Reconnaissance professionnelle, pourquoi avons-nous tant besoin de l'approbation de nos chefs ?

J'étais encore étudiante, j'étais en stage et je me souviendrai toujours d'une phrase de ma responsable : "au travail, on n'a pas besoin de la reconnaissance de son patron. Tant qu'il nous paye, c'est qu'on fait bien notre boulot, pas besoin de plus." Sur le moment, cette phrase m'a parue pleine de bon sens. Quelques années plus tard, j'ai connu un patron qui me payait et qui passait aussi ses journées à m'humilier, me rabaisser, m'engueuler... J'ai compris qu'un salaire ne suffisait pas. La reconnaissance professionnelle est une composante essentielle de la vie et du bien-être au travail.

Sommaire : 

Qu'est-ce que la reconnaissance professionnelle ?

Pour un salarié, la reconnaissance professionnelle est une composante essentielle de son bien-être et de son épanouissement au travail. En effet, un salarié qui s'implique, qui fait des efforts, qui fait bien son travail a besoin d'un retour : compliments, augmentations, primes, promotions... 

➡ La reconnaissance permet au salarié de se rendre compte concrètement que son investissement, sa contribution et ses résultats sont considérés, reconnus et valorisés. C'est en grande partie ce qui donne du sens à sa mission.

Être valorisée : un besoin essentiel !

Pourquoi avoir besoin de reconnaissance au travail ? Eh bien, déjà parce qu'elle est bonne pour la santé mentale. En effet, quoi de mieux que de sentir que l'on est valorisée ? La reconnaissance professionnelle booste la confiance en soi, permet de rester motivée et donne envie de se dépasser. C'est donc une attitude gagnant-gagnant, pour les salariés, comme pour les managers. La reconnaissance est alors bien plus essentielle qu'on ne peut le penser : les salariés qui ne se sentent pas reconnus ont 4 fois plus de chances de connaître des troubles psychologiques au cours de leur carrière.

>>> Cet article pourrait vous intéresser : 75% des travailleurs français ont vu leur santé mentale se dégrader !

Les salariés comme les managers ne devraient donc pas négliger la reconnaissance professionnelle. Se complimenter, s'aider, se reconnaître entre collègues est aussi très important. Ça permet de maintenir une ambiance de travail positive et de créer un environnement propice à la créativité, à la motivation, à l'entraide, à l'autonomie et à la prise de risque, au sein duquel chacun se sent confiant, libéré, et à sa place.

Comment exprimer sa reconnaissance ?

On l'a vu, la reconnaissance professionnelle est essentielle pour lutter contre la souffrance au travail. En tant que manager ou que patron, hors de question de penser que les salariés ne sont que des enfants avides de compliments. La reconnaissance professionnelle est une bienveillance nécessaire, elle met de l’humanité dans le management et donne au salarié un sentiment d'appartenance à un groupe (essentiel pour les êtres humains) et lui permet de rester motivé pour bien faire son travail. Il n'y a donc aucune raison de s'en priver, d'autant plus que les chefs ont, eux aussi, besoin de cette reconnaissance professionnelle qui ne viendra jamais, si l'ambiance est à l'indifférence, voire aux tensions.

On distingue 4 formes de reconnaissance :

  • 1. La reconnaissance existentielle : ici, on s'intéresse à l'individu en tant que personne, pas au salarié. Cette reconnaissance correspond au besoin que nous avons d'exister en tant que personne.

Comment faire ? Dire bonjour, connaître le nom des salariés, s'intéresser à la personne, l'interroger sur ses passions, ses loisirs, etc.

  • 2. La reconnaissance de l'exercice du travail : il s'agit de tout ce qui touche à la façon dont le salarié exerce son métier, en plus de ses compétences, ses qualités professionnelles et son comportement.

Comment faire ? Féliciter pour une prise de parole en réunion, noter une bonne idée, remercier pour un bon travail et un niveau de qualité constant.

  • 3. La reconnaissance de l'investissement dans le travail : on parle ici de la participation, de la contribution du salarié indépendamment des résultats obtenus.

Comment faire ? Donner une prime pour le travail et les efforts effectués, accepter ou anticiper une demande (formation, matériel, horaires, etc.), offrir une récompense en nature.

4. La reconnaissance des résultats : on s'attarde ici sur les résultats obtenus, sur le rendement, l'atteinte de potentiels objectifs.

Comment faire ? Augmenter le salaire, donner une prime, offrir une récompense en nature, féliciter, valoriser auprès d'un tiers ou de la hiérarchie.

Pourquoi je n'ai pas la reconnaissance que je mérite ?

Ne pas avoir de reconnaissance de la part de son chef ne veut pas forcément dire qu'il n'est pas satisfait de votre travail. Mais pourquoi est-ce qu'il ne vous le dit pas ?

  • Il manque de temps ou subit la pression de sa propre hiérarchie et ne se concentre principalement que sur vos erreurs.
  • Il ne veut pas laisser de traces. Les temps sont durs, et si un jour votre entreprise doit vous licencier, certains managers ont peur de laisser des preuves qui pourraient se retourner contre eux.
  • Il considère que votre salaire est déjà une reconnaissance professionnelle. Comme le disait ma responsable de stage, aucune raison de féliciter quelqu'un que l'on paye pour des tâches bien faites.
  • Il pense que la reconnaissance professionnelle est un caprice de salarié immature.
  • Il manage par l'autorité et la reconnaissance professionnelle reviendrait à s'abaisser. Si vous vous reconnaissez dans ce cas, il ne faut pas s'étonner que la génération Y soit malheureuse au travail !

Comment lutter contre le manque de reconnaissance ?

Quelle désagréable sensation que de bien faire son travail, de faire des efforts, de se plier en quatre et d'avoir l'impression que tout ça passe inaperçu. Peu à peu, vous n'avez plus aucun plaisir à faire votre travail, votre motivation fout le camp et la frustration gagne du terrain. Cependant, vous pouvez agir !

1. Questionnez la place du travail dans votre vie

Faites une petite analyse et demandez-vous si votre travail n'occupe pas une trop grande place dans votre vie. Après tout, si on ne reconnaît pas vos efforts, pourquoi ne pas lever un peu le pied, ou mettre la priorité sur votre vie personnelle, par exemple.

2. Reconnaissez-vous

Avant d'obtenir la reconnaissance professionnelle de votre manager, reconnaissez-vous vous-même. Un travail bien accompli doit vous apporter une satisfaction personnelle. Nous gardons trop souvent le souvenir de nos années d'école, à courir après les bonnes notes. Si nous manquons de reconnaissance de la part de notre hiérarchie, apprécions nous-même les efforts que nous avons faits.

3. Échangez

La communication est essentielle dans tous les domaines de la vie. Au travail, créez un climat propice aux échanges. Dites quand vous commencez une mission et quand vous l'avez terminée. Pas besoin de verser dans l’auto-glorification, mais dites simplement que vous avez eu les résultats escomptés, ou alors demandez des retours sur un travail en cours, partagez le mérite avec les personnes qui vous aident. Tentez d'instaurer une ambiance de travail saine et sereine.

4. Félicitez vos collègues

Je crois fermement que le positif attire le positif et qu'être gentille au bureau ça peut être payant. N'hésitez jamais à complimenter vos collègues, à les féliciter, à vanter leurs mérites. Vous pouvez être sûre qu'ils finiront pas faire de même. Et si ce n'est pas le cas, tant pis, l'auto-éloge n'en sera que plus acceptable !

Si malgré ça, vous êtes toujours malheureuse au travail, faites votre introspection et demandez-vous si vous ne devriez pas envisager un changement de carrière. Sachez en tout cas qu'un coach professionnel peut être une excellente solution pour donner un nouvel élan à sa carrière.

L'avis de la rédaction : quand la reconnaissance ne vient pas...

Le besoin de reconnaissance est un besoin normal, mais attention, il ne doit pas devenir obsessionnel et ne doit pas vous pousser à changer vos valeurs ou vos opinions dans le seul but d'être reconnue par vos supérieurs. Enfin, parfois, la reconnaissance ne vient pas, ce qui peut être une cause de grande souffrance, de déprime ou de dépression. Si vous êtes dans cette situation, n'hésitez pas à contacter l'un de nos professionnels : 

Contacter un coach

Et dès demain, j'arrête de râler au bureau et j'agis !

Et aussi :


Sources : L'importance de la reconnaissance professionnelle - Pépite SC
L'importance de la reconnaissance au travail - 5 jours semaine 

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Être non-binaire : qu’est-ce que ça veut dire ? #identite

Dernièrement le pronom “iel” est rentré dans le dictionnaire en ligne “Le Robert”. Un...

Lire

Qu'est-ce que l'effet Barnum ?

Il m'arrive souvent d'être épatée quand je lis le résultat d'un test de personnalité....

Lire

12 citations sur la vie dure car les difficultés sont nombreuses...

Il y a des périodes de ma vie qui ont été extrêmement difficiles à vivre. Des rupture...

Lire

Green flags ou comment savoir si cette nouvelle relation peut être une belle histoire

Le début d'une relation amoureuse c'est souvent un beau moment. Découvrir l'autre, se...

Lire

Comment changer de vie ? 5 conseils pour y arriver !

Rien de plus horrible d’avoir le sentiment de passer à côté de sa vie. Cela vous est ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici