Trop grosse pour faire du sport ? Stop à la grossophobie

Mis à jour le par Camille Lenglet

“Regarde-la, elle, comme elle est grosse ! Je suis sûre qu'elle ne peut même pas courir". Cette phrase, je l’ai véritablement entendue à mon propos. La personne ne pensait pas que je pouvais entendre ce qu’elle disait, mais ça a été le cas. Malheureusement, j’ai l’habitude … Je suis victime de grossophobie depuis ma tendre enfance ! En effet, je suis en surpoids pour diverses raisons que je commence à peine à comprendre. Et des remarques sur mon corps, j’en ai entendues ! A tel point qu’elles ont beaucoup trop influencé mon rapport au sport. Entre regard des autres et grossophobie, je vais vous parler de mon expérience par rapport à la pratique d’une activité sportive.

Trop grosse pour faire du sport ? Stop à la grossophobie
Sommaire : 

Qu’est-ce que la grossophobie ?

Avant de parler de sport, il convient que j’explique ce qu’est la grossophobie. Le dictionnaire Robert la définit depuis 2019 :

“Grossophobie : ensemble des attitudes et des comportements hostiles qui stigmatisent et discriminent les personnes grosses, en surpoids ou obèses.”

Cela résume bien ce comportement malsain envers les personnes grosses. Cependant, on peut aussi être grossophobe envers soi-même. L’idée de vouloir maigrir en permanence, l'enchaînement de régimes ou d’heures de sport, pour avoir un corps qui correspond à la norme, est une grossophobie internalisée. J’ai longtemps souffert de cette internalisation à cause de mon surpoids. Néanmoins, j’ai décidé de dire STOP et de me réconcilier avec mon corps. C’est d’ailleurs pour cela que je ne fais plus de régime et que je pratique l’alimentation intuitive. Je veux être bienveillante avec mon corps.

➜ La grossophobie est une forme de discrimination plus banalisée et il faut que cela cesse. Voici l'un des collectifs qui lutte contre : Gras Politique.

Faire du sport par pression

Le regard des autres

J’ai dit que faire du sport pour vouloir perdre du poids est grossophobe dans le sens où on agit à cause d’une pression extérieure. Si on était seule sur terre, on ne serait jamais en train de remettre en question notre corps et notre apparence physique. C’est le regard des autres qui change la perception que l’on a de nous. De plus, être mince n’est pas synonyme de bonne santé tout comme être gros ne veut pas dire être en mauvaise santé.

🧠 Les personnes grosses ont conscience de leur surpoids. Elles sont, pour la plupart, rigoureusement suivies par leur médecin et font des bilans sanguins régulièrement. Donc il ne sert à rien de faire des remarques sur leur apparence physique, encore moins lorsqu’elles veulent faire du sport.

Cet article peut vous intéresser >>> Blemmophobie : la peur du regard des autres

Faire du sport pour les mauvaises raisons

Pour ma part, j’ai longtemps fait du sport pour perdre du poids. Être mince était mon but ultime et je me suis longtemps acharnée. Malheureusement, ça m’a fait détester le sport, je n’y prenais aucun plaisir. Faire de l’exercice avait pour unique but de modeler mon corps pour qu’il corresponde enfin à la norme. En outre, ce qui m’a aussi fait arrêter, c’est le regard des gens. J’avais l’impression d’être constamment jugée sur ma façon de faire du sport et sur le fait que je perde réellement du poids ou pas. 

🏃 Il faut faire du sport pour les bonnes raisons ! Choisir une activité physique qui nous plaît est essentiel pour être investie dans la pratique.

Ma pratique du sport

Je bouge pour le plaisir, pas pour maigrir !

Avec les années, j’ai appris à avoir un regard bienveillant sur mon corps. Ce n’est pas encore totalement parfait, mais je n’ai plus de relation toxique à mon apparence physique. Ça m'a aidé à comprendre une chose : je peux faire du sport sans chercher à maigrir. Le sport est un moyen de se reconnecter à soi-même, tout le monde peut en faire. Bouger permet d’avoir un corps plus tonique, en meilleure santé, plus endurant, que l’on pèse 50kg ou 100kg. La perte de poids peut être un des effets de l’activité physique, mais désormais, c’est quelque chose de très secondaire à mes yeux. Mon corps peut bouger comme un autre, je fais du sport comme je veux et je savoure pleinement le fait de pouvoir pratiquer pour le plaisir ! 

Je me suis détachée du jugement des autres

L’essentiel pour réellement apprécier le sport, c’est de se détacher du regard et du jugement d’autrui. C’est en prenant confiance en soi que l’on parvient à atteindre cet état. Le sport contribue à se sentir mieux. Non pas à cause d’une perte de poids, mais parce que bouger libère des endorphines. Ces dernières aident à lutter contre l’anxiété et donc les pensées négatives. Je prends les bons côtés tout en regardant droit dans les yeux les gens qui osent me juger. Leur grossophobie ne m’arrêtera pas dans mon activité sportive ! Faites-en de même, faites du sport pour vous, pour votre plaisir et non pas pour correspondre aux attentes des autres et de la société.

L'avis de la rédaction : faites-vous plaisir !

Quand on est en surpoids, le choix du sport a son importance. Tournez-vous de préférence vers une activité qui allège les articulations telles que la natation ou le vélo d'appartement assis ou semi-assis. Ecoutez-vous, écoutez votre corps, prenez soin de vous et oubliez ce chiffre sur la balance. Ne faites pas de sport pour maigrir, mais pour vous faire plaisir !

Si vous vous sentez mal, n'hésitez pas à contacter l'un de nos professionnels : 

Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Êtes-vous en bonne condition physique ? On fait le bilan

Être plus heureuse, ça commence par prendre soin de soi et de son bien-être. Mais, pour prendre soin de soi, il faut commencer par bien se connaître, connaître son corps et savoir de quoi il est capable. Pour le savoir, il faut donc déterminer si vous êtes en bonne condition physique. Alors c'est parti, le test est rapide, mais la tenue de sport n'est pas optionnelle !

Le sucre de coco, bien meilleur que le sucre ordinaire pour notre santé ?

J’ai découvert le sucre de coco lorsque j’étais chez une amie. Je fouillais son placard (avec son autorisation bien sûr) pour trouver du sucre pour mon café. C’est là qu’elle m’a expliqué qu’elle n’achetait plus de sucre ordinaire, mais uniquement du sucre de coco. J’ai été surprise, car j’avoue que je ne connaissais pas le sucre de coco. Elle m’a expliqué que ce dernier était meilleur pour la santé que le sucre blanc. Est-ce vrai ? Quels sont les avantages du sucre de coco ? Découvrons ensemble quels sont les bienfaits de ce sucre.

Je veux travailler moins, laissez-moi vivre et passer ma vie pro au second plan !

J’ai toujours fait passer ma vie professionnelle au second plan, car ce qui m’intéresse le plus, moi, c’est la création. L’art, de manière générale, est une source de bien-être. Oui, mais voilà, le problème est qu’il est difficile de vivre de son art et de ses créations. Particulièrement dans une époque capitaliste où la productivité et la consommation comptent par-dessus tout. Mais ne faut-il pas revoir notre conception du travail ? Et si on travaillait moins pour vivre plus ? Comment faire pour réellement travailler moins ? Explication.

Reprendre le travail après un congé maternité

Au rayon des choses de la vie qui ont le bon ton de nous donner le cafard, il y a... le retour au travail après un congé maternité. Adieu dorlotage et gouzi-gouzi et bonjour patron ! Quelle est la période idéale pour reprendre le travail ? Et comment gérer le manque ? On a quelques conseils pour vous aider à passer le cap.

7 applications bien-être gratuites : le top du bonheur

Notre smartphone est au centre de notre vie... pour le pire, mais parfois aussi pour le meilleur ! Et grâce à quelques applications bien choisies, il peut devenir un véritable coach bien-être, vous permettant de vivre mieux jour après jour. Découvrez, notre sélection d'appli bien-être gratuites.

Le slow sex : s'aimer en pleine conscience pour s'aimer mieux ?

Dans la vie comme sous la couette objectifs et performances sont souvent de mise. Dans la mouvance du Slow, qui invite à ralentir le rythme pour mieux vivre l'instant présent, se détendre et prendre soin de soi, le slow sex invite à décupler le plaisir, casser la routine, sans se focaliser sur l'orgasme comme preuve d'un coït réussi. Tout un programme !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici