Je me sens rejetée, d'où vient ce sentiment d'exclusion ?

"Depuis que je suis enfant, je me sens rejetée et j’ai de grosses difficultés à m’intégrer. Je me sens totalement exclue, même maintenant que je suis adulte. J’ai l’impression qu’il y a quelque chose chez moi qui génère une antipathie qui fait fuir les autres. Pourtant, je suis respectueuse, curieuse et j’ai vraiment envie de faire des rencontres et de nouer des amitiés solides." Si vous vous êtes reconnue dans ces quelques mots, cela veut dire que vous vous demandez pourquoi vous avez ce sentiment d’exclusion. Voyons ensemble d’où vient cette sensation d’être rejetée pour mieux avancer.

Sommaire : 

Rejet réel ou sentiment ?

Le rejet social peut être une réalité évidente, surtout lorsqu’on subit du harcèlement (scolaire ou au travail). On fait l’objet d’agressions de la part d’un groupe souvent tenu par un pervers narcissique. Cependant, si ce n’est pas le cas, il peut s’agir que de méfiance. En effet, lorsqu’on se présente à un nouveau groupe, les personnes en face de nous sont prudentes et préfèrent mettre du temps à faire connaissance. 👉 Dans ce cas-là, il ne s’agit pas de réelle intention de rejeter. Il s’agit de distance, voire d’indifférence, ce qui est difficile à vivre lorsqu’on est hypersensible.

Cet article peut vous intéresser >>> Êtes-vous hypersensible ?

La peur de ne pas être acceptée

Il faut toujours prendre du recul et se questionner à propos de notre vulnérabilité par rapport à la non-reconnaissance et la non-acceptation des autres. Lorsqu’on a peur, on a tendance à voir cette peur partout. Il en va de même pour l’exclusion sociale. À partir de là, cela peut être un cercle vicieux. En effet, à partir du moment où on craint quelque chose, on a plus de risque de la provoquer. 

➜ La peur risque de perturber notre comportement social et donc de mener à une réelle mise à l’écart.

Des racines traumatiques 

Ce sentiment d’exclusion et cette peur de ne pas être acceptée prennent souvent place à cause d’une enfance compliquée. Des douleurs émotionnelles naissent pendant cette période charnière et deviennent de véritables blessures invisibles à l’âge adulte.  💔 Par exemple, si l'un de nos parents a eu un rejet envers nous, de manière inconsciente ou non, cela nous fragilise. La blessure de rejet perdure, y compris lorsqu’on est adulte. C’est pourquoi il est important de comprendre la raison de cette peur.

➜ L’autrice du livre “Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même”, Lise Bourbeau, en parle très bien. Elle explique que les 5 blessures qui nous empêchent d’accéder à notre bonheur sont les suivantes : le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice.

La naissance du sentiment d’exclusion

La blessure du rejet naît donc pendant l’enfance. Il peut y avoir plusieurs cas de figure où un enfant peut développer ce traumatisme. Par exemple :

  • Si on était un enfant non désiré, un “accident”.
  • Que nos parents, ou un des deux, désirait le sexe opposé (un garçon si on est une fille et inversement).
  • Si un de nos parents a eu un comportement de rejet ou d’indifférence par rapport à un de nos besoins.
  • Si un de nos parents a exprimé une attente démesurée.
  • Si, au contraire, on a été très protégé. Le message qui nous parvient est que nous sommes trop fragiles et incapables de gérer seule.

Cet article peut vous intéresser >>> Comment transformer son hypersensibilité en force ?

La fuite comme habitude sociale

Par conséquent, si on a cette blessure du rejet en nous, on a adopté un certain comportement en réaction à cela. Souvent, il est caractérisé par la fuite, sans même que l’on s’en rende compte.

  • Vouloir être seule,
  • Se sous-estimer,
  • S’effacer devant les autres,
  • Ne pas regarder dans les yeux,
  • Ne pas donner son opinion,
  • Parler peu,
  • Peur de ne pas être comprise,
  • Ajuster son comportement pour plaire,
  • Changer de sujet quand ce dernier nous fait peur,
  • Être dans la lune (se décrocher de la réalité),
  • Ruminer certaines situations ou conversations,
  • Être perfectionniste,
  • Ne pas se sentir importante,
  • Éviter certaines situations sociales (anniversaires, fêtes, repas de famille, etc.),
  • Être en conflit avec le parent du même sexe.
  • Le décalage entre le vécu et l’attente

Le plus difficile à vivre, c’est donc le décalage entre ce qu’on a vécu et nos attentes. En effet, une blessure de rejet peut nous empêcher de nous intégrer facilement à cause de nos comportements inconscients ou non. C’est comme ça que le sentiment d’exclusion naît et qu’on n’arrive pas à combler notre solitude. On a l’impression de ne jamais arriver à nouer de lien avec les autres. 

Pour se sortir de ce décalage et arriver enfin à se sentir accepté, il est nécessaire de passer par 4 étapes :

  • Comprendre d’où vient le sentiment de sujet
  • Libérer les émotions enfouies
  • Aller vers les autres
  • Exister en l’absence d’un regard valorisant

➜ C’est un travail qu’il n’est pas simple de faire seule, c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à se faire accompagner pour en parler à un professionnel. Il faut comprendre ses blessures passées pour arriver à nouer du lien et ne plus se sentir rejeter.

L'avis de la rédaction : une sensation source de grande souffrance

La sensation d'être rejetée et de ne pas parvenir à s'intégrer est cause de grandes souffrances et peut vous amener à vous replier sur vous-même et vous empêcher de vous épanouir. C'est pourquoi il est important d'identifier les causes de ce sentiment de rejet et de travailler sur le sujet accompagnée d'un psychologue. Ensemble, vous identifierez les raisons de ce mal-être et trouverez des façons d'avancer.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Les commentaires

Nos derniers articles

Equicoaching, quand le cheval nous montre la voie

Les animaux ont depuis longtemps montré leur capacité à soigner les hommes, le cheval...

Lire

10 citations sur la solitude : en tête à tête avec moi-même

La solitude peut être la cause d'une grande souffrance. Se sentir seule, face à soi-m...

Lire

Le complexe de supériorité ou l'illusion de la supériorité

C'est une personne qui semble n'aimer personne plus qu'elle-même. Elle parle souvent ...

Lire

L’horreur des thérapies de conversion

S’il y a bien quelque chose que je trouve normal, c’est d’aimer qui on veut, peu impo...

Lire

Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !

Ahh la mauvaise foi, je pense que tout le monde en a fait preuve un jour ou l’autre. ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici