Faut-il régler ses comptes avec ses parents à l'âge adulte ?

Mis à jour le par Justine Guilhem

L’adulte que je suis devenu n’a pas digéré certaines blessures d’enfance. Des comportements plus récents m’ont également touché. J'en veux à mes parents d'avoir commis des maladresses et d'avoir parfois manqué à leur devoir. Faut-il crever l’abcès au risque de causer de graves dommages collatéraux, ou se taire et ne jamais régler le problème ? Pesons le pour et le contre.

Faut-il régler ses comptes avec ses parents à l'âge adulte ?
Sommaire :

Face à une blessure, deux solutions existent. Dans le meilleur des cas, le temps qui passe nous aide à nous faire une raison et à accepter de prendre les gens avec leurs qualités et leurs défauts. Mais quand la rancœur est trop grande, cette boule dans notre ventre nous ronge au fil des mois, des années, et le besoin d’exploser se fait ressentir 🤯. Quelle voie faut-il prendre ?

Identifier le véritable problème

Le sentiment d’injustice que je ressens est réel. Chaque fois que je pense à mes parents, je n’invente pas cette boule dans mon ventre. Mais pourquoi au juste ? Suis-je capable de mettre le doigt sur ce qui me pose véritablement problème ? 🤔 Il y a tout de même une différence entre des rancœurs de longue date et une parole mal interprétée le mois dernier… 👉 Par exemple, je ne peux traiter ma mère de parent indigne parce qu’elle m’avait perdue dans les rayons d’un supermarché, et que je ne me suis pas rendu compte qu’elle me cherchait. On ne m'a jamais expliqué cet événement que j'ai si mal vécu. De ce fait, le traumatisme a pris une ampleur telle qu’aujourd’hui l’abandon est ma pire crainte...

En revanche, comparer ses enfants est un reproche légitime. Combien de fois ai-je répété enfant « Mon frère, ce chouchou » ? Aujourd’hui, j’ai arrêté de me battre mais pas de souffrir de cette comparaison qui m’a totalement fait perdre confiance en moi. Avant de me pencher sur le sujet, je me trouvais susceptible. Mais après réflexion, mes réactions d’aujourd’hui sont des réponses à des actions du passé, d’où l’intérêt de remonter à la source du malaise pour mieux le traiter.

💬
De mon point de vue, je pense qu'on ne se trompe jamais en communiquant sainement, en exprimant ce qu'on ressent et en échangeant sincèrement. Par contre, s'il est question de déverser sa bile sans réflexion en amont, en blessant l'autre, ça ne fait pas sens et ça ne fera du bien à personne. Pas même à vous, au contraire. Après une longue phase de réflexion personnelle, j'ai pu ouvrir le dialogue avec mes parents, ce qu'on s'est dit restera entre eux et moi, j'en suis sorti apaisée même si ça n'a pas été facile pour mes parents qui ne sont pas vraiment du genre causant. 

Accepter pour mieux avancer

Une célèbre psychologue disait « Grandir, c’est faire avec ce qu’ils sont » … ce qui se vérifie ! Accepter que mes parents aient des failles m’a fait mûrir. Tout le monde a ses qualités et ses défauts, alors soit on fait avec, soit on ne fait pas. Le parent parfait n'existe pas (et c'est tant mieux), il n’existe pas d’école pour apprendre le métier de parents et personne ne reçoit le mode d’emploi du parfait géniteur. On le devient, ou pas, grâce ou en dépit des relations que l’on a soi-même entretenues avec ses propres parents. En résumé, merci papi-mamie pour le travail accompli !

Grâce à ce recul, j’ai pu m’extirper de ce cocon qui me rendait dépendante. Mes parents ne sont plus les seuls à pouvoir me rendre heureuse. Vivre le moment présent me réussit davantage : plus je me défais du poids du passé, plus je pense que régler mes comptes, c’est me comporter en enfant.

👋 Je n'arrive pas à communiquer avec mes parents, pourquoi ?

Savoir ce que l’on cherche réellement

L’erreur serait donc humaine... 😉 Chaque parent en commet à un moment de sa vie, alors si je veux régler mes comptes dans le seul but de remuer (voire d’enfoncer) le couteau dans la plaie, que je m’abstienne. Mes parents m’ont certes fait du mal, mais ce n’est pas une raison pour entrer dans un jeu malsain de vengeance et de culpabilitéLa vraie question à se poser avant d’affronter ses parents, c’est savoir ce que l’on veut profondément : juste exploser au risque de briser ce qu’il reste de notre relation ? Régler ses comptes tout en sachant que le repas de Noël sera gâché ? Ou au contraire trouver une solution ensemble pour avancer et améliorer nos rapports en évitant de commettre à nouveau les erreurs du passé ?

Je vous l’accorde, le dialogue soulage grandement. Sans faire le procès de ses parents et leur balancer au visage la liste de mes accusations, mais en leur racontant ma souffrance, en utilisant une communication non-violente. Le règlement de compte sera bénéfique s’il a un but précis (et sain !). Mes reproches sur le passé peuvent être libérateurs, mais ils n'effaceront rien. Chercher une solution commune pour améliorer présent et futur, nous fera davantage avancer !

L'avis de la rédaction : la communication, la clé de tout

Les relations familiales, les blessures de l'enfance, sont complexes. Elles laissent des traces souvent profondes. Déballer tout un tas de reproches n'est pas constructif et n'arrangera rien à la situation, c'est pourquoi la discussion doit être calme et bienveillante mais ce n'est pas toujours facile de garde son calme.... Pour autant, les psychologues s'accordent pour dire que lorsque quelque chose coince et que c'est trop difficile à surmonter pour vous, alors il faut en parler. Tout ce qu'on ne dit pas, s'imprime en nous. Pour autant, avant de pouvoir dire les choses de manière apaisée et constructive, un travail sur soi s'impose en amont. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue afin d'effectuer ce travail ensemble. Au fil des séances, vous pourrez mettre en place de nouvelles habitudes et de méthodes de communication efficace qui vous permettront de vous sentir mieux.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psy


► À vous de voir si le jeu en vaut la chandelle, vous seul connaissez vos limites ! Sur le même thème, découvrez comment échapper à des parents toxiques.

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Bonjour, Merci pour cet article mais pour moi il arrive « trop tard » ... bonheur - malheur, dirai- je ... J’ai eu un jour en 2017 un déclic, avec une sorte de trop plein de tout faire ressortir les comportements intolérables, les phrases inadmissibles, la violence physique et psychologique. Je me suis mise à dos ma famille, tous coupables et se serrant les coudes face à leur absence d’intégrité et de valeurs morales défendant le pire comme ma faute même ma maladie... Avec certains membres de ma famille, le contact est rompu et pour les autres, ils se contentent de me garder à l’écart. Avec des rapports banales de la pluie et du beau temps comme la relation avec le facteur .... (sauf mes parents qui ne valent vraiment rien) J’ai pleurée mes frères et sœurs de longs mois ... et puis j’ai réalisée que toutes ces années j’ai aimé des gens qui ne valaient rien, Leur comportement me confirme que je n’ai rien perdu de précieux... J'avais une famille pendant plus de 20 ans parce que je fermais ma bouche comme un bon petit soldat, une moins que rien dépressive juste bonne à rendre service, donner de l’argent ou à offrir des cadeaux et encaisser les coups physiques ou verbales. Aujourd'hui Je ne regrette plus rien tout, je me dis qu’ il n’y a rien à sauver vu que nos relations étaient fondés sur de mauvaises bases... ces gens toxiques m’ont pourries la vie. J’espère refaire ma vie et disparaître bientôt .... Bon courage à tous ceux qui vivent cette situation ...

Lisand il y a 3 ans

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Comprendre La Ménopause Conseils Pour Vivre Cette Transition 🌺💬 Avec Laurence Dispaux

12 avril · Wengood

28:43


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube