Stromae au 20h : et tout à coup... l'Enfer

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Le mal-être, voilà un thème que le chanteur Stromae connaît bien. C'est sans aucun doute, cette souffrance intime qui lui a inspiré la chanson Enfer, qu'hier soir, le 9 janvier, il nous a révélée, sans qu'on ne soit prêtes, sans qu'on ne s'y attende. Bouleversant !

Stromae au 20h : et tout à coup... l'Enfer

Levée de rideau sur les pensées suicidaires

Ce qu'il y a de bien avec un artiste comme Stromae c'est qu'il ne cesse jamais de nous surprendre. Après un long silence de 7 ans, nécessaire pour traverser les affres d'une santé physique et mentale chancelante, il est revenu, il y a quelques mois avec un nouveau titre Santé, mais ce n'était que le premier de ses mots...

Après Santé, l'Enfer

En effet, tranquillement installée devant le journal de 20h à suivre une interview de Stromae, aussi classique, dans sa forme, qu'intéressante dans son contenu, voilà que tout à coup, j'assiste à un grand moment de télévision. Anne-Claire Coudray questionne : "Vous avez aussi, pendant 7 ans, lutté contre un certain mal-être, vous en parlez sans détour. Dans vos chansons vous parlez aussi de solitude. Est-ce que la musique vous a aidé à vous en libérer ?" et voilà que Stromae, toujours installé à la table du 20h, répond en entonnant son dernier titre l'Enfer, sur le thème du suicide et des pensées suicidairesUn instant aussi inattendu qu'incroyable qui a frappé bon nombre de téléspectateurs.


Les paroles du dernier titre de Stromae - L'Enfer

J’suis pas tout seul à être tout seul
Ça fait d’jà ça d’moins dans la tête
Et si j’comptais, combien on est
Beaucoup
Tout ce à quoi j’ai d’jà pensé
Dire que plein d’autres y ont d’jà pensé
Mais malgré tout je m’sens tout seul
Du coup
J’ai parfois eu des pensées suicidaires
Et j’en suis peu fier
On croit parfois que c’est la seule manière de les faire taire
Ces pensées qui nous font vivre un enfer
Ces pensées qui me font vivre un enfer
Est-c’qu’y a que moi qui ai la télé
Et la chaîne culpabilité ?
Mais faut bien s’changer les idées
Pas trop quand même
Sinon ça r’part vite dans la tête
Et c’est trop tard pour qu’ça s’arrête
C’est là qu’j’aimerais tout oublier
Du coup
J’ai parfois eu des pensées suicidaires
Et j’en suis peu fier
On croit parfois que c’est la seule manière de les faire taire
Ces pensées qui me font vivre un enfer
Ces pensées qui me font vivre un enfer
Tu sais j’ai mûrement réfléchi
Et je sais vraiment pas quoi faire de toi
Justement, réfléchir
C’est bien l’problème avec toi
Tu sais j’ai mûrement réfléchi
Et je sais vraiment pas quoi faire de toi
Justement, réfléchir
C’est bien l’problème avec toi


📺 Sa prestation en live au 20h

Un moment inoubliable et nécessaire

Sincérité, histoire vécue ou inventée, peu importe. Stromae a depuis toujours raconté dans ses chansons des choses difficiles : l'absence, la rupture, l’abandon, le désespoir, la maladie, etc. Santé, le premier titre de son prochain album Multitudes nous parlait d'ailleurs du calvaire du personnel en première ligne pendant la crise sanitaire. Cet Enfer qu'il a dépeint hier, en direct sur TF1, me semble aussi nécessaire. Comme je l'évoquais dans cet article : « Comment se suicider »💻 - Comment prévenir les tentatives de suicide ? Le suicide est un sujet capital et préoccupant dans notre société, d'autant plus en ces temps de crise qui isole et angoisse. Entendre les mots francs et concrets de Stromae aide sans doute à comprendre, déculpabiliser et se sentir un peu moins seul.

L'avis de la rédaction : une prestation qui prend aux tripes... 

Une prestation qui met une sacrée claque et des mots forts sur notre mal-être et ce sentiment de solitude qui nous prend parfois au ventre. N'attendez pas pour prendre rendez-vous avec l'un de nos psychologues si vous ressentez vous aussi ce mal-être ou avez des pensées sombres.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Sur le même sujet :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici