Kintsugi, l'art de réparer et de sublimer ses blessures

Mis à jour le par Camille Lenglet

Il n’y a rien qui me rend plus heureuse que faire un atelier autour d’une activité manuelle : poterie, linogravure, bricolage et même plus récemment, kintsugi. Pendant le cours, la professeure nous expliquait qu’au-delà de l’art, on pouvait voir le kintsugi comme une manière de sublimer nos fêlures. J’ai trouvé ça tellement beau que j’ai eu envie de vous faire un article, afin de vous partager la pensée japonaise.

Kintsugi, l'art de réparer et de sublimer ses blessures

Le kintsugi, un art lié à la céramique

Kintsugi 金継ぎ est composé de deux kanjis, de 金, kin qui signifie “or” et de 継ぎ, tsugi qui veut dire "jointure".

Le kintsugi est un art japonais ancien où l’on répare des objets cassés (en céramique), en utilisant de la laque saupoudrée d’or (parfois d’argent ou platine). Dans le reste du monde, on a tendance à recoller une tasse ébréchée avec une colle transparente, pour masquer le plus possible la fissure. Le kintsugi, c’est l’inverse. On met en valeur la fêlure en la transformant en veine précieuse et qui fait partie intégrante de l’histoire de l’objet ✨. 

Un bol réparé avec la méthode kintsugi

Le kintsugi, c’est montrer ce qu’on cache normalement.

👋 Cet article peut vous intéresser : 9 points communs des gens forts psychologiquement

Une belle philosophie de vie

Cela fait longtemps que je suis passionnée par le Japon, au moins 15 ans, pour sa culture, mais aussi pour la philosophie de vie des Japonais 🇯🇵. J’avais déjà parlé de l’importance de trouver son ikigai, mais je crois que j’aime encore plus le kintsugi. En effet, c’est bien au-delà de l’art, puisqu’il s’agit d’une pensée qui nous pousse à sublimer nos blessures à travers

  • 👉 L’acceptation : Le kintsugi nous enseigne à accepter les épreuves et les blessures comme faisant partie de notre histoire, plutôt que de les nier ou de les cacher.
  • 👉 La résilience : Tout comme un objet réparé par le kintsugi, nous pouvons nous relever après une épreuve et en ressortir plus forts, avec une beauté unique née de nos cicatrices.
  • 👉 L’unicité : Nos blessures et nos cicatrices font de nous des êtres uniques, avec une histoire et un vécu qui nous sont propres. Le kintsugi célèbre cette unicité.
  • 👉 La valorisation : En mettant en valeur les fissures avec de l'or, le kintsugi transforme ce qui était considéré comme un défaut en un élément précieux et beau.

La perfection n’existe pas dans notre monde, alors plutôt que de masquer, autant transcender ce qui nous a marqué. C'est un peu comme si on disait 💬 : "Ok, j'ai vécu des trucs difficiles, j'ai été blessé, mais ces expériences font partie de moi, elles m'ont rendu plus fort⸱e et unique.

La possibilité de tout transcender, si on le veut

Tout comme les tasses que l’on recolle à la colle transparente pour éviter que ça se voit, on a souvent tendance à diaboliser ce qui est négatif et à rejeter les moments difficiles de notre vie. Tout le monde a des difficultés, chaque personne connaît au moins une blessure émotionnelle et ça fait partie de qui on est 🥺. 

📌

Par exemple : J’ai vécu une rupture très douloureuse il y a quelques mois. J’ai essayé de m’inspirer du kintsugi pour me dire que je devais apprendre de cette histoire et des erreurs que j’ai commises durant la relation. Grâce à un suivi psychologique, je fais en sorte de transformer le traumatisme de la séparation en force, pour renaître de mes cendres.

Peu importe le type de blessure, que ce soit physique (un accident de voiture, une maladie, un handicap, le fait de vieillir, une agression…) ou émotionnel (une séparation, un deuil, une dépression, la perte de son travail, un abandon, des traumas…), l'énergie du Kintsugi peut nous soutenir et nous accompagner quand on essaie de s'en remettre. 

⚠️ Ce n’est pas de la positivité toxique, le but n’est pas de masquer, mais bien au contraire, d’apprendre à cicatriser pour transformer en force.

Comment appliquer le processus du kintsugi à soi-même ?

Bon, c'est bien beau Camille, allez-vous me dire, mais comment on applique cette pensée à notre vie ? Concrètement, pour appliquer le processus du kintsugi à soi, il est nécessaire de : 

  • 1️⃣ Soigner la blessure, conscientiser ce qu’il s’est passé 👉 j'ai été mise en arrêt maladie le temps de m'en remettre, j'ai consulté un thérapeute. 
  • 2️⃣ Se laisser du temps, se concentrer sur le présent pour ne pas ressasser le choc 👉 j'ai évité de faire trop d'anxiété d'anticipation et de me laisser porter afin de ne pas être constamment dans la souffrance.
  • 3️⃣ Accepter ce qu’il s’est passé, assumer sa blessure 👉 je suis sortie du déni en reconnaissant ce qu'il s'était passé et en mettant le doigt sur ce qui n'allait pas.
  • 4️⃣ Apprécier l’imperfection de son histoire 👉 je ne serais pas celle que je suis aujourd'hui sans l'histoire d'amour que j'ai eu et sans la rupture que j'ai connue. J'ai changé pour être une meilleure personne.

L’important est de travailler sa guérison émotionnelle et pour cela, il est important d’en parler à son entourage ou à un professionnel. L’idée est de ne pas rester seul⸱e avec notre souffrance. Guérir ne signifie pas oublier. Nos cicatrices montrent qu'on a survécu, qu'on s'est battu. C'est un processus qui prend du temps, comme quand on répare un objet avec de la laque et de l'or. Il faut être doux⸱ce et patient⸱e avec soi-même

L'avis de la rédaction : heureux les fêlés qui laissent passer la lumière

L'art du kintsugi est une manière poétique et puissante de reconnaître et de valoriser nos propres fêlures. Comme les objets que nous réparons, nous pouvons apprendre à voir nos cicatrices comme des marques de beauté et de résilience. Si cet article vous a inspiré à regarder vos blessures sous un nouveau jour, sachez qu'un psychologue peut vous accompagner.  

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube