Ecouter ses émotions au travail, c'est bon pour nous et notre carrière !

Mis à jour le par Emilie Potenciano

Les émotions ne sont pas un frein à notre réussite. Elles peuvent au contraire être un formidable atout quand on sait les reconnaître, les comprendre, et plus compliqué : contrôler les réactions qui en découlent. L’intelligence émotionnelle gagne même en popularité au sein des entreprises : cultiver les émotions positives c’est bon pour booster la motivation, l’engagement et donc les performances. Ecouter ses émotions au travail, c'est un super plan et je vous donne 5 bonnes raisons de le faire !

Ecouter ses émotions au travail, c'est bon pour nous et notre carrière !

Faire face à nos émotions au bureau : un plan en 5 étapes

La joie, la peur, la colère, la tristesse : quelles soient positives ou négatives toutes les émotions ont un sens et une utilité. Tenter de refouler ses émotions dans le cadre de son activité professionnelle serait une erreur. Mieux vaut apprendre à gérer ses émotions. Voici 5 raisons de les écouter, même sur son lieu de travail :

1. Elles sont plus fortes que nous

Elles arrivent sans crier gare et il est impossible de les chasser définitivement si nous n’apportons pas une solution au besoin qu’elles sont venues nous mettre sous le nez. Pire, sans réaction de notre part, elles restent là, tapies au milieu de notre gorge ou de notre ventre, notre inaction les alimente jusqu’à devenir trop envahissantes, prête à éclater au grand jour, à tout moment. Plutôt que de risquer l’incident diplomatique avec votre collègue, tendez l’oreille et apprenez à dompter vos émotions. Et si ça explose, ça arrive et ce n'est pas un drame... Le jour où j'ai pété les plombs au bureau, et après ?

2. Les émotions sont nos alliés

Les émotions positives, bien peu considérées, renforcent ce qui nous fait du bien. Par exemple quand vous ressentez de la joie dans votre travail, alors votre émotion vous indique que vous êtes sur la bonne voie, que c’est dans ce que vous êtes en train d’accomplir que vous pouvez vous épanouir. Les émotions négatives, elles, nous protègent.

Nous le savons, la vie au travail n’est pas toujours un long fleuve tranquille, et il nous arrive de ressentir de la colère parce que nous jugeons que nous sommes victimes d’une injustice ou d’un manque de respectVous sentez alors que vous avez besoin de vous défendre. Attention aux réactions à chaud, mais en analysant cela avec le recul nécessaire, alors vous comprendrez que vous avez simplement besoin de poser certaines limites dans votre entourage professionnel pour éviter que cela ne se reproduise. Vous gagnerez alors en sérénité. Sérénité au travail = moins de stress

3. Elles font de nous une personne entière, digne de confiance

User du poker face au bureau est contre-productif. En sachant exprimer de façon appropriée vos émotions, vous vous faites comprendre. Vous exprimez votre personnalité, on sait que l’on peut échanger avec vous de manière constructive, ce qui est l’une des clés du succès du travail en équipe. 👋 Peut-on vraiment être soi-même au travail ? Si oui, comment ?

4. Les émotions de vos interlocuteurs sont d’un grand intérêt

Être attentifs aux émotions de chacun peut vous mener loin. En comprenant les joies et les craintes de vos collègues vous pouvez tirer le meilleur des compétences de chacun. Connaître leurs freins c’est aussi pouvoir les soutenir dans certaines étapes de la réalisation d’un projet, leur apporter des conseils avisés, voire les aider à les dépasser. Connaître leurs joies c’est savoir quelle compétence solliciter pour mener au mieux votre projet, en obtenant toute la motivation nécessaire de cette personne.

Si c’est un client, soyez tout aussi attentif aux émotions qu’il dégage dans son attitude verbale mais aussi non verbale. Vous pourrez ainsi trouver l’argument de vente qui fera mouche auprès de votre acheteur. On ne s’adresse pas de la même manière à une personne qui cherche l’objet dernier cri, qu'à une personne qui cherche la sécurité avant tout. Sachez les écouter activement : Comment pratiquer l'écoute active au travail ?

5. Les émotions nous différencient de la machine

C’est d’autant plus important aujourd’hui où beaucoup de services sont assurés par des robots. Certes la technologie fait des merveilles et arrive à programmer des réponses faisant preuve d’e-empathie mais l’humain aura toujours bien plus de sensibilités et décèlera davantage la complexité d’une situation. Il saura également être attentif au regard, au ton de la voix... Une question de feeling impossible à imiter.

Vos émotions travaillent donc pour et avec vous. Elles ne souhaitent que votre bien. En les écoutant vous pouvez améliorer sans cesse votre cadre de travail, les relations avec vos collègues, la confiance de vos supérieurs. Vous mettez toutes les chances de votre côté pour vous épanouir au travail et améliorer vos résultats.

De l'intelligence émotionnelle 🤓

Une autre recherche intéressante a été menée par le Dr Travis Bradberry, auteur de l'ouvrage Emotional Intelligence 2.0. Selon ses travaux, 90% des travailleurs les plus performants ont une haute intelligence émotionnelle. Bradberry souligne que "L'intelligence émotionnelle est le fondement le plus solide pour une performance efficace. Elle compte pour beaucoup dans pratiquement chaque type de performance personnelle".

Comment transformer vos émotions en atouts ?

Au-delà de la compréhension de l'importance des émotions au travail, pas toujours facile de savoir comment gérer concrètement ces montagnes russes émotionnelles. 🎢 Pas de panique, voici quelques conseils pratiques pour nous aider à transformer vos émotions en véritables alliées.

1. La pleine conscience

La pleine conscience est un excellent moyen de gérer et d'accepter vos émotions. Elle vous aide à rester présent et à ne pas vous laisser submerger par vos sentiments. Essayez de prendre quelques minutes chaque jour pour vous recentrer, respirer profondément et observer vos émotions sans jugement. Ici, la pratique de la méditation pleine conscience peut grandement aider.

2. S'exprimer

Parler de ses émotions peut être incroyablement libérateur. Que ce soit avec un proche de confiance, un coach ou un thérapeute, exprimer ce que vous ressentez peut aider à désamorcer l'intensité d'une émotion et à clarifier vos pensées. Si l'expression orale n'est pas toujours la plus évidente, tenir un journal de ses émotions peut aussi être d'une grande aide. En effet, il peut nous aider à identifier les tendances, les déclencheurs et les façons de gérer nos émotions. C'est aussi un excellent moyen d'évacuer celles qui sont négatives.

3. L'auto-compassion

Soyez douce avec vous-même. Il est normal de ressentir des émotions et il n'est pas toujours nécessaire de chercher à les contrôler. Parfois, le simple fait de vous accorder de l'espace et de la compréhension peut suffire à apaiser une émotion troublante. N'oublions pas non plus que la gestion des émotions est une compétence qui se développe avec le temps et la pratique. Alors, donnez-vous de l'espace et soyez patient avec vous-même. 🤗

L’avis de la rédaction : ressentez, exprimez !

Autorisez-vous à ressentir vos émotions, vous apprendrez à mieux vous connaître, à vous accepter, à savoir ce qui est bon pour vous, ce qui l’est moins, et donc à vous épanouir que ce soit dans la vie pro ou perso. Ne les taisez pas, au contraire revendiquez-les et acceptez-les. C’est aussi le moyen d’améliorer vos relations sociales et de vous affirmer. Attention toutefois aux débordements. Quand une émotion négative vous submerge, nul besoin de la crier à tout l’open space ou à votre entourage proche. Certes elle exige une action de votre part, mais refrénez toute impulsion. Préférez prendre le temps de l’analyse, et différez votre action avant que vos mots ne dépassent votre pensée. Prendre du recul c’est aussi apporter la réponse adéquate à votre réel besoin. « Le sage tourne 7 fois la phrase dans sa bouche avant de parler ». Salomon. Et nous, nous sommes très sages… Enfin presque toujours 😊 Et si vous avez du mal à canaliser vos émotions, que cela crée des problèmes, des tensions dans le cadre de votre travail, il est alors bon de s'interroger et d'apprendre à mieux les contrôler. N'attendez pas pour prendre rendez-vous avec un psychologue.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psy


Vous avez aimé cet article ? Alors vous aimerez aussi :

Article proposé par Emilie Potenciano

Mon rêve de bonheur : toujours croire que tout est possible.

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube