Être proactive, ça veut dire quoi au juste ? Comment on le devient ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

J’ai parfois la sensation d’être totalement proactive et d’autres fois, beaucoup moins. Je sais pourtant que c’est un comportement qui peut m’apporter beaucoup, surtout dans la sphère professionnelle. Mais qu’est-ce que ça veut dire au juste, être proactive ? Pourquoi c’est bien de l’être, en particulier dans notre carrière ? Allons aux devants des événements et des attentes pour faire encore mieux ! Je vous explique.

Être proactive, ça veut dire quoi au juste ? Comment on le devient ?
Sommaire : 

Qu'est-ce qu'une personne proactive ?

Faisons un peu d’étymologie pour bien comprendre ce que veut dire proactif / proactive 🧐. Le préfixe “pro” nous vient du grec et du latin, signifiant “en avant”. Le terme “activité” vient uniquement du latin et désigne les missions qui permettent d’atteindre un objectif. Quand on relie les deux, on comprend donc qu’il y a une idée de réflexion en amont pour atteindre son but. Par conséquent, il faut apprendre à anticiper pour être une personne proactive. On prend davantage les choses en mains pour être maîtresse de notre destin 🏃‍♀️. En effet, il ne faut pas attendre que des événements viennent altérer notre vie ! Autant entrer dans l’action pour parvenir à réaliser son but, son rêve, bref son objectif 💪.

👉 Un coup de pouce avec des synonymes : quand on pense à proactive, on peut dire aussi anticipatrice, dynamique, déterminée, productive… et entrepreneuse !

>>> Mon petit doigt me dit qu’Elon Musk a des conseils à nous donner pour réussir. On l’écoute (qu’on l’aime ou pas) ?

Pourquoi faut-il être proactive ?

Que l’on travaille dans un grand groupe ou que l’on soit à son compte, être proactive peut largement faire la différence. Il s’agit d’activer des compétences qui vont au-delà de ce qu’on a appris (durant nos études par exemple 👩‍🎓). Par conséquent, on fait preuve d’autonomie et de créativité, mais on montre aussi qu’on est capable de s’adapter et de résoudre des problèmes rapidement.

Évidemment, montrer cette qualité va nous démarquer des autres et on progressera plus vite dans notre carrière professionnelle. Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’être proactive nous rendra service dans notre vie personnelle aussi. Surtout si on s’aperçoit que l’on a d’autres envies et que l’on pense à changer de métier pour être en phase avec qui on est. Bref, que des avantages 😉 !

Comment être proactive au travail ?

Néanmoins, on ne naît pas proactive, on le devient ! Certes, certaines personnes arrivent à anticiper et à être plus réactives que les autres naturellement, mais c’est une qualité qui se travaill🤭. Alors, on peut adopter une démarche proactive, il faut :

  • 👉 Faire de la veille : Surveiller quelles sont les améliorations dans notre domaine est primordial. Cela veut donc dire qu’il faut observer la concurrence, mais aussi les méthodes de travail de ses collègues. En gros, il faut être alerte pour mieux anticiper !
  • 👉 Définir des objectifs réalisables : Se fixer des objectifs, c’est bien, mais se fixer des objectifs réalisables, c’est mieux ! Rien ne sert de courir, il vaut mieux y aller étape par étape et décomposer un gros but en plusieurs sous-objectifs pour être certaine d’y parvenir. Après tout, Rome ne s’est pas fait en un jour 😬 !
  • 👉 Anticiper les problèmes : Cela fait un peu partie de la veille, pour être proactive, on doit faire en sorte d’anticiper tous les problèmes qui vont se présenter à nous. Cela nous évitera de nous retrouver face à quelque chose qui nous paraît insurmontable et de passer tout de suite à l’action.
  • 👉 Accepter les critiques : Si elles sont constructives, elles peuvent nous aider à avancer dans la bonne direction. Que l’on nous corrige ou qu’on fasse une critique ne remet pas en question nos compétences. Cela permet de s’ajuster, c’est pourquoi, il est important d’apprendre à bien réagir à la critique.
  • 👉 Écouter et communiquer : L’écoute active dans le monde profession est cruciale, car cela permet de garder en tête toutes les informations, mais aussi de manifester son respect auprès des autres. Verbaliser et communiquer équilibrent la balance de la relation et cela permet de dire ses besoins pour aller plus loin, plus vite.
  • 👉 Sortir de sa zone de confort : Prendre de l’initiative, sortir du connu et prendre des risques, c’est être proactive ! On a le droit de faire des erreurs et il est important d’essayer, car ça nous fait évoluer !

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il ne faut pas rester passive et figée, qu’il y ait un problème ou pas en face de nous. Aller aux devants des choses fait la différence, mais faut-il encore pouvoir prouver, notamment en entretien 👀 !

Comment montrer qu’on est proactive ?

Être proactive, c’est bien, mais il ne faut pas oublier qu’il faut le montrer aux employeurs, en particulier lorsqu’on est dans la phase entretien d’embauche. Il ne faut pas simplement dire “je suis proactive” mais le prouver 🤔 ! On doit être concrète en racontant nos succès comme nos échecs, cela prouve qu’on ose et que l’on n’a pas peur de prendre des risques et d’agir. On peut profiter de la question “pourquoi vous et pas une autre ?” pour montrer à quel point on sait anticiper et rebondir 🤗.

➜ Par exemple : j’ai été en stage dans une entreprise pendant 6 mois. Je sentais qu’il allait y avoir des besoins ponctuels en rapport avec mes tâches. J’ai collecté les preuves et par la suite, je leur ai proposé de continuer à travailler pour eux en étant indépendante. Ça m’a permis de me lancer à mon compte et à l’entreprise, d’avoir une personne de confiance pour des missions ponctuelles !

⚠️ Une dernière chose à ne pas négliger : être proactive et investie, c’est bien, si en échange il y a de la reconnaissance professionnelle et du respect au travail. C’est comme dans tout, si ce n’est pas donnant donnant, car sinon on risque d’aller droit au burn-out 😪. 

L'avis de la rédaction : l'importance de se faire accompagner

Il est évident que montrer et appliquer sa proactivité va être très bénéfique dans le monde du travail. Même si Camille vous a donné plusieurs clés pour progresser, ce n'est jamais évident de le faire seule. On peut donc choisir d'être accompagnée par un coach pour parvenir à ce nouvel état d'esprit. L'accompagnement peut aussi être un bon moyen de faire le point sur ce qu'on veut faire dans notre vie et comment l'atteindre en étant plus proactive. Alors n'attendez plus, allez aux devants des choses !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach

Mais aussi :

Sources : www.welcometothejungle.com / cadremploi.fr / les-defis-des-filles-zen.com / reussir-son-management.com

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube