Covid : comment éviter la dépression à cause des confinements ?

Contagion, pandémie, confinement, 2ème vague et même 3ème vague, ... Avouez que l'année qui vient de s'écouler a de quoi réveiller de sacrées angoisses. Peur de la mort, d’être contaminé, du manque, de l’isolement, de se retrouver avec soi-même et surtout l'attente de reprendre une vie un peu plus normale, voilà autant de raisons qui peuvent nous faire tomber dans la dépression. Les psychiatres sont d'ailleurs unanimes, la crise sanitaire et sa durée vont laisser des traces énormes sur le plan psychique. Alors comment éviter la dépression à cause des confinements à répétition ?

Sommaire : 

Les reconfinements, un fléau pour la santé mentale

Lors du premier confinement, il a été prouvé qu'il y a eu une surconsommation d’alcool, de tabac ou de drogues, voire même plus de tentatives de suicide pour les plus fragiles. L’isolement est toxique pour notre santé mentale, sans compter que la situation dure depuis 1 an. D'ailleurs, lors du confinement de mars 2020, 42% des personnes confinées ont dit souffrir d’anxiété généralisée.

Nous avons toutes et tous besoin de notre liberté et de retrouver la vie d'avant. Cette privation de vie normale génère une frustration ou une colère extrêmement difficile à gérer. Devoir rester chez soi et ne plus avoir d'activités sociales font apparaître plusieurs troubles : anxieux, du sommeil, agressif, etc. Les reconfinements successifs empirent les symptômes de dépression, il devient compliqué de tenir sur la durée et d'attendre que la vie reprenne son cours. Alors voici quelques petits conseils pour éviter de tomber en dépression à cause des confinements.

>>> Découvrez l'article de la psychologue Delphine Py sur l'impact du Covid sur la santé mentale

Comment éviter la dépression à cause des confinements ?

1. Conservez un maximum de contacts sociaux

Maintenant que les confinements sont récurrents, organisez-vous pour qu'ils se déroulent dans de meilleures circonstances ! Par exemple, faites-les avec une amie si la solitude vous pèse. Un simple test PCR vous permet de vérifier si vous pouvez cohabiter avec d'autres personnes. Il faut s'habituer à ce nouveau rythme de vie et ne pas s'isoler pendant ces périodes pour tenir au maximum. Et que ce soit par téléphone, par message ou par visio pensez à prendre aussi des nouvelles de vos autres proches

2. Parlez de vos craintes ouvertement

« Je flippe », « J'ai peur que la situation dure éternellement », « J'ai peur d'être contaminée, que ceux que j'aime le soit  »  Exprimez haut et fort vos angoisses ! Verbaliser ce qui vous faire peur vous aidera à mieux appréhender les craintes dues à la crise sanitaire. Vous pouvez en parler à des proches ou mieux, à un psychologue. Ne gardez pas ça pour vous, tout le monde est au bout du rouleau et c'est bien normal avec une pandémie en cours depuis plus d'un an ...  

3. Gardez en tête que le vaccin va aider

Non, cette situation n'est pas éternelle et l'arrivée du vaccin va bien finir par faire diminuer le nombre de cas. Oui, ça commence à faire long avec ce 3ème confinement mais gardez espoir. Quand tout cela sera terminé, vous pourrez retrouver vos amis, votre famille, les terrasses des bars et des restaurants. Aller ! On s'accroche et on se fait vacciner. 

4. Profitez de l'allègement des confinements

Les règles sont beaucoup légères que pendant le premier confinement. Il est possible de sortir dans un rayon de 10km, sans attestation et autant de temps que l'on souhaite. Alors profitez-en pour prendre l'air, tout en respectant les gestes barrières et le port du masque. Il faut pouvoir s'échapper comme on peut pendant ce nouveau confinement ! 

5. Bougez !

Il est prouver que bouger, se mettre au sport, faire de l'activité physique est excellent pour la santé mentale. Ça m'a permet d'évacuer les mauvaises toxiques et de ne pas laisser des symptômes dépressifs s'installer. Il y a de nombreux coachs qui proposent des cours sur internet ! De plus, il est aussi possible de faire du jogging, des étirements à l'extérieur, ou juste de la marche. Pourquoi ne pas en profiter pour se mettre à une nouvelle activité ? Par exemple, le yoga aide à lutter contre la dépression

6. Évitez de regarder les informations en boucle

Breaking news, regarder BFM TV en boucle toute la journée ne changera rien à la situation. Savoir chaque jour le nombre de personnes contaminées est anxiogène au possible ! Alors surveillez-les informations globales mais restez, le plus possible, loin de tout cela pour votre bien-être psychique.

7. Gardez le rythme de vos journées

Les petits rituels sont très importants pour ne pas perdre pied pendant les confinements. Alors gardez un rythme, que ce soit la semaine pendant que vous télétravaillez à la maison ou le week-end ! Ne restez pas en pyjama toute la journée pendant vos moments de pause (enfin sauf si ça vous fait du bien, bien sûr ;-)). L'important est de conserver sa vie le plus normale possible, les repères vont du bien au moral. 

8. Apprenez à lâcher prise

Pour le coup, vous pouvez apprendre à lâcher-prise pendant ce nouveau confinement. Ne vous contrariez pas pour des petites broutilles car le négatif amène le négatif. Focalisez-vous sur ce qui vous fait du bien, tout le reste n'a pas d'importance ! 

9. Créez comme vous le souhaitez

Peinture, écriture, couture, cuisine, déco etc… Et qu’importe si vous avez deux mains gauches, ce qui compte c’est de vous occuper l’esprit et créer pour le plaisir. Vous pouvez même bricoler, il y a toujours quelque chose à faire quand on cherche ! 

10. Essayez de voir le positif

Il y a du positif en chaque chose, le tout c'est arriver à le voir. Qui dit confinement, dit par de belle-maman le week-end par exemple ! Et ça, ça fait du bien au moral ! Puis il y a d'autres points sur lesquels positiver (pas seulement l'absence de belle-maman). Cela veut dire faire du tri dans la maison, s'occuper du jardin où juste pratiquer la méditation

Cet article peut vous intéresser >>> Comment reconnaître une déprime d'une dépression ?


L'avis de la rédaction - La nécessité de se faire aider

Garder le moral pendant cette période délicate n'est pas simple. Le 3ème confinement montre combien la crise est installée et qu'il va être compliqué d'en sortir. Alors, si vous n'arrivez pas à vous sentir mieux malgré nos conseils, n'hésitez pas à vous faire aider. Parler de ses angoisses et de sa santé mentale n'est en rien une honte. C'est pourquoi il est important de prendre soin de soi en consultant un professionnel pour se faire accompagner durant cette pandémie. 


Mais aussi : 

Sources : france24 - nouvelobs

Dream team en quête du bonheur - #BornToBeMe

Les commentaires

Nos derniers articles

6 astuces pour vaincre définitivement sa timidité 💪

L'idée de parler en public, ou d'aborder des inconnus me fait perdre tous mes moyens....

Lire

Le stalking, un harcèlement obsessionnel dangereux

Sur les réseaux sociaux comme sur Facebook ou sur Instagram, qui n'a jamais espionné ...

Lire

Journal de gratitude : mode d’emploi pour bien le tenir

Plus efficace qu’une tisane devant une série, mon journal de gratitude me rend heureu...

Lire

Test d’amitié : connaissez-vous bien vos amis ? 50 questions pour le découvrir

Un jour, j'ai appris qu'une amitié sur deux n'était pas réciproque. Ce chiffre est as...

Lire

Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !

Ahh la mauvaise foi, je pense que tout le monde en a fait preuve un jour ou l’autre. ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici