6 bonnes raisons de se réjouir du retour de l'hiver

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Je sais compter, j'ai un calendrier et je peux donc prévoir le retour de l'hiver et pourtant, à chaque fois, les jours qui raccourcissent et le froid glaçant me plombent le moral. Il paraît pourtant que la saison hivernale comporte son lot de petits plaisirs et de grandes réjouissances. Allez, je me laisse tenter !

6 bonnes raisons de se réjouir du retour de l'hiver
Sommaire : 

Winter is coming et j'avoue, je déteste ça !

Loin de moi l'idée de vouloir être négative, mais vraiment l'idée même de l'hiver me fout le cafard et je sens poindre une déprime hivernale 😮‍💨. Je supporte très mal le froid, c'est sans doute l'une des principales raisons de ma détestation. Passer sa journée sous un ciel gris plombant, à moitié grelottante, les mains gelées et recouverte de dizaine de couches de vêtements, qui aime ça ? Vraiment ? Et ne me parlez pas des sports d'hiver, les skis me détestent et ont juré d'avoir ma peau. Pour ce qui est des plats dits "d'hiver", si on pense à ceux qui comportent du fromage fondu, croyez-moi, le fromage fond aussi très bien en été ! En bref, tremblote, goutte au nez, doigts qu'on ne sent plus, gorge qui pique et tonne de vêtements peu avantageux, n'en jetez plus je sens des envies d'hivernation ! Quoique, la neige, c'est beau quand même...

10 bonnes raisons de penser que l’hiver c’est chouette (parce que ça l'est vraiment !)

Trêve de négativité et comme l'hiver passera par moi (pas le choix de ce côté de l'hémisphère), autant lui trouver quelques avantages.

1. Chaud devant ! ☕

Je crois que je vous avais déjà parlé de ma passion pour le grog, dans mon article sur les remèdes naturels contre le mal de gorge. Il est vrai que les boissons chaudes ont un certain pouvoir réconfortant non négligeable (et en plus j'adore avoir de la buée sur mes lunettes 😒 !). La promesse du thé, du café au lait, ou du chocolat qui va déverser sa chaleur en vous, c'est apaisant et revigorant en même temps. D'autant que les boissons chaudes sont parfaites pour des moments d'intimité, en tête-à-tête avec soi-même, ou à partager.

2. Les recettes qui tiennent au corps... 🫕

Oui, je sais, j'ai dit que le fromage fondait aussi très bien en été et d'ailleurs, je suis le genre de personne tout à fait capable de s'envoyer une raclette ou une truffade un 14 juillet, mais je dois admettre que c'est mieux en hiver. Déjà parce qu'on sait que manger fait du bien au moral, et que ce sont des recettes réconfortantes, qui font du bien quand on a eu froid toute la journée. Durant cette saison, elles peuvent aussi, pour certaines, avoir moins le goût de la culpabilité. Et en plus, on peut les faire nous-même, avec le temps que l'on passe à l'intérieur, ce serait dommage de ne pas en profiter pour parfaire sa tartiflette, ses lasagnes 4 fromages ou le pot-au-feu de mamie.

3. Des fêtes à la folie ! 🎄

Alors oui, parfois on sait que Noël en famille, c'est plus une question de survie que de convivialité, mais rien ne nous empêche de passer Noël toute seule ou du moins, de faire la fête comme on en a envie. Quoi qu'il en soit, on peut aussi choisir d'envisager les fêtes de fin d'année (et celles qui suivent) comme des moments conviviaux et chaleureux qui donnent le coup d'envoi de la saison estivale.

4. Hiver rime avec lumière ! 🕯️

C'est faux ! Et puis en fait, si on regarde bien, bien sûr qu'hiver rime avec lumière. Il n'y en a pas dehors, ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas en ajouter. Une touche de lumière par là avec une guirlande lumineuse, une autre par ici avec une bougie. Faites le choix d'illuminer votre hiver !

5. On hygge 🛋️

Popularisé il y a quelques années, le hygge est un art de vivre danois qui prône le confort, le doux et le moment présent. Ainsi pour faire face au froid, au manque de lumière et à la morosité ambiante de l'hiver, on peut choisir d'opter pour le hygge et de se laisser couler sous un plaid, les narines chatouillées par l'odeur d'une bougie senteur sapin ou d'un plat qui mijote en attendant de se retrouver entre amis. Ainsi, avec le hygge, on cumule les plaisirs de l'hiver : recettes réconfortantes, lumière et convivialité.

5. Il neige ! 🌨️

Avouons que la neige c'est un peu la star de l'hiver, d'autant que plus les années passent et plus elle se fait désirer. #réchauffementclimatique
Alors quand elle arrive, devant ce spectacle de la nature, nous sommes presque toutes prises de la même joie enfantine. Il y a, je trouve, quelque chose de très apaisant et presque jubilatoire, à se lever le matin et découvrir le sol recouvert de neige, encore lisse, sans aucune trace de pas. En plus, la présence de la neige éveille bien souvent nos sens, le bruit de craquement sous nos chaussures, son côté brillant au soleil, cette sensation de coton lorsqu’on la touche...

6. On s'amuse ! 🏂

Et qui dit neige dit sport d'hiver. Je vous ai dit que je détestais le ski ? Eh bien il se trouve que visiblement, il y a plein d'autres choses à faire pour s'amuser et se dégourdir en hiver : balade pédestre ou en raquettes, snow, luge, patin à glace, chiens de traîneau, bonhomme de neige, etc. Visiblement, l'hiver n'est pas que désolation et morosité, on peut aussi s'amuser, certes très très emmitoufler, mais s'amuser quand même !

💬 Et vous, pour quelles raisons aimez-vous l'hiver ? Dites-le nous en commentaire !

L'avis de la rédaction : l'heure de l'introspection

L'hiver on sort moins, mais l'esprit n'est pas tellement au farniente. C'est un moment de temps long et c'est donc l'occasion rêvée pour plonger en soi et faire un travail d'introspection. Ainsi on peut s'étudier, apprendre à mieux se connaître, se remettre en question, mais aussi interroger nos projets en cours, nos ambitions et nos objectifs. L'idée n'est pas de se faire mal, il faut savoir rester à l'écoute de ses émotions et si cette autoanalyse s'avère délicate, c'est peut-être qu'il y a un sujet bloquant qu'un psychologue pourrait vous aider à comprendre.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
 #BornToBeMe


Contacter un psychologue

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube