Comment réagir face aux critiques au travail ? Gérer les critiques en tout intelligence

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Je suis comme tout le monde : je n'aime pas particulièrement qu'on me remette en cause, surtout au travail où il est de bon ton de gérer ses émotions et de rester forte et impassible. Pourtant, au travail comme ailleurs, les critiques sont un excellent moyen de se remettre en question et de mieux avancer. Alors avis aux susceptibles : il va falloir garder la tête froide et encaisser avec classe !

Comment réagir face aux critiques au travail ? Gérer les critiques en tout intelligence

Et d'ailleurs, c'est une critique ou un reproche ?

Critique ou reproche, tout est dans la surprise et le ressenti ! Le reproche est bien souvent attendu, mais n'apporte pas vraiment de solution. C'est une sentence qui émane souvent d'une personne qui attend que l'on procède de la même façon qu'elle.

➡ Exemple : "envoyer deux devis à ce client, c'est n'importe quoi ! Une véritable perte de temps, il ne nous rapporte rien !"

La critique, quant à elle tient plus de la surprise. Elle vexe souvent, pour ne pas dire tout le temps, et qu'elle soit ou non mal formulée, agressive ou constructive, elle reste un jugement subjectif. Elle est certes blessante, mais il ne faut jamais oublier qu'elle est un feed-back essentiel qui nous permet de prendre conscience de nos compétences, de notre façon d'être et de faire.

➡ Exemple : "ce serait mieux de se concentrer sur les clients qui rapportent le plus."

4 conseils pour accepter les critiques sans faillir

Pour vous aider à faire face feedback au travail, voici quatre conseils clés qui vous permettront d'accepter les critiques (presque) avec le sourire. Prenez une grande inspiration, ouvrez votre esprit, et voyons comment transformer ces moments inconfortables en tremplin vers le succès 💪 :

1. Contenez vos émotions

La critique est toujours perçue comme une agression et le corps le sent : boule au ventre, nœud dans la gorge, cœur qui s'emballe, larmes qui montent. Je ne suis pas sûre que ce soit grave de pleurer au travail, mais ce que je sais c'est qu'il y a des moments pour le faire. Au moment où l'on reçoit une critique, il faut la comprendre, afin d'en saisir les enjeux. Malgré tout ce qui se passe en nous, malgré la colère, la tristesse, la culpabilité et la honte, on reste donc solide. En pratique : redressez-vous et appuyez fermement vos deux pieds sur le sol. Faites de longues et profondes respirations qui vous aideront à vous détendre et donc à entendre le message.

2. Pensez aux bonnes intentions

Non, la personne qui vous critique ne vous veut pas du mal ! Elle n'attaque pas votre personne. Il faut donc supposer de ses bonnes intentions : vous aider, vous rendre meilleure, vous permettre de mener à bien une mission. Dites-vous qu'au moins, on s'intéresse à vous, ça c'est positif !

3. Demandez des exemples

Une critique ne vaut que si elle est justifiée. Comme on l'a vu, le reproche tient du ressenti et bien que la critique soit subjective, elle doit toujours apporter une solution. Demandez donc des exemples concrets : de quoi parle-t-on vraiment ? À quel moment ça s'est produit ? Comment ?

4. Soyez indulgente avec vous-même

🤗 Et, vous savez quoi ? Des erreurs, on en fait toutes, prenez du recul ! Non, vous n'êtes pas plus stupide, nulle ou incompétente que les autres. Des erreurs il y en a tout le temps et il y en aura d'autres. Ce qui fait la différence, c'est de ne pas les répéter. Le meilleur moyen de réagir intelligemment à une critique, c'est de montrer qu'on l'a comprise.

5. Acceptez, mais ne vous excusez pas

La critique, même si elle n'est pas formulée de manière efficace, porte toujours en elle un fond de vérité. Que vous le vouliez ou non, il faut l'accepter. Remettez-vous en question, remerciez votre interlocuteur pour l'aide qu'il vous apporte à travers cette critique, mais surtout, ne vous excusez pas. Votre erreur n'est sûrement pas volontaire, donc pas question de s'excuser, proposez plutôt des solutions, sur le moment, ou plus tard, une fois que vous aurez pris un peu de recul.

👉 Cet article devrait vous plaire : Dire "merci" plutôt que "désolée" va changer votre vie

faire face aux critiques au travail

N'oubliez jamais : votre santé mentale est précieuse et non négociable, même face à des critiques au travail. Prenez des moments pour la pleine conscience, pratiquez des techniques de relaxation et souvenez-vous que vous êtes bien plus que les critiques que vous recevez.

Quand la critique devient nocive

Il y a malgré tout des cas où il devient difficile de faire face et d'accepter certaines critiques. Tout simplement parce qu'elles ne sont pas constructives, mais deviennent peu à peu toxiques et source de mal-être au travail.

  • On me critique en public : Là c'est non ! La critique en public est souvent humiliante, alors mieux vaut opter pour l'évitement. On peut par exemple proposer, plus ou moins sèchement, de reporter la conversation à plus tard et en tête-à-tête.
  • On me critique injustement : Dites stop ! N'acceptez pas une critique attribuée à quelque chose qui n'est pas de votre ressort. Faites savoir à votre interlocuteur que vous comprenez, mais que la critique est injuste, que l'erreur ne vient pas de vous, mais pour autant, évitez de dénoncer un autre collègue... sinon, bonjour la bonne ambiance !
  • On me critique négativement à outrance et de manière désagréable : Prenez votre courage à deux mains, car là encore, il faut éviter d'accepter ce type de critiques au risque de la voir se répéter. Parlez à tête reposée et sereinement à votre interlocuteur de votre malaise et de votre ressenti. Ça demande du courage, mais c'est bien souvent très efficace !

Faire des critiques constructives son allié

Bien sûr, la critique est une pilule difficile à avaler, mais voyons le bon côté des choses. Au lieu de la voir comme un obstacle, on peut tout à fait la considérer comme un tremplin vers l'amélioration. Oui, oui, c'est possible ! Les critiques, si elles sont constructives, peuvent être un outil précieux pour notre croissance personnelle et professionnelle. Elles nous ouvrent les yeux sur des aspects de notre travail que nous n'avions peut-être pas envisagés. Les critiques, lorsqu'elles sont bien formulées et bien reçues, peuvent nous aider à évoluer, à affiner nos compétences et à dépasser nos limites. Alors la prochaine fois que vous recevrez une critique, au lieu de la prendre personnellement, soufflez, souriez et pensez-y comme à une occasion d'apprendre et de grandir. Et rappelez-vous, personne n'est parfait, l'évolution et l'apprentissage sont constants. 😊

L'avis de la rédaction : quand la critique tape là où ça fait mal !

Une critique ou un reproche sur notre travail vient parfois résonner très fort en nous et toucher des points sensibles, peur de ne pas être à la hauteur, syndrome de l'imposteur, croyances limitantes, etc. Si ces remarques vous touchent plus qu'elles ne devraient, alors il est peut-être temps de commencer un travail sur vous. N'hésitez pas à vous faire accompagner par l'un de nos coachs qui vous aidera à prendre confiance en vous.

Contacter un coach professionnel

Et aussi :

Source : Capital

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube