Le roller derby, c’est quoi ? Découvrez ce sport engagé et fun !

Mis à jour le par Camille Lenglet

Un des sports que j’ai toujours trouvé très attirant, c’est le roller derby ! J’ai eu un bon nombre d’amies qui en ont fait et qui m’ont dit que c’était génial pour bien des raisons. Notamment parce qu’elles avaient la sensation d’appartenir à une équipe soudée qui défend des idées qui leur parlent. Du coup, vous vous demandez ce qu’est le roller derby comme sport ? Comment ça se joue et pourquoi il ne faut pas hésiter à s’y mettre ? Je vous explique !

Le roller derby, c’est quoi ? Découvrez ce sport engagé et fun !
Sommaire : 

Quel est le but du roller derby ?

Commençons par les bases, c'est-à-dire le but du roller derby. C’est vrai qu’on voit souvent des équipes avec des rollers, mais pas de balle 😬. La raison est simple, l’objectif, c'est la vitesse ! Il faut faire le plus grand nombre de tours de la piste qu’on appelle un “track”. En gros, cela une forme ovale équivalente à un terrain de handball. Cela peut paraître simple, mais il ne faut pas oublier que le roller derby, comme le rugby, est un sport de contact 💥 ! C’est un sport stratégique où on doit se frayer un chemin face aux adversaires. Il faut donc gérer la vitesse et son agilité sur les patins 🛼 !

Les règles : comment jouer au roller derby ?

Maintenant que l’on a saisi l’essence de ce sport, il va falloir rentrer un peu plus dans les règles pour comprendre comment ça se joue. Comme il y a 80 pages de règles, je vais édulcorer le plus possible ! Un match dure 1h avec deux périodes de 30 minutes. Ces périodes sont divisées en “jam” pendant lesquelles deux équipes jouent l’une contre l’autre. Les équipes sont composées de 8 personnes dont 4 "bloqueurs·ses" et de 2 "jameurs·es qui sont derrière.

🙋‍♀️ 3, 2,1... Les deux équipes sont alignées et se lancent sur le track au coup de sifflet. Il faut dépasser les bloqueurs·ses adverses tout en faisant le plus de tours possible. Les équipes restent souvent en pack pour protéger les jameurs·ses qui sont les seuls membres de l’équipe à pouvoir marquer les points.

Qui a inventé le roller derby ?

Beaucoup de personnes pensent que le roller derby est un sport récent. Il est tombé en désuétude dans les années 70, mais en réalité, il a été inventé dans les années 30. C’est un publicitaire américain qui l’a mis au point, Leo Seltzer. La crise économique étant passée par là, il a eu envie de remplir ses amphithéâtres avec un sport fun qui allait attirer les foules. Et ça a marché ! Les règles ont définitivement été écrites en 1937 et du piment y a été ajouté : il a été possible, à partir de là, de donner des coups de coude et de pousser ses adversaires. Clairement pas un sport à pratiquer enceinte !

Girls only 💁‍♀️ ?! Le roller derby n’est pas un sport féminin à la base. Les hommes comme les femmes peuvent le pratiquer, mais au fur et à mesure du temps, il y a eu une prédominance féminine, et ce, pour certaines raisons.

Un sport féministe ouvert à tous·tes

La responsable de la Fédération Française de Roller et Skateboard, Amandine aka "La Croquette", explique que le roller derby n’est pas juste un sport. Il y a, certes, la performance sportive, mais au-delà de ça, c’est une pratique assez engagée. En effet, dans le roller derby, il y a beaucoup de militantisme et d’inclusion. C’est le seul sport français à avoir une charte sur le genre, l’égalité des sexes et la discrimination zéro sont centrales 👏.

Les clubs de roller derby ont pour but de mettre à l’aise les personnes qui souhaitent y adhérer, peu importe le genre, l’orientation sexuelle, la morphologie. C’est clairement un sport qui m’a attiré pour cela, en tant que femme grosse, je me dis que je ne subirai pas de discrimination ou de critiques par rapport à mon poids. Et ça, on valide 😌 !

👉 En France, le roller derby c’est 90% de femmes, cis ou transgenre. Il y a environ 4000 licencié.es et une centaine d’équipes !

Cet article peut vous intéresser >>> Yogras, le yoga qui dit non à la grossophobie

Comment débuter ce sport ?

Maintenant que vous connaissez les règles, l’historique et l’essence de ce sport, je pense que vous vous demandez comment vous y mettre. Aucune condition physique particulière n'est requise, en revanche, il ne faut pas craindre la glisse et les chutes. L’une des premières choses à apprendre, c’est de tomber en se protégeant 😬. Il est possible de faire une école de patinage pour apprendre les mouvements de patinage afin d’être le/la plus préparé·e à ce sport.

D’ailleurs, il y a un petit examen d’entrée pour évaluer les “minimum skills”, c'est-à-dire les compétences de bases. Il faut par exemple faire 20 tours de piste en moins de 5 minutes et il y a un QCM pour vérifier les connaissances des règles. La sécurité des joueur·ses passe en premier 👍 !

Cet article peut vous intéresser >>> Quel sport est fait pour moi ?

L’équipement pour le roller derby

D’ailleurs, en parlant de sécurité, penchons-nous sur l’équipement pour faire du roller derby. Il faut bien sûr avoir toutes les protections possibles puisque c’est un sport de contact, donc :

  • le casque,
  • les protège-genoux,
  • les protège-poignets
  • les coudières
  • la gouttière pour les dents

Mais le plus important reste les patins ! Il ne faut pas prendre des rollers avec les roues alignées, mais des “quads” où il y a deux roues côte à côte. Comme c’est un sport de contact, il vaut mieux éviter les patins "récréationnels", car ils vont vite s’abîmer en plus de ne pas être adaptés. De même qu’il vaut mieux ne pas investir sur des patins coûteux, eh oui, ça fait mal au cœur de mettre une grosse somme pour qu’ils soient rayés très rapidement 🤭. Certaines marques proposent des patins pour roller derby, ce qui permet d'être bien guidé·e pour un premier achat. Côté vêtements, aucune obligation, si ce n’est être à l’aise et de se sentir bien dans ses fringues, tout comme dans ses patins !

Source : suckerpunchskateshop.com

Qu’est-ce que ça apporte ?

Pour achever de vous convaincre, il faut savoir que le roller derby est un sport complet, car il fait tout travailler ! Les capacités cardiaques et respiratoires, l’endurance et aussi le renforcement musculaire. Les cuisses, les fesses et les abdos se musclent pour pouvoir encaisser les chocs.

Bien sûr, le mental dans ce sport n’est pas en reste ! C’est un sport où on peut se sentir soi-même et qui nous montre combien on est forte. Le roller derby est un véritable booster de confiance en soi, notamment parce que le respect de chacun.·e y est primordial. Par exemple, lors des compétitions, le public n’a pas le droit de huer les joueuses ! Bref, c’est un sport “safe space” où chacune peut se défouler tout en étant complices, proches et respectueuses des autres joueurs·ses. Alors convaincu·e par le roller derby 🛼 ?

L'avis de la rédaction : plus qu'un sport !

Le roller derby, c'est plus qu'un sport, c'est une équipe et une mentalité qui font du bien au corps comme au moral. Si vous avez envie de bouger tout en vous amusant et en prenant confiance en vous, n'hésitez pas, c'est le sport qu'il vous faut. Le sport, c'est bon pour le corps comme pour l'esprit, alors bougez ! Et si vous vous sentez que vous quelque chose, que vous avez besoin d'accompagnement pour aller au bout de vos envies, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un coach.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !

#BornToBeMe

Contacter un coach

Mais aussi :

Sources : decathlon.fr / radio-canada.ca / lemonde.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

On récolte ce que l'on sème, est-ce toujours vrai ?

Pour moi, cette expression a toujours sonné comme quelque chose de négatif. Comme une punition. Je l'entendais comme une menace : "si tu sèmes de mauvaises graines, tu n'auras qu'une mauvaise récolte." Sans doute quelque chose en moi pensait n'avoir rien de bon à semer. Des années plus tard, je comprends enfin que non seulement que récolter ce que l'on sème, ça peut être très positif, mais quand plus, il vaudrait mieux que ça le soit, parce que visiblement, on récolte TOUJOURS ce que l'on sème.

Pourquoi je me sens toujours coupable ? Comment arrêter ?

Le sentiment de culpabilité vous ronge, alors que vous n’avez rien fait de mal. Vous avez souvent l'impression que c'est de votre faute, que vous auriez pu agir différemment, en faire plus, etc. Pourquoi vous blâmez-vous alors que vous êtes innocent ? Comment arrêter de vous auto-flageller sans raison ? On vous explique tout !

9 podcasts érotiques pour faire grimper la température 🔥

Le porno n’a jamais trop été ma tasse de thé. En revanche, j’ai découvert les podcasts érotiques et je dois avouer que ça m’a plu ! Déjà, parce qu’ils sortent du schéma classique très hétéronormé, on explore des points de vue érotiques pour les femmes, pour les personnes LGBTQ+, etc. On retrouve des témoignages, des fictions, des jeux de rôles… Chacun peut vraiment y trouver son compte ! Donc enfilez vos écouteurs et préparez-vous à découvrir des moments auditifs qui vont faire grimper la température !

Je n'ai pas d'amis... Pourquoi ? Est-ce que c'est grave ?

Non pas que je passe mes journées seule, dans mon coin, sans décrocher un mot. J'ai bien deux ou trois personnes à appeler si je veux sortir boire un verre, mais je n'ai pas d'amis. Pas de "deuxième famille" comme on dit. Est-ce volontaire ? Est-ce qu'un trop mauvais caractère repousse tous ceux qui m'approchent ? Ou tout simplement la vie, qui nous éloigne de certaines personnes lorsqu'on grandit ? Je n'ai pas d'amis, est-ce vraiment grave ?

Je ne supporte pas les enfants de mon conjoint, au secours !

Vous avez enfin trouvé l'homme idéal. Il correspond à toutes vos attentes et votre bonheur serait total si seulement... il n'avait pas ses enfants que vous ne supportez pas ! 😤 Pour certains c'est un sujet tabou, mais pour vous, ce rôle de belle-mère est une plaie. Véritables monstres, ils vous insultent ou vous ignorent et c'est mal, mais ses enfants vous ne les aimez pas pire, vous les détestez et vous prenez à rêver d'une vie dans laquelle ils n'existeraient pas ("et si on partait vivre à l'étranger ?"). Tatata on se reprend, belle-mère ou marâtre, on a le droit au bonheur amoureux !

La météo intérieure, un exercice simple et très éclairant

Vers la fin de l'adolescence, j'avais inventé un jeu de mots, avec une partie de mon prénom, que j'écrivais très souvent : Lau rage ⛈️. Très colérique, je trouvais que cette combinaison me correspondait parfaitement. Ça grondait, ça éclatait en moi. C'était l'orage. Sans le savoir encore, je faisais état de ma météo intérieure. La métaphore la plus efficace pour faire le point sur ses émotions.

Votre horoscope directement chez vous

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici