des questions sur son comportement et pourquoi on agit ainsi. Frédéric Fanget, psychiatre, explique que les personnes qui utilisent la mauvaise foi comme stratégie de défense, ont une faille narcissique, comme le manque de confiance en soi. Il y a une peur d'être rejetée par les autres 😥 !

Pour ma part, j’ai stoppé ma relation quand j’ai vu que je ne me sentais pas libre d’exprimer mes désirs. Depuis, je suis toujours honnête et transparente, ce qui m’allège bien le cœur et la conscience 🤗.

Une multitude d’effets négatifs sur les autres

Vu qu’on l’utilise dans une relation sociale, il faut aussi penser aux effets de la mauvaise foi quand on en est victime. Dans le livre “Ces gens qui ont toujours raison : ou comment déjouer les pièges de la mauvaise foi” d’Hervé Magnin, il y a des chiffres qui ne trompent pas par rapport à l’anxiété que cela peut provoquer sur les autres :

  • 40 % affirment que la mauvaise foi des autres génère beaucoup de stress ;
  • 10 % des répondants disent que cela les angoisse même énormément ;

Du côté des émotions, ce n’est pas non plus la fête puisque cela peut transformer la colère en violence :

  • 30 % affirment que la mauvaise foi les agace ;
  • 25 % que ça les énerve ;
  • 20 % des répondants, cela les rend même violent.

Attention, rien ne justifie la violence, même lorsqu’on a été de mauvaise foi. Cependant, cette étude montre qu’elle cristallise bien des problèmes et des tensions entre deux individus. Bien loin de la communication non violente, elle envenime beaucoup de situations.

Enfin encore faudrait-il qu’on reconnaisse quand on a été en tort, vu que 70% des répondants affirment ne jamais avoir été de mauvaise foi. Il faut donc commencer par avouer qu’on a fait preuve de mauvaise foi pour apaiser la relation et être à l’écoute sincère de l’autre. Et si on sent qu’on ne peut pas être correctement écoutée, on fuit 🏃‍♀️!

L'avis de la rédaction : s'interroger sur les causes profondes

Si vous abusez de la mauvaise foi et qu'elle est devenue une véritable stratégie de défense, il faut alors s'interroger sur les raisons profondes. Pourquoi adoptez-vous ce comportement ? Que cherchez-vous à éviter ?  De quoi avez-vous peur ? Que voulez-vous montrer en agissant ainsi ? Les réponses ne sont pas toujours évidentes et adopter un nouveau comportement, encore moins. C'est pourquoi nous vous conseillons de contacter l'un de nos psychologues afin de faire le point et de mettre en place de nouveaux comportements ensemble.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Comment changer ? 6 étapes pour le changement, c'est maintenant !

On a toutes connu ça un jour : on n’est pas satisfaite de qui on est. On a envie de changer ! Mais difficile de savoir par où commencer... Depuis quelques années, j'opère quelques petits changements chez moi, pour être plus en adéquation avec la personne que je suis. Cela prend du temps et il faut de la patience, mais rien est impossible ! Alors comment changer ? Quelles sont les étapes pour y parvenir ? Maintenant que je suis passée par là, je peux vous délivrer les leçons que j’ai retenues.

Je ne suis jamais satisfaite, mais pourquoi donc ?

Au travail ou au quotidien, ce que je fais ne va jamais. Peut-être que mon plus grand défaut est ce perfectionnisme excessif, mais rien n'est trop beau pour moi ! Éternelle insatisfaite, je n'épargne pas non plus les autres et leur mène la vie dure. M'aurait-on élevée comme une princesse ? Mes exigences seraient-elles à revoir ? D'où vient cette insatisfaction chronique ? 🤔 Explications.

Guide de la séparation : les premières démarches à faire

Des séparations, ça, j’en ai vécu ‬ ! Certaines ont été faciles sur le plan organisationnel, d’autres étaient plus compliquées parce que je vivais avec la personne, que nous avions un animal, un crédit, etc. Au-delà de l’aspect émotionnel, il est difficile de se séparer, car cela demande beaucoup de démarches. C’est d’autant plus vrai lorsqu’on a des enfants et qu’on est mariés… C’est pourquoi, nous avons décidé de vous faire un guide de la séparation, avec les premières démarches à enclencher une fois que la rupture est décidée.

Découvrez le yin Yoga, la pratique idéale pour les futures et jeunes mamans

Le yoga est la discipline parfaite pour accorder le corps et le mental. Or, pendant ou après une grossesse, le corps subit beaucoup de changements et quelques traumatismes. Le yoga prénatal et postnatal est particulièrement intéressant pour mieux vivre cette étape importante. Explications de notre experte, Valentine.

Courir pour se vider la tête, les bienfaits insoupçonnés du running

Les coureurs sont unanimes : courir améliore la forme, vide la tête et quand on y a goûté, on ne peut plus s’en passer. Pour seule preuve, s’il est parfois difficile de se motiver pour chausser ses baskets on en revient toujours épuisé mais heureux. Quel est donc l’incroyable secret de la course à pied ?

Le complexe de Cendrillon : une histoire d'amour néfaste

Tout le monde connaît le fameux conte de Cendrillon. Nous avons tous entendu cette histoire des dizaines de fois. Et pour cause, il s’agit d’une très jolie fable avec une fin heureuse. Mais quand le conte se transforme en complexe ou en syndrome du prince charmant, l’histoire prend vite un autre tournant et met en péril la vie amoureuse des femmes atteintes par le complexe de Cendrillon. Explications.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici