La résilience ou l'art de se manger un mur sans sourciller

Mis à jour le par Camille Lenglet

On m’a souvent dit que je faisais preuve de résilience, après les nombreuses épreuves que j’ai traversées. Notamment le décès brutal de ma mère, je n’aurais jamais cru être aussi forte et pouvoir avancer. Faire preuve de résilience, c’est être capable de rebondir et de se reconstruire après un moment difficile. Si certaines personnes, comme moi, arrivent à avancer, d’autres ont plus de mal. Alors comment mobiliser son élan vital et avoir de la résilience ? Quels sont les facteurs de résilience ? Explications.

La résilience ou l'art de se manger un mur sans sourciller

Qu’est-ce qu’une personne résiliente ?

Cela peut paraître complexe de faire preuve de résilience et d’avancer après une épreuve difficile comme une rupture amoureuse brutale, un décès, la maladie… Il faut tout de même puiser en soi un élan vital pour continuer. La psychologue Ariane Calvo explique que c’est une “décision de vie sans mot”. La résilience n’a rien à voir avec la génétique ou l’environnement dans lequel on a grandi. Une personne résiliente décide de faire le choix de la vie, elle ne reste pas dans sa souffrance et avance pour son bien-être.

💪 La résilience est un moyen de ne pas développer des symptômes de dépression ou de développer une autre maladie mentale, lorsqu’un drame nous arrive. On possède toutes cet élan vital en nous, il n’est jamais trop tard pour y faire appel.

Les 10 caractéristiques d'une personne résiliente

On aimerait toutes pouvoir se relever rapidement d’une épreuve difficile, cependant il y a des facteurs qui favorisent la résilience. Dennis Charney, chercheur au ‘National Institute of Mental Health”, a travaillé avec des prisonniers de la guerre du Vietnam. Il a su identifier 10 facteurs qui ont fait la différence pour développer de la résilience :

  • 1. Être optimiste ;
  • 2. Avoir de l’humour ;
  • 3. Être spirituel ;
  • 4. Avoir un modèle ;
  • 5. Avoir un sens de la moralité ;
  • 6. Avoir un soutien social ;
  • 7. Avoir une mission ;
  • 8. Réussir à faire face à sa peur ;
  • 9. Faire de l’exercice physique
  • 10. Garder le cerveau occupé.

Comment faire preuve de résilience ? 5 étapes pour y parvenir

L'une des premières choses qui m’a aidé à me relever, c’est de m’accrocher à ce qui me faisait palpiter. J’ai gardé mes rêves en tête et ils sont devenus ma bouée de sauvetage. En effet, avoir nos objectifs de vie clairement présents en nous permet de se projeter et de ne pas s’ancrer dans la souffrance. On garde ce qui nous donne envie de vivre en nous ❤️ !

1. Se concentrer sur ce qui fait du bien

Imaginer à quoi pourrait ressembler notre vie si on accomplissait nos rêves aide énormément. Cependant, on peut faire travailler son imagination autrement. C’est ce qu’a conclu Ariane Calvo après des entretiens avec des personnes qui ont su faire preuve de résilience. Elle a découvert que diverses activités, comme le dessin, le soin des animaux ou même un sport, peuvent aider à nous canaliser.

🧘‍♀️ La concentration permet de s’extraire de la situation douloureuse et de calmer nos tiraillements internes. Les activités méditatives parviennent encore plus à nous apaiser dans ce genre de situations.

2. Se tourner vers ses forces

Lorsqu’on a de la résilience, on a une grande efficacité personnelle. Il ne faut pas croire qu’on est invincible, mais on se connaît parfaitement. On y parvient via des introspections régulières, ce qui nous conduit à savoir comment embrasser nos forces. Cela se traduit par différents aspects d’après la psychologue :

  • Quelle que soit la crise qu’on traverse, on arrive à puiser en soi toutes nos capacités pour s’en sortir ;
  • Qu’on restera dans l’action afin d’être toujours actrice de sa vie ;
  • Qu’on ne veuille pas être une victime.

🙆‍♀️ Si on porte l’une de ces philosophies en nous, on pourra se prendre n’importe quel mur sans sourciller.

3. Donner du sens

Une chose qui m’a beaucoup aidé après le décès de ma mère, a été de donner du sens à cette épreuve. Bien sûr, j’ai pris le temps de franchir chaque étape du deuil, mais après j’ai su prendre du recul. Je me suis dit que ce qui m’arrivait aurait un impact pour me faire évoluer en tant qu’être humain et que cela m’aiderait à mieux avancer sur mon chemin de vie.

📌

Il s’agit de trouver une signification pour mieux accepter ce qui nous arrive et d’en tirer des enseignements 🧾. Pour ma part, ça m’a aidé à prendre conscience de la fragilité de la vie et qu’il était urgent de vivre. J’ai commencé à réaliser mes rêves et à ne pas attendre. J’aurais aimé que cet événement n’arrive jamais dans ma vie, mais je suis reconnaissante d’y avoir donné un sens.


4. Demander de l’aide

Lorsqu’on ne va pas bien à cause d’un événement tragique, on a tendance à se replier sur soi. Cependant, il est très important de s’entourer de ses proches. Faire preuve de résilience, c’est aussi savoir solliciter la bonne personne, au bon moment, pour avoir de l’aide. C’est cette maturité qui nous aide à avancer et qui nous permet de nous appuyer sur cet élan de vie. Sans l’amour, la protection et l’empathie de mes proches, je n’aurais pas pu me relever 🥰.

5. Ne pas culpabiliser

De même que l’on peut demander de l’aide à un professionnel et se faire accompagner par un psychologue. Un choc émotionnel est difficile à surmonter seule, selon différents paramètres, on peut mettre plus ou moins de temps à le traverser. Il ne faut pas culpabiliser si on voit que l’on n’arrive pas à faire preuve de résilience

Ce n’est pas un challenge ou une obligation, mais plutôt un moyen de garder une flamme de vie positive en nous 🔥. Sauf que tout le monde n’en est pas capable. Se faire accompagner, c’est aussi faire preuve de résilience.

L'avis de la rédaction : ne restez pas seule...

Nous réagissons tous de façon différente face aux épreuves et il n'y a aucune règle en la matière. Les personnes que nous pensions fragiles peuvent afficher une force impressionnante quand d'autres, réputés plus forts, resteront cloués au sol. Une chose est sûre : si vous sentez que ça ne va pas, que la souffrance ne vous quitte plus, contactez un psychologue, il vous aidera à traverser cette période douloureuse.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : cosmopolitan.fr / radio-canada.ca

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Je ne me sens plus désirée, comment faire monter la température ?

C'est l'été et la température va monter... du moins à l'extérieur, parce que chez moi, ce n'est plus trop ça. Quinze ans de relation ont fini par émousser le désir. Un bisou par habitude, une caresse par là et l'amour quand on y pense. S'il existe des relations platoniques et épanouies, je ne veux pas être de celles-ci. Je vais faire monter la température dans mon couple et je vais le faire maintenant ! 🔥

Comment reconnaître une personne psychorigide et comment réagir ?

“Il faut que tu fasses ça”, “Non, hors de question que tu y touches”, “c’est comme ça et pas autrement”. Ahhh, je n’en peux plus de ce genre d’injonctions ! Adieu la liberté, bonjour l’angoisse… Alors, non, ce n’est pas une maladie d’être strict, mais ça casse l'ambiance. J’ai pris l’habitude d’identifier les personnes psychorigides pour mieux m’adapter. Car oui, il y a une bonne façon de réagir face à ce genre de personnes qui nous disent quand respirer.

Comment faire 10.000 pas par jour en étant en télétravail ?

Chères toutes, je suis comme beaucoup d'entre vous, en ce moment je vis et travaille à la maison, sauf que cette année, j'ai décidé de rester en forme et donc de faire les 10.000 pas quotidiens recommandés pour les non-sportives, comme moi (6.000 pour les sportives) Je n'ai pas vraiment le moral et j'ai une activité sédentaire depuis chez moi... Mission impossible ? Pensez-vous !

Terreur nocturne : pourquoi les enfants et les adultes en souffrent ?

Se réveiller en hurlant et en sueur, ce n’est jamais agréable, que ce soit pour un enfant ou un adulte. Et c’est encore plus impressionnant pour l’entourage, tant pour les parents que le conjoint ! C’est ce qui s’appelle faire des terreurs nocturnes. Même si chez l’enfant, elle est plus répandue, cette parasomnie n’est pas anodine chez l'adulte. Il est important de comprendre les origines d’une terreur nocturne et ses symptômes pour la diminuer, voire la faire totalement disparaître.

Mutisme chez l’adulte : quand l’anxiété pousse au silence…

Il est étrange de rencontrer des adultes ne pas parler, alors qu’elles en sont physiquement capables. S'il n'y a pas de pathologie physique, cela s'appelle le mutisme. Personnellement, j’ai toujours été habituée à cette pathologie psychique, puisqu’un membre de ma famille a un mutisme sélectif. Si ce n’est pas quelque chose qui me surprend, je sais qu’en dehors du cercle familial, c’est perçu comme quelque chose de très étrange. Comment ce trouble de la parole se manifeste ? Quelle est son origine ? Comment soigner le mutisme ? Autant de questions que j'ai pu me poser plus jeune.

Amour ou habitude, comment savoir où on en est ?

J’aurais toujours voulu que mes histoires d’amour soient passionnelles. Cependant, je me suis bien vite aperçue que la vie n'est pas une comédie romantique. Je me souviens d’une de mes relations en particulier, il y a quelques années, où je me suis demandé : mais est-ce que je l’aime ? Ou ai-je simplement l’habitude de l’avoir dans mon quotidien ? Est-ce que j’ai peur de me retrouver seule ? Bref, vous l’avez compris, je me sentais un peu perdue. Je vous en parle.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

La science du bonheur : les secrets du bonheur [ Dr JEAN DORIDOT, Psychologue et hypnothérapeute ] 🥳

8 février · Wengood

9:13


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube