Je ne veux pas de responsabilités et je le vis très bien !

Mis à jour le par Camille Lenglet

Il y a celles qui sont de véritable working woman et qui prennent les choses en main et il y a moi, qui adore être planquée derrière mon bureau et avoir le moins de responsabilités possibles. C’est souvent assez tabou dans le monde du travail, d’affirmer ne pas vouloir de responsabilités. Il faut au contraire dire qu’on peut les gérer sans soucis et être réactive en cas de pression. Sauf que personnellement, ça ne me plaît pas de devoir diriger d’autres personnes et de devoir assumer les actions des autres. Pourquoi est-ce que ça me déplaît autant ? Eh bien il y a plusieurs raisons…

Je ne veux pas de responsabilités et je le vis très bien !
Sommaire : 

Décentrer la place du travail

Aujourd’hui, nous sommes définis par notre travail. C’est d’ailleurs la première chose que l’on demande à une nouvelle personne quand on la rencontre “et tu fais quoi dans la vie 🧐 ?”. On devrait pouvoir répondre ce que l’on veut, mais à la place, on se sent obligé de parler de notre activité professionnelle. Pourtant, nous sommes bien plus que cela 😬 ! Nous avons des passions qui permettent de saisir davantage notre singularité qu’une activité rémunérée à laquelle on ne peut échapper. Certaines personnes définissent ainsi le travail comme de l’esclavagisme moderne 😳. Le philosophe, Friedrich Nietzsche, disait d’ailleurs : “Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave, qu'il soit d'ailleurs ce qu'il veut : politique, marchant, fonctionnaire, érudit.”

Le saviez-vous ? Il faudrait travailler 8h par semaine, pas plus pour préserver notre santé mentale 🤯 !

Responsabilités et réduction du travail

Je suis donc de celles qui veulenttravailler moins, parce que nous n’avons qu’une vie et qu’on doit en profiter autrement. Alors évidemment, ce désir n’est absolument pas compatible avec le fait d’avoir plus de responsabilités professionnelles 🤐. Généralement, avoir des responsabilités au travail sous-entend le fait de manager une équipe, d’assumer ses choix stratégiques et ses erreurs (ainsi que celles des autres), de supporter des contraintes, de représenter son entreprise et de pouvoir s’adapter en permanence au changement, etc. 

Je ne nie pas ces qualités et j’essaie toujours de me remettre en question, mais elles engendrent forcément un investissement plus important, ce que je ne souhaite pas 🙅‍♀️. Du moins, je ne désire pas assumer des responsabilités au nom d’une autre personne.

Cet article peut vous intéresser >>> Semaine de 4 jours : un réel boost pour notre productivité ?

N’engager que soi

Ne pas vouloir de responsabilités dans mon travail ne m’empêche pas de m’épanouir. Certes, j’ai peu de perspectives d’évolution, mais cela me laisse davantage de temps libre et c’est comme ça que j’ai réussi à trouver ma place au travail 🤗. Je crois que je suis une artiste dans l’âme et mes passions sont dévorantes. Rien que pour cela, j’aimerais qu’il y ait un salaire universel, afin que chacun et chacune puisse vaquer à ses occupations. Malheureusement, c’est encore loin d’être le cas vu la logique capitaliste dans laquelle nous sommes ancrés 😔. Bien sûr, je n’oublie pas le fait qu’il soit nécessaire d’être un minimum rentable. Ainsi, j’essaie donc de monétiser mon art et mes créations à côté de mon activité salariée.

C’est la principale raison à mon non-désir de responsabilités dans le monde professionnel. J’essaie d’exercer une autre activité où je suis ma propre chef et où les décisions n’engagent que moi. Car c’est bien cela qui me gêne dans le fait d’avoir des responsabilités au travail, c’est de devoir faire des actions qui auront une répercussion sur d’autres personnes et au nom d’un tiers 😖.

Un syndrome de l’imposteur tenace ?

J’assume mes erreurs, car je sais que c’est le meilleur moyen d’avancer et de se corriger. Néanmoins, lorsque cela arrive, je m’interroge profondément et je doute régulièrement de moi. Ce sont les restes de mon syndrome de l’imposteur, qu’il est encore difficile d’éclipser. Voilà pourquoi j’ai du mal à avoir des responsabilités, parce que si je doute de moi, comment assumer le travail des autres ? Pendant longtemps, j’ai souffert d’ergophobie, dont j’ai réussi à me débarrasser, mais je me sens comme Bambi qui se met debout pour la première fois sur ses jambes 🥴. Je suis encore hésitante, sauf que pour avoir des responsabilités, il faut être extrêmement sûr de soi.

Alors, il serait facile de se dire qu’il me faudrait un peu de confiance en moi pour pouvoir avoir des responsabilités. Oui certainement, mais il y a les autres raisons qui ne peuvent pas disparaître. J’apprends peu à peu à croire en mes propres capacités, mais cela n’empêche pas que j’aime avoir du temps pour moi et que c’est incompatible avec le fait d’avoir un poste à responsabilité. Je vis donc très bien le fait d’être une “simple” salariée et je fais du mieux que je peux mon travail, tout en gardant ma légèreté. C’est mon moyen d’être épanouie dans le monde professionnel ! Et vous ? Pour ou contre avoir des responsabilités 🤔 ?

L'avis de la rédaction : c'est OK de ne pas vouloir de responsabilités !

C'est OK de ne pas vouloir de responsabilités, de ne pas rêver d'une grande carrière même si c'est parfois mal vu. Le regard, le jugement des autres est parfois lourd à porter. Ce qui compte, c'est de trouver votre chemin, ce qui vous permet de vous épanouir et de vous sentir bien dans votre quotidien. Si vous avez l'impression de ne pas trouver votre place au travail, que des angoisses vous font perdre le sommeil, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue pour faire le point.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

10 citations sur la vie, pour l'aimer à sa juste valeur

Rien à dire, il n'y a rien de mieux que les citations pour booster notre moral. Les mots des autres ont l'incroyable pouvoir de nous tenir compagnie et d'exprimer parfaitement nos pensées. Alors pour apprendre à l'apprécier à sa juste valeur, voici 10 citations sur la vie. Enjoy.

Pourquoi choisir de se marier aujourd'hui?

En voilà une bonne question ? Personnellement, je n'ai jamais rêvé de me marier. Mes rêves de petites filles n’étaient pas faits de tulle blanc, de dentelle et de voile et j'aimais assez l'idée d'un amour si passionné qu'il se passerait d'une union sacrée. Pourtant aujourd'hui, force est de constater que je suis mariée depuis 5 ans et en plus, c'est moi qui ai fait la demande !

Je doute de mon couple, est-ce que c'est normal ? Comment réagir ?

Il est fréquent que ça arrive. La vie de couple et même l'amour n'étant jamais un long fleuve tranquille, il arrive, bien sûr, que l'on doute. Pas sur la même longueur d'ondes, impression que l'herbe est plus verte ailleurs, projets divergents, manque de désir… Sous le poids des doutes, l'amour perd de sa splendeur. Est-ce irrémédiable ? Je ne crois pas, l'important, c'est de comprendre ce qu'il y a derrière ces doutes et comment réagir. Explication.

Ces pratiques sexuelles bizarres... et celles qui peuvent vous tuer !

Voilà quelque temps maintenant que j'écris pour Wengood et si j'ai appris beaucoup de choses, ce que je sais surtout, c'est qu'en matière de sexe, le champ des possibles est vaste et je ne l'avais jusqu'alors que peu exploré. Aujourd'hui pourtant, ne nous réjouissons pas et passons du côté obscur de la couette : place aux pratiques sexuelles étranges, à savoir celles qui permettent de faire l'amour... sans faire l'amour et zoom sur celles à bannir sous peine... d'y perdre la vie ! 😱

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

ESFJ : Quelle est cette personnalité active et empathique ?

Qui n’aime pas en savoir plus sur soi ? Je parie que si vous êtes là, vous êtes ESFJ et vous voulez en savoir plus. Pour ma part, en tout cas, j’adore ça et il va sans dire que j'ai exploré le MBTI pour mieux saisir ma propre identité. Après avoir examiné en profondeur les divers types de personnalité MBTI, je suis au taquet pour vous dire tout ce que vous devez savoir sur la personnalité ESFJ, extravertie et dans l'action.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube