Comment tordre le cou à nos vilains complexes ?

Jambes trop larges, lèvres trop petites, cicatrices ou même timidité, qu'ils soient physiques ou psychiques, les complexes ont souvent le mauvais goût de nous gâcher la vie et de nous rendre malheureuse. Mais on ne va pas se laisser faire comme ça ! On vaut mieux que ça, n'est-ce pas ?

Un complexe, qu'est-ce que c'est ?

Un complexe est une focalisation, sur un élément de notre corps ou de notre personnalité, qui nous apparaît comme étant un défaut. Les complexes trouvent souvent leur source dans l'enfance, mais peuvent aussi survenir après un événement douloureux. Aujourd’hui, le rapport avec notre image est encore plus compliqué avec la publicité à outrance et les réseaux sociaux. Alors, il arrive bien souvent que nous portions un jugement sur nous-même qui impacte notre estime de soi. En cas extrême, l’obsession sur un complexe peut tourner à la pathologie, ce qu’on appelle alors la dysmorphophobie.

Les complexes les plus fréquents

  • Les complexes physiques :

Ils portent généralement sur tout ce qui est visible, notamment le visage comme le nez, les cheveux, la peau, les traits du visage… Mais aussi sur des parties du corps que l’on va tenter de cacher au maximum, comme les seins, le ventre, les cuisses…

  • Les complexes psychiques :

Les complexes psychiques sont évidemment ceux qui ne sont pas visibles, mais qui peuvent gravement impacter notre vie sociale. Une telle va penser manquer de culture et n'osera pas parler en public, une autre va être gênée par sa timidité et pourrait trouver des moyens de passer outre (importante consommation d'alcool, conduite provocante, etc.).

  • Les complexes sociaux :

L’argent, la profession ou les origines peuvent complexer certaines personnes. Notez que ces derniers sont un motif fréquent pour consulter un psychologue, aujourd’hui les hommes autant que les femmes osent en parler pour dépasser un complexe.

Je suis complexé, 5 étapes pour avancer

1. Chercher la source

Souvent un élément déclencheur est à l’origine d’un complexe, comme des moqueries dans votre enfance, un harcèlement ou des traumatismes familiaux, il impacte ainsi votre confiance en vous. Identifier la source d'un complexe peut vous aider à vous réconcilier avec vous-même. En effet, parfois, un souvenir est si douloureux que nous préférons focaliser notre attention sur un détail concret. Par exemple, mon ami m'a quitté et pour éviter de faire face je concentre toute mon attention sur mon ventre un peu rond.

2. Faire la paix

Il ne faut pas chercher à tout prix à éradiquer nos défauts, il faut simplement faire la paix avec nos complexes. Nos défauts, réels ou imaginaires, font le sel de ce que nous sommes, ils nous définissent et nous singularisent. Sans faiblesses, pas de points forts et c'est cet ensemble qui nous mène à une plus grande connaissance de nous-même. Pensez-y !

3. Ne pas se dévaloriser

On pense souvent à tort qu'en atteignant une sorte d'idéal nous allons mettre fin à nos complexes, c'est faux ! Encore une fois, c'est en faisant la paix avec soi-même et en les acceptant que nous cesseront d'être complexées. Tout le monde a des défauts et des complexes, alors mieux vaut ne pas se dévaloriser. Les femmes qui n'ont plus de complexes (ils en existent !) ont surtout appris à se détacher du regard des autres, à faire preuve de positivisme et éviter de se comparer ou de se dévaloriser en cas d'échec.

4. Assumer et profiter

Apprivoisez progressivement votre complexe. Essayez de vous exposer chaque jour un peu plus, et de mettre en avant vos points forts, vos atouts. Vous finirez par réaliser que rien n'est plus agréable que de profiter de la vie et de ne pas perdre une seconde de plus à s'auto-dénigrer.

5. Oublier les « règles » de beauté

Aucune taille idéale de vêtements ou une forme de nez parfaite existe ! Ne vous focalisez pas sur les diktats que la société peut imposer mais sur votre bien-être avant tout. Certaines grandes mannequins ont fait de leur différence une force comme Winnie Harlow atteinte de vitiligo.

>>> Cet article pourrait vous plaire : 8 instagrameuses ont décidé d'afficher leur différence et d'en faire une force

L'avis de la rédaction : ne les laissez pas vous gâcher la vie

Les complexes peuvent rendre la vie impossible. Être complexé peut très vite impacter votre vie sociale voire amoureuse. Vous pouvez avoir envie de vous cacher sous des couches de pulls pour cacher vos complexes. N'hésitez pas à prendre contact avec nos psychologues diplômés, qui peuvent vous accompagner dans la reconstruction de l'image que vous vous renvoyez.


Contacter un psychologue

Complexée et pudique, ça va ensemble ? Je suis hyper pudique, est-ce un rempart efficace ?

Et aussi :

Dream team en quête du bonheur - #BornToBeMe

Nos derniers articles

Être non-binaire : qu’est-ce que ça veut dire ? #identite

Dernièrement le pronom “iel” est rentré dans le dictionnaire en ligne “Le Robert”. Un...

Lire

Qu'est-ce que l'effet Barnum ?

Il m'arrive souvent d'être épatée quand je lis le résultat d'un test de personnalité....

Lire

12 citations sur la vie dure car les difficultés sont nombreuses...

Il y a des périodes de ma vie qui ont été extrêmement difficiles à vivre. Des rupture...

Lire

Green flags ou comment savoir si cette nouvelle relation peut être une belle histoire

Le début d'une relation amoureuse c'est souvent un beau moment. Découvrir l'autre, se...

Lire

Comment changer de vie ? 5 conseils pour y arriver !

Rien de plus horrible d’avoir le sentiment de passer à côté de sa vie. Cela vous est ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici