Adulte : faut-il régler ses comptes avec ses parents ?

L’adulte que je suis devenu n’a pas digéré certaines blessures d’enfance. Des comportements plus récents m’ont également touché. J'en veux à mes parents d'avoir commis des maladresses et d'avoir parfois manqué à leur devoir. Faut-il crever l’abcès au risque de causer de graves dommages collatéraux, ou se taire et ne jamais régler le problème ? Pesons le pour et le contre.

Face à une blessure, deux solutions existent. Dans le meilleur des cas, le temps qui passe nous aide à nous faire une raison et à accepter de prendre les gens avec leurs qualités et leurs défauts. Mais quand la rancœur est trop grande, cette boule dans notre ventre nous ronge de plus en plus, et le besoin d’exploser se fait ressentir. Quelle voie faut-il prendre ?


Analysez les situations qui vous ont marquées avec nos meilleurs psychologues.

✉ Je tchate


Identifier le véritable problème

Le sentiment d’injustice que je ressens est réel. Chaque fois que je pense à mes parents, je n’invente pas cette boule dans mon ventre. Mais pourquoi au juste ? Suis-je capable de mettre le doigt sur ce qui me pose véritablement problème ? Il y a tout de même une différence entre des rancœurs de longue date et une parole mal interprétée le mois dernier…

Par exemple, je ne peux traiter ma mère de parent indigne parce qu’elle m’avait perdue dans les rayons d’un supermarché, et que je ne me suis pas rendu compte qu’elle me cherchait. On ne m'a jamais expliqué cet événement que j'ai si mal vécu.. De ce fait, le traumatisme a pris une ampleur telle qu’aujourd’hui l’abandon est ma pire crainte...

En revanche, comparer ses enfants  est un reproche légitime. Combien de fois ai-je répété enfant « Mon frère, ce chouchou » ? Aujourd’hui, j’ai arrêté de me battre mais pas de souffrir de cette comparaison qui m’a totalement fait perdre confiance en moi.

Avant de me pencher sur le sujet, je me trouvais susceptible. Mais après réflexion, mes réactions d’aujourd’hui sont des réponses à des actions du passé, d’où l’intérêt de remonter à la source du malaise pour mieux le traiter.

Accepter pour mieux avancer

Une célèbre psychologue disait « Grandir, c’est faire avec ce qu’ils sont » … ce qui se vérifie ! Accepter que mes parents aient des failles m’a fait mûrir. Tout le monde a ses qualités et ses défauts, alors soit on fait avec, soit on ne fait pas.

Il n’existe pas d’école pour apprendre le métier de parents et personne ne reçoit le mode d’emploi du parfait géniteur. On le devient, ou pas, grâce ou en dépit des relations que l’on a soi-même entretenues avec ses propres parents. En résumé, merci papi-mamie pour le travail accompli !

Grâce à ce recul, j’ai pu m’extirper de ce cocon qui me rendait dépendante. Mes parents ne sont plus les seuls à pouvoir me rendre heureuse. Vivre le moment présent me réussit davantage : plus je me défais du poids du passé, plus je pense que régler mes comptes, c’est me comporter en enfant.

Savoir ce que l’on cherche réellement

L’erreur serait donc humaine... 😉 Chaque parent en commet à un moment de sa vie, alors si je veux régler mes comptes dans le seul but de remuer (voire d’enfoncer) le couteau dans la plaie, que je m’abstienne. Mes parents m’ont certes fait du mal, mais ce n’est pas une raison pour entrer dans un jeu malsain de vengeance et de culpabilité.

La vraie question à se poser avant d’affronter ses parents, c’est savoir ce que l’on veut profondément : juste exploser au risque de briser ce qu’il reste de notre relation ? Régler ses comptes tout en sachant que le repas de Noël sera gâché ? Ou au contraire trouver une solution ensemble pour avancer et améliorer nos rapports en évitant de commettre à nouveau les erreurs du passé ?

Je vous l’accorde, le dialogue soulage grandement. Sans faire le procès de ses parents et leur balancer au visage la liste de mes accusations, mais en leur racontant ma souffrance, en utilisant une communication non-violente.

Le règlement de compte sera bénéfique s’il a un but précis (et sain !). Mes reproches sur le passé peuvent être libérateurs, mais ils n'effaceront rien. Chercher une solution commune pour améliorer présent et futur, nous fera davantage avancer !


► A vous de voir si le jeu en vaut la chandelle, vous seul connaissez vos limites ! Sur le même thème, découvrez comment échapper à des parents toxiques.

Les commentaires

Bonjour, Merci pour cet article mais pour moi il arrive « trop tard » ... bonheur - malheur, dirai- je ... J’ai eu un jour en 2017 un déclic, avec une sorte de trop plein de tout faire ressortir les comportements intolérables, les phrases inadmissibles, la violence physique et psychologique. Je me suis mise à dos ma famille, tous coupables et se serrant les coudes face à leur absence d’intégrité et de valeurs morales défendant le pire comme ma faute même ma maladie... Avec certains membres de ma famille, le contact est rompu et pour les autres, ils se contentent de me garder à l’écart. Avec des rapports banales de la pluie et du beau temps comme la relation avec le facteur .... (sauf mes parents qui ne valent vraiment rien) J’ai pleurée mes frères et sœurs de longs mois ... et puis j’ai réalisée que toutes ces années j’ai aimé des gens qui ne valaient rien, Leur comportement me confirme que je n’ai rien perdu de précieux... J'avais une famille pendant plus de 20 ans parce que je fermais ma bouche comme un bon petit soldat, une moins que rien dépressive juste bonne à rendre service, donner de l’argent ou à offrir des cadeaux et encaisser les coups physiques ou verbales. Aujourd'hui Je ne regrette plus rien tout, je me dis qu’ il n’y a rien à sauver vu que nos relations étaient fondés sur de mauvaises bases... ces gens toxiques m’ont pourries la vie. J’espère refaire ma vie et disparaître bientôt .... Bon courage à tous ceux qui vivent cette situation ...

Nos derniers articles

6 astuces pour vaincre définitivement sa timidité 💪

L'idée de parler en public, ou d'aborder des inconnus me fait perdre tous mes moyens....

Lire

Journal de gratitude : mode d’emploi pour bien le tenir

Plus efficace qu’une tisane devant une série, mon journal de gratitude me rend heureu...

Lire

L’horreur des thérapies de conversion

S’il y a bien quelque chose que je trouve normal, c’est d’aimer qui on veut, peu impo...

Lire

Test d’amitié : connaissez-vous bien vos amis ? 50 questions pour le découvrir

Un jour, j'ai appris qu'une amitié sur deux n'était pas réciproque. Ce chiffre est as...

Lire

Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !

Ahh la mauvaise foi, je pense que tout le monde en a fait preuve un jour ou l’autre. ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici