Le négativisme, le refus pathologique à différencier de l'attitude négative

Mis à jour le par Anaïs Andos, rédactrice indépendante

Il m’arrive de voir le verre à moitié vide. De ronchonner. De ne pas être satisfaite de ma vie. Oui, ça m’arrive et ça peut tous nous arriver. Est-ce pour autant ce qu’on appelle du négativisme ? Eh bien non ! Il est important de faire la distinction entre le négativisme, qui relève plus de la pathologie et l’attitude négative, qui est un comportement. Explication.

Le négativisme, le refus pathologique à différencier de l'attitude négative
Sommaire : 

Qu'est-ce que le négativisme ?

Dans l’article "Histoire du négativisme dans la psychiatrie de langue allemande - XIXe siècle, début XXe siècle" paru dans un bulletin de psychologie en 1995, l’auteur Michel Caux explique que le terme "négativisme" est apparu dans l’histoire de la psychiatrie en 1874, avec le psychiatre Kahlbaum : 

"Ce symptôme désigne la résistance généralisée de certains malades aux incitations et stimulations de l’entourage. Sur le plan psychomoteur, l’auteur décrit une résistance maximale qui répond de façon automatique à toute suggestion et injonction venues d’une tierce personne, en réponse aux ordres les plus simples."

👋 Cet article pourrait vous intéresser : Quels sont les symptômes d'une dépression ? La reconnaître

Un mécanisme de protection

Au départ, le négativisme vient donc de l’univers psychiatrique. L’une des définitions données par le Larousse est la suivante : "Ensemble des conduites de refus et d’opposition qui traduisent une rupture du contact avec autrui dans la schizophrénie". Le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (CNRTL) parle, lui, d’une "attitude pathologique qui se caractérise par une résistance volontaire ou non d'un individu à ses propres désirs ou besoins et aux requêtes de son entourage."

Bref, le négativisme est une attitude de dénigrement, de refus ou de résistance qui est observable sous deux formes :

  • 👉 La forme passive est celle qui s’abstient de réponse : la personne qui en souffre voudra, par exemple, ne rien manger, rester au lit ou dans une position identique pendant des heures. 
  • 👉 La forme active, elle, s’oppose et résiste en faisant l’inverse de l’action demandée.

À un degré différent, ce comportement peut se retrouver à tous les âges de la vie, notamment chez les jeunes enfants ou les adolescents. Sans aller jusqu’à parler de schizophrénie ou de maladie mentale, il semble que le négativisme puisse tout aussi bien apparaître ponctuellement dans nos vies, dans des moments difficiles, par exemple lorsqu'on traverse les étapes d'un deuil

Cette forme de repli sur soi agit alors très certainement comme une forme de protection, par la critique et le refus de tout 🤕.

👋 Cet article devrait vous intéresser : Mécanismes de défense : tout savoir sur ces remparts de l'esprit

La différence entre négativisme et attitude négative

Là où le négativisme est un terme psychiatrique et peut s’avérer être une pathologie qui demande un vrai suivi par un professionnel, avoir une attitude négative est autre chose. Si les deux termes se ressemblent, ils n’ont pas la même signification.

👉 Être négatif·ve est un comportement qui nous fait voir les choses en noir et le verre à moitié vide ; c’est ne pas parvenir à se satisfaire de ce qui nous arrive, c’est laisser davantage de place aux émotions négatives que positives, ce qui nous rend bien sûr malheureux·se.

Il s’agit donc de ne pas confondre le négativisme qui est une pathologie, à une attitude négative qui s’apparente à un état d’esprit. Cependant, il ne faut pas non plus minimiser les effets de cette dernière, qui peut être lourde à porter au quotidien et dont il est parfois difficile de se débarrasser lorsqu’elle est bien installée 😥. 

Comment se sortir du négatif ?

Si cet état d’esprit négatif nous gâche un peu la vie et qu’on souhaite sincèrement l’abandonner sans toutefois y parvenir seul·e, consulter un psychologue pourra nous aider à remettre les compteurs à zéro : repartir et réapprendre, tout doucement, sur des bases plus saines. 

Nous avons tous et toutes et tous des bagages dans la vie, remplis de choses plus ou moins lourdes à porter. Il n’est pas question d’en avoir honte ou de culpabiliser, simplement de savoir les identifier pour parvenir à avancer avec ou, au contraire, comprendre qu’ils ne sont pas utiles et qu’on peut les laisser sur le quai.

Quelques conseils pour un changement d'attitude

Pour terminer, et même s’ils ne remplacent aucunement un accompagnement personnalisé, voici quelques conseils pour essayer d’entamer un changement à propos d’une attitude négative qui vous chagrine. Des idées qui, à un petit niveau, ont déjà pu m’inspirer personnellement 🤗. 

  • La première, c’est de se rappeler que chaque jour est un nouveau jour, une nouvelle opportunité. Si c’est moi qui tiens le stylo pour écrire ma vie, alors je peux, dans une certaine mesure, décider que demain ne ressemblera pas à hier si hier ne me convenait pas.
  • La deuxième, c’est la célèbre citation de Sénèque qui dit que "La vie ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, mais d’apprendre à danser sous la pluie". Je trouve cette pensée très rassurante : se dire que la vie est comme la météo, changeante, et que nous ne sommes pas condamnées à vivre éternellement sous la pluie. Une éclaircie n’est jamais loin !

L'avis de la rédaction - La nécessité d'un suivi dans les deux cas

Vous savez désormais ce qu'est le négativisme et qu'il concerne une pathologie bien spécifique. Il est donc crucial d'avoir un suivi complet, avec un psychiatre et un psychologue. Néanmoins, si vous avez identifié que ce sont plutôt vos pensées qui vous font broyer du noir, il est aussi nécessaire de consulter. Vous ne pouvez pas rester dans cette souffrance et seul l'accompagnement d'un thérapeute pourra vous soulager. N'attendez pas plus pour contacter un psychologue et vous sortir de cette attitude négative !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !

#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

A

Article proposé par Anaïs Andos, rédactrice indépendante

Nos derniers articles

Discours de mariage : 7 idées pour un discours parfait

Votre meilleure amie va se marier et vous êtes sa témoin ? C’est génial, vous devez être aux anges ! Enfin à un détail près … Il faut écrire votre discours pour témoigner de l’amour des mariés ! Cependant, rassurez-vous, c’est un exercice bien moins compliqué qu’il n’y paraît. Et pour vous donner un petit coup de pouce pour sa rédaction, on vous a préparé 7 idées à mettre dans votre discours pour qu’il soit parfait le jour J ! C’est parti !

Femme fontaine et squirting : un plaisir qui coule de source

Quand on parle d'éjaculation, ne nions pas que l'on pense presque tout le temps au sperme et à leur propriétaire. Il faut dire que la femme fontaine est encore trop peu abordée. Par tabou ? Peut-être. Par jalousie ? Pourquoi pas. Par ignorance ? Plus pour longtemps en tout cas... Loin du fantasme et surtout loin du porno, le phénomène de femme fontaine est encore et surtout une bonne occasion de nous concentrer sur nos corps, de lâcher prise et de prendre beaucoup (beaucoup) de plaisir.

7 idées de jeux sexuels pour booster notre libido, amusez-vous !

C’est lors d'une soirée entre copines que j'ai entendu parler de jeux sexuels pour sortir de la routine. La libido, ça va, ça vient, suivant ce qu’on traverse dans notre quotidien. La sexualité n’est pas acquise, il faut constamment se réinventer. C’est pour cette raison que j’ai commencé à parler jeux sexuels avec des amies, pour voir quelles étaient leurs idées. C'est ainsi que je vous partage 7 idées pour pimenter votre sexualité. Attention, ça va chauffer !

Les 4 styles d'attachement amoureux : que montrent-ils ?

Et encore un énième mec qui me fuit… Si vous vous êtes déjà dit ça, c’est peut-être que vous allez toujours vers le même type de personne. En tout cas, moi j’en ai longtemps fait le constat. J’avais aussi remarqué que j’étais toujours dans le doute de la relation, ce qui conduisait à un échec… Ces comportements traduisent un style d’attachement amoureux assez opposé. Mais tiens, qu’est-ce que c’est un style d’attachement ? Que montre-t-il ? Les connaître peut nous aider à en comprendre beaucoup sur nous-même et nos relations. Explication.

Isabelle Vuillemin, coach, explique le Reiki pour calmer les angoisses

Le Reiki, une forme ancienne de thérapie énergétique, a longtemps été reconnu pour sa capacité à équilibrer le corps et l'esprit. En canalisant l'énergie universelle, le Reiki aide à évacuer les émotions négatives, y compris les angoisses qui peuvent souvent nous submerger. Isabelle Vuillemin, coach, nous explique comment le Reiki peut vous permettre de calmer vos angoisses. Retrouvez un sentiment de calme et de sérénité intérieure grâce à cette pratique holistique. Explication.

Le manque d’estime de soi impacte la gestion de son argent

Même si j’essaie de travailler dessus, j’avoue que j’ai toujours eu beaucoup de mal à avoir confiance en moi. Je sais combien c’est crucial. Dernièrement, j’ai même réalisé que ça avait des conséquences sur la gestion de mon argent. Eh oui, c’est beau d’ouvrir les yeux sur cela à 33 ans ! Je vous explique en quoi un manque de confiance en soi peut influencer (négativement) notre porte-monnaie.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Comprendre la Mythomanie [ par Christine Calonne, psychologue ]

25 février · Wengood

15:08


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube