Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?
Sommaire : 

Prendre du recul sur sa famille

Qui n’a jamais eu une vieille tante ou un grand-père critique 😅 ? On a l’impression que ce sont toujours les mêmes qui viennent balancer leur avis. Et c’est un peu le cas, surtout que les membres de notre famille qui émettent un jugement, sont souvent ancrés dans l’époque où ils ont vécu leur jeunesse. Ce sont des personnes qui ont leurs insécurités et leurs histoires, qu’ils reportent sur nous 😣. 👋Arrêtons de projeter nos propres peurs sur les autres !

Parole d’évangile, mes fesses !

Il faut prendre du recul en se disant que leurs critiques ne sont pas parole d’évangile 😬. On a souvent l’impression qu’ils détiennent la vérité, car on est leur descendance, mais ce n’est pas le cas, ça reste des êtres humains avec des failles ! La psychothérapeute Heather Garbutt donne donc ce précieux conseil en expliquant qu’il est nécessaire de se détacher de leur opinion et de s’accrocher à la sienne. Ce n’est pas parce qu’ils pensent et disent quelque chose que c’est mieux que notre vérité, et toc 🤧 !

Ne pas être en quête d’approbation

“- Tu as vu, j’ai acheté une nouvelle robe, tu aimes bien ? 
- Je trouve qu’elle te moule trop le ventre et puis toi alors, arrête de dépenser tes sous dans des vêtements ! Pfff, tu ne sais même pas épargner. Comment tu feras le jour où tu auras un pépin hein ?"

Quand ce n’est pas un complimerde, c’est une critique bien formulée et ardente qui sort ! Eh oui, quelle idée d’avoir encore acheté une robe et d’oser la montrer ? Cependant, le problème de cet échange (à peine inspirée de ma réalité 😅), c’est qu’il y a une quête d’approbation sous jacente. 👋 Je veux que mes parents soient fiers de moi, pourquoi ?

Un réflexe à bannir

Alors certes, cela reste minime comme quête d’approbation, mais cet exemple montre bien que l’on ne doit pas se soucier du regard de notre famille. Vouloir obtenir cette validation, c’est en quelque sorte, demander la permission de faire quelque chose ✅ (ou de porter cette nouvelle robe). On cherche à se conformer aux normes et aux codes établis par notre famille et surtout par les voix autoritaires qui sont souvent les plus âgées. Or, c’est un vieux reflex que l’on doit bannir pour ne laisser grandir que notre confiance en soi.

👩‍👧 Devenir adulte, c’est apprendre à se détacher de cette approbation et ne plus avoir besoin d’être réassurée par l’entourage familial.

Ne pas (ou ne plus) idéaliser la famille

J’ai longtemps idéalisé ma famille, ayant grandi avec toute la magie des films de Noël des années 90 😪. Quand on commence à grandir et surtout à s’émanciper, la réalité frappe. Les secrets de famille remontent à la surface et on prend conscience que sa famille est loin d’être parfaite ! Apprendre à se détacher en ne l’idéalisant plus permet aussi de se mettre à distance des critiques émises dans ce cadre-là. Ainsi, on arrive à se construire pour soi et pas à travers le regard de notre entourage.

"On déteste parfois sa famille de chair, on aime toujours sa famille d'esprit." Maurice Chapelan

Il ne faut pas non plus négliger le fait qu’il peut y avoir des personnes toxiques dans notre famille. Une fois que l’on retire la vision idéalisée, on apprend à repérer ces individus, toujours prêt à dégainer une critique. Il ne faut pas hésiter à s’en éloigner, pour son propre bien, voire à couper les ponts si on sent que c’est nécessaire pour aller mieux. Cela n'empêche pas d'avoir un autre type de famille, notamment amicale 🤗.

Cet article peut vous intéresser : 3 étapes pour se débarrasser d'une relation toxique

Se recentrer sur soi

C’est bien là le cœur de la solution pour se défaire de la critique familiale ! Les avis extérieurs ne font qu’alourdir et complexifier notre réflexion, ce qui exacerbe l’anxiété et les coups de déprime 😞. C’est pourquoi, le fait de se recentrer sur soi peut largement nous aider à ne plus prendre au premier degré les critiques négatives.

Poser ses limites

On a déjà bien assez d’injonctions sociales compliquées à gérer au quotidien, alors si on rajoute celles que l’on entend au sein du foyer familial… Il ne faut pas hésiter à poser ses limites auprès des membres qui sont les plus critiques. Cela permet de s’affirmer, même si on ne fait pas toujours entendre sur le moment 🙃. À la longue de reprendre les gens, cela finit par rentrer, enfin, c'est ce que j’ai constaté.

Ne pas (les) juger pour autant

Le plus dur est de ne pas en arriver à l’amertume et à juger à notre tour. Ce qu’il faut garder en tête, c’est qu’il y a aussi des personnes qui critiquent par peur. En particulier nos parents, qui souhaitent qu’on s’en sorte au mieux et qui sont dans l’incertitude constante de notre épanouissement. Certes, la critique est un très mauvais moyen de protéger et de préserver la sécurité, mais il faut en parler avec eux et ne pas garder notre rancœur.

La psychothérapeute Heather Garbutt nous rappelle aussi que la critique est une façon d’être pour certaines personnes et qu’au final ça n’a pas grand-chose à avoir avec nous. C’est pour ça, autant de détacher de ce genre de mots et faire notre vie comme bon nous semble, après tout on ne vit pas pour eux, mais pour nous 😌.

L'avis de la rédaction : des critiques qui font mal...

Les critiques répétées sur plusieurs années, surtout quand elles proviennent de la sphère familiale font très mal. Elles laissent parfois des traces indélébiles en nous, c'est pourquoi il faut sortir de cette spirale. Si votre famille vous blesse, vous fait vous sentir mal, moins que rien, alors il est urgent de prendre rendez-vous avec un psychologue afin d'en discuter. Ensemble, vous pourrez mieux comprendre votre situation et décider de nouvelles habitudes qui vous permettront de sortir de cette condition.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

10 citations sur la vie, pour l'aimer à sa juste valeur

Rien à dire, il n'y a rien de mieux que les citations pour booster notre moral. Les mots des autres ont l'incroyable pouvoir de nous tenir compagnie et d'exprimer parfaitement nos pensées. Alors pour apprendre à l'apprécier à sa juste valeur, voici 10 citations sur la vie. Enjoy.

Pourquoi choisir de se marier aujourd'hui?

En voilà une bonne question ? Personnellement, je n'ai jamais rêvé de me marier. Mes rêves de petites filles n’étaient pas faits de tulle blanc, de dentelle et de voile et j'aimais assez l'idée d'un amour si passionné qu'il se passerait d'une union sacrée. Pourtant aujourd'hui, force est de constater que je suis mariée depuis 5 ans et en plus, c'est moi qui ai fait la demande !

Je doute de mon couple, est-ce que c'est normal ? Comment réagir ?

Il est fréquent que ça arrive. La vie de couple et même l'amour n'étant jamais un long fleuve tranquille, il arrive, bien sûr, que l'on doute. Pas sur la même longueur d'ondes, impression que l'herbe est plus verte ailleurs, projets divergents, manque de désir… Sous le poids des doutes, l'amour perd de sa splendeur. Est-ce irrémédiable ? Je ne crois pas, l'important, c'est de comprendre ce qu'il y a derrière ces doutes et comment réagir. Explication.

Ces pratiques sexuelles bizarres... et celles qui peuvent vous tuer !

Voilà quelque temps maintenant que j'écris pour Wengood et si j'ai appris beaucoup de choses, ce que je sais surtout, c'est qu'en matière de sexe, le champ des possibles est vaste et je ne l'avais jusqu'alors que peu exploré. Aujourd'hui pourtant, ne nous réjouissons pas et passons du côté obscur de la couette : place aux pratiques sexuelles étranges, à savoir celles qui permettent de faire l'amour... sans faire l'amour et zoom sur celles à bannir sous peine... d'y perdre la vie ! 😱

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

ESFJ : Quelle est cette personnalité active et empathique ?

Qui n’aime pas en savoir plus sur soi ? Je parie que si vous êtes là, vous êtes ESFJ et vous voulez en savoir plus. Pour ma part, en tout cas, j’adore ça et il va sans dire que j'ai exploré le MBTI pour mieux saisir ma propre identité. Après avoir examiné en profondeur les divers types de personnalité MBTI, je suis au taquet pour vous dire tout ce que vous devez savoir sur la personnalité ESFJ, extravertie et dans l'action.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube