Je hais le sport, 8 secrets de feignasse pour bouger un peu

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Je ne compte plus les fois où l'on m'a dit que le sport, il suffisait de s'y mettre pour que ça devienne ensuite une drogue. Hum, visiblement, je ne suis pas très drogue. Parce que vraiment, j'ai essayé : la salle de sport, la natation, le footing, mais finalement, entre aller courir ou retirer une à une les bouloches de mon pull vert, je choisis toujours les bouloches. Sauf qu'il faudrait bien bouger un peu…

Je hais le sport, 8 secrets de feignasse pour bouger un peu
Sommaire : 

"Le seul sport que j'ai jamais pratiqué, c'est la marche à pied, quand je suivais les enterrements de mes amis sportifs."  - Georges Bernard Shaw

Je déteste le sport : 8 secrets de feignasse pour bouger un peu

1. Partez en promenade

je hais le sport, comment en faire un peu

Je n'ai pas de chien à sortir, mais j'ai un enfant en bas âge. Et je peux vous dire qu'une balade avec lui, c'est une sacrée séance de sport. Pour bouger plus, il faut commencer par essayer de faire 10 000 pas par jour. Alors chien, enfant ou rien du tout, obligez-vous à sortir de chez vous pour aller marcher au moins 30 minutes. Vous brûlerez ainsi entre 150 et 300 calories, selon l'intensité.

2. Faites les courses et les boutiques à pieds

je hais le sport, comment en faire un peu

Une autre façon de bouger c'est d'aller faire son shopping à pied. En plus de marcher, une fois que vous reviendrez les bras chargés vous ferez travailler vos triceps. Un entraînement complet !

3. Dansez

je hais le sport, comment en faire un peu

Sortez danser et si ce n'est pas votre truc, rien ne vous empêche de danser, seule chez vous. La danse possède de nombreux bienfaits, que l'on soit d'ailleurs une bonne ou une mauvaise danseuse, elle libère l'esprit, détend, lutte contre le stress et l’anxiété, retarde le vieillissement des cellules et renforce la mémoire, tout en faisant travailler votre cardio et en sculptant votre corps. Alors, hop hop hop, on met son morceau préféré et on bouge son corps sans penser à rien !

4. Jardinez

je hais le sport, comment en faire un peu

Vous avez la chance d'avoir un jardin ou même un bout de balcon ? Alors mettez-vous au jardinage ! En vous occupant de votre jardin pendant 45 minutes, vous brûlez autant de calories que pendant 1/2 heure de course à pied. Creusez, plantez, coupez, nettoyez, arrosez et si comme moi, vous n'avez pas la main verte, recommencez !

5. Jouez avec les enfants

je hais le sport, comment en faire un peu

Pirouettes, chat perché, cache-cache endiablé ou encore construction de cabane, joignez-vous à vos enfants pour brûler des calories avec joie et bonne humeur. Pas d'enfants ? Pas de problème ! Proposez à votre conjoint ou à vos amis une partie de balle au prisonnier, de trappe-trappe ou de chat. On est jamais trop grand pour s'amuser !

7. Faites l'amour

je hais le sport, comment en faire un peu

L'acte sexuel ne permet pas de brûler autant de calories qu'une séance de sport, mais au moins là, on peut joindre l'utile à l'agréable et booster en plus sa confiance en soi et son bien-être. Mais attention, toutes les positions ne brûlent pas le même nombre de calories. Selon le New England Journal Of Medecine, le sexe debout brûle 600 calories, vous au-dessus en position allongée, c'est 300 calories, le missionnaire 200 calories, avec la masturbation vous brûlez quand même 150 calories, 100 calories avec le sexe oral et 90 lors de préliminaires qui durent au minimum 20 minutes. *

8. Commencez le sport à la maison

je hais le sport, comment en faire un peu

Pour commencer le sport en douceur et presque, sans en avoir l'air, n'allez pas investir dans une salle de sport ou dans un équipement dernier cri. Si vous ne tenez pas, le sentiment d'échec sera trop fort. Mettez votre plus beau legging et lancez votre série préférée. Sauf qu'au lieu de chiller tranquillement sur le canapé, vous enchaînez pendant 30 minutes (un demi-épisode du Jeu de la dame ou un épisode complet (générique compris !) de New Girl), abdos, squats, fessiers, gainage, etc.

L'avis de la rédaction : inutile de se dépasser

Se dépasser c'est pour les marathoniens : ceux qui envisagent sérieusement de faire des courses à pied de 24h ou de grimper le Puy-de-dôme (1.465 m) en 11 minutes. Pour nous, les autres, celles qui ont peur de l'effort physique et pour qui le sport est une souffrance, quelle que soit la forme qu'il prend, inutile de chercher la performance à tout prix. Bouger, c'est bon pour la santé, ça limite les risques de cancer, d'obésité, de diabète, de dépression, j'en passe et des meilleures. Notre seule ambition doit être de faire du bien à notre corps et à notre mental, c'est tout !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

*Source : Sexe et calories : top des pratiques qui font perdre du poids - Terrafemina

Envie d'avoir envie ? Pour faire du sport, il faut un peu de motivation

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

Le délicat sujet de l’aliénation parentale, controversée mais réelle ?

Il y a rarement des sujets que je trouve délicats à aborder, sauf ceux qui sont remis en cause, comme l’aliénation parentale. En effet, c’est un sujet à prendre avec des pincettes, tant il est encore débattu à l’heure actuelle. Cependant, c’est un sujet qui me tient à cœur, car il a été au centre d’un conflit au sein de ma famille. Voici donc pourquoi j’ai eu envie d’aborder ce sujet qui n’est vraiment pas simple. Explication.

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube