L'hiver : 10 bonnes raisons de se réjouir

Mis à jour le

Qui dit hiver, dit froid, rhume, jours qui raccourcissent, bref difficile de vanter les mérites de l’hiver. Nous allons vous démontrer que l'hiver c'est chouette ! Voici nos 10 bonnes raisons de se réjouir de l'hiver ;)

Qui dit hiver, dit froid, rhume, jours qui raccourcissent, bref difficile de vanter les mérites de l’hiver... 

Pourtant en hiver, on mange de bons petits mets au fromage, on se retrouve au coin de la cheminée à tenir un mug de chocolat chaud, enroulés dans notre plaid en polaire ? 

Ah ! Vous voyez, l’hiver en a des bonnes choses ! Voici nos 10 bonnes raisons de penser que l’hiver c’est chouette (parce que ça l'est vraiment !).

 

1. Chaud devant !

Givre, dents qui claquent, mains froides, lèvres gercées... Nos extrémités corporelles sont bien souvent les premières touchées par cette chute de température. Adieu milkshakes et smoothie pour le goûter. Que diriez-vous plutôt d’un bon chocolat chaud, agrémenté de quelques douceurs au caramel, à la crème fouettée ou bien même à la cannelle ? À consommer tranquillement chez soi ou entre amis dans un bar.

C’est tout simplement un délice !

 

2. Les recettes qui tiennent au corps...

L’hiver est définitivement la saison durant laquelle on ne se refuse rien, surtout en matière de nourriture, où nous avons tendance à profiter goulûment ! 

Raclette, tartiflette, fondue, etc. Vous avez l’embarras du choix. Ces fromages qui viennent embaumer nos cuisines mais surtout remplir nos estomacs gourmands, sont les vedettes de nos repas. Et oui ! En hiver nous ne sommes guère épargnés par les calories, mais après tout on est là pour en profiter non ?

3. S'emmitoufler dans des gros pulls

Glagla... Avec ce froid on n’a qu’une idée en tête, ressortir nos vêtements chauds... La doudoune et les pulls sont de retour ! Eh oui ! Rien de mieux pour nous tenir chaud. C’est bien simple, on les adore, conforts, chauds et pratiques, ils sont nos chouchous de cette saison ! Vive l’hiver ! Alors,  lequel allez-vous mettre aujourd’hui ? 

4. Il neige !

Essayons de penser à une couleur caractéristique de l’hiver... Vous aussi le blanc est la couleur qui vous vient à l’esprit ? Cela ne fait nul doute, puisque la star de l’hiver c’est elle : la neige ! Une chute de flocons, et ça y est le paysage revêt son plus beau manteau blanc. Splendide n’est-ce pas ? De quoi en prendre plein les yeux. La neige réjouit toujours petits et grands ; que ce soit pour faire des bonhommes de neige, des descentes en luge. S’amuser dans la neige est un vrai régal. Pensez à vous munir de vos bonnets et gants !

La présence de la neige éveille bien souvent nos sens, le bruit de craquement sous nos chaussures, son côté brillant au soleil, cette sensation de coton lorsqu’on la touche. Quel dommage qu’elle finisse par fondre…

5. Tout schuss !

En hiver, place aux fameux... Sports d’hiver ! La neige qui recouvre les montagnes, bien difficile de résister à une petite descente à ski. Parcours « piou-piou », pistes bleues, ou encore Snow Park... Il y en a pour tous les goûts pour s’amuser ! Une balade dans les sentiers pédestres à observer la faune et la flore, une descente en luge pour les plus petits ou encore un slalom pour les plus intrépides.

Après tout, les sports d’hiver sont aussi un bon moyen pour éliminer les bûches de Noël et autres mets festifs que nous allons engloutir. Alors en piste !

6. Des fêtes à la folie !

Pour se réchauffer on aime aussi faire la fête en hiver, mieux qu’un pull n’est-ce pas ? Le réveillon de Noël donne le coup d’envoi des festivités. Vient ensuite la Saint-Sylvestre.

Au nouvel an, c’est le moment d’oublier le stress auquel nous avons été sujet tout au long de l’année, et de penser aux projets qui nous tiennent à cœur pour cette nouvelle année.

Moments chaleureux et de convivialité, ils nous emplissent de bonne humeur et de gaieté.

 

7. Hiver rime avec lumière !

Éclats, paillettes, lumière... En hiver ça brille de partout ! En effet, vous avez surement pu apercevoir les diverses illuminations et les guirlandes qui parent vos rues. Des guirlandes de Noël que vous déposez délicatement sur votre sapin pendant les fêtes, vous aurez la joie d’admirer les décorations qui arpentent les rues. Levez la tête et observez les illuminations... Vous allez en prendre plein les yeux !

 

8. Allumez le feu !

Tandis que dehors il neige, il fait froid... On n’a qu’une seule vie, s’emmitoufler sous une montagne de couvertures et plaids bien chauds devant un bon feu de cheminée. Tenir entre ses mains un bon roman policier, tout en entendant ces bûches qui craquellent, et sentir la chaleur des flammes venir réchauffer notre corps engourdi. Et oui, profitons-en ! C’est uniquement en hiver que nous pouvons s’adonner à ce genre de petits plaisirs.

9. Quelques gourmandises...

Après la bûche de Noël, la galette des rois en janvier, place aux crêpes au mois de février. Et oui, le 2 février c’est la chandeleur ! L’occasion pour passer un moment convivial en famille autour d’un repas composé à 100% de crêpes ! Salées, sucrées, il y en a pour tous les goûts ! Mettez ce que vous voulez dessus, chocolat, crème de marrons, caramel beurre salé... Il nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon appétit !

 

10. En avant !

Le temps n’est plus à labronzette, et encore moins au farniente... En hiver, vous n’avez pas envie de mettre un pied dehors ? C’est l’occasion rêvée alors pour reprendre les projets auxquels nous avions tournés le dos cet été. Faites le point sur ce qui avait été délaissé pendant la période estivale, et reprenez les rênes pour achever les tâches nécessaires.


Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici