Acné à l’âge adulte, un complexe qui impacte la confiance en soi

Mis à jour le par Camille Lenglet

J’ai relativement été épargnée par l’acné lorsque j’étais ado. Cependant, je dois dire que depuis quelques années je déchante. Selon mon cycle hormonal, des boutons fleurissent sur le bas de mon visage et viennent me pourrir l’existence. Je n’ai pas non plus des plaques et des éruptions cutanées sur tout le visage, comme certaines personnes peuvent avoir, mais ça a déjà un énorme impact sur ma confiance en moi. Pourquoi ? Qu’est-ce qui nous rend si mal ?

Acné à l’âge adulte, un complexe qui impacte la confiance en soi
Sommaire : 

Les causes de l’acnée adulte

Avant de parler de l’impact sur l'estime de soi, il faut comprendre pourquoi on a de l'acné à l’âge adulte. La plupart du temps, il est possible d’avoir échappé à l’acné lorsqu’on était ado et en avoir à bien plus tard. D’ailleurs, 70% des personnes touchées par l’acné adulte ont plus de 26 ans.

61% des cas d’acné concernent les femmes contre 39% des hommes. On est donc plus touchée en tant que femme ! Notamment car nos corps subissent beaucoup plus de modifications hormonales par rapport à celui des hommes : grossesse, arrêt ou changement de contraception, ménopause, etc. Et cerise sur le gâteau ? En tant que femmes, on a de l’acné sur le visage tandis que les hommes en ont plutôt dans le dos. Une injustice !

➜ A savoir : les femmes qui ont de l’acné à l’âge adulte souffrent souvent de stress ou d’anxiété généralisée.

Cet article peut vous intéresser >>> Les 5 effets néfastes du stress sur ma peau, au secours !

Le regard des autres sur notre acné

Visuellement, l’acné à l’âge adulte est encore pire. On a des lésions encore plus profondes, enflammées, situées la plupart du temps sur le bas du visage. Ces boutons sont typiques de notre cycle hormonal ! En ce qui me concerne, j’ai souvent des poussées d’acné juste avant d’avoir mes règles. Je fais pourtant attention à favoriser certains aliments pendant mes règles et même avant, mais cela ne suffit pas. Mais au-delà d’être embêtée par ces boutons et d’avoir des douleurs, c’est surtout le regard des autres qui fait souffrir…

La violence des mots

Souffrir d’acné lorsqu’on est adulte n’est pas simple pour notre confiance en nous. En effet, la plupart du temps, on nous fait des remarques qui sont horribles. En effet, l’acné est associée à une peau sale ou à une mauvaise hygiène de vie. On nous dit d’aller laver notre visage, de manger autrement, d’arrêter le maquillage, de reprendre la pilule, etc. L’influenceuse Shera a d’ailleurs abordé le sujet sur son compte Instagram, mettant en avant les remarques violentes que l’on peut recevoir lorsqu’on souffle d’acné :

Post Instagram de Shera sur son acné

Le post de Shera avec son acné et les remarques des uns et des autres

La légende de sa photo :

“Ce n’est pas de ma faute et je n’y peux rien. Depuis que je parle de l’apparition de mon acné je reçois pas mal de conseils passifs-agressifs, de remarques et d’injonctions culpabilisantes qui ne font que détériorer la relation que j’ai avec moi-même. Sachez que ces remarques n’aident pas, car chaque acné est différente donc chaque solution est différente. Les raisons de son apparition aussi ne sont pas les mêmes car chaque être humain est différent tout simplement. J’aurais aussi tendance à dire que mon approche autour de l’amour de soi évolue de jour en jour, que je pense que pour vivre en harmonie avec son reflet, il faut comprendre les jours où on le déteste et d'autres où on l’adore. […] Il a été dur pour moi de poster ces photos mais j’ai le sentiment que c’est essentiel, car je vais mieux et je pense que cela peut aider de nombreuses personnes ♥.”

Les impacts sur la confiance en soi

Il est très important de ne pas minimiser la souffrance que l’on ressent vis-à-vis de son acné. L’acné est considérée comme un problème réservé à l’adolescence, alors quand on en a à l’âge adulte, on se sent seule. Les remarques sur notre peau ont des répercussions sur notre estime de nous-même. La plupart du temps, on est démunies et cette baisse de confiance conduit à plus d'anxiété et une très mauvaise image de nous-même. Les impacts peuvent être plus graves, conduisant à des souffrances psy et un syndrome de l'imposteur

D'ailleurs, quand je vois la violence des mots, je n’ai plus qu’une envie : m'isoler ou passer un temps fou à camoufler mon acné. Le masque est devenu même un rempart, je n'ai plus envie d'arrêter. C'est devenu un moyen de me cacher et d'échapper au regard des autres. 

➜ Quand on a de l’acné, on se maquille pendant des heures, on s’habille en fonction de notre acné (si on en a sur le corps), parfois, on ne veut pas de relation amoureuse, on peut pleurer en passant devant un miroir… C'est une réelle souffrance qu'il ne faut pas négliger.

Cet article peut vous intéresser >>> 5 astuces pour booster sa confiance en soi

Un traitement long de l’acné

Le meilleur moyen pour se débarrasser de son acné est de consulter un dermatologue qui pourra nous proposer différents traitements. Néanmoins, ces derniers contiennent souvent une molécule appelée l’isotrétinoïne. Elle est très efficace, mais elle a des effets secondaires violents pour la peau et les muqueuses. 

⚠️ Surtout, la Haute Autorité de Santé (HAS) a reconnu qu’elle pouvait provoquer des symptômes dépressifs. Il faut donc absolument signaler si on souffre de troubles psychologiques ou psychiatriques.

Que l’on commence à traiter son acné ou pas, il est nécessaire de faire un travail sur notre confiance en nous. C'est en l'augmentant que l'on va pouvoir faire face au regard d'autrui. On va pouvoir se construire indépendamment des autres et les effets de l'acné seront moins dévastateur. C'est pourquoi il est important de se faire accompagner.

L'avis de la rédaction : aimez-vous !

Acné, cellulite, rides etc... A chacune son complexe ! Et si au final on décidait de s'accepter comme on est ? Quelques poignées d'amour par-ci, quelques rides au coin des yeux par-là… Quelle importance ? Le tout ne serait-il pas faire la paix avec soi-même et d'apprendre à s'aimer ? Plus facile à dire qu'à faire ? Alors contactez un coach !

Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici