Comment parler de dépression à votre médecin ?

Vous n’avez plus d’énergie, des troubles du sommeil, de l’appétit et un sentiment d'apathie ? Alors vous faites peut-être une dépression. Face à cette détresse, vous ne pouvez pas rester seul(e). Il faut en parler, et comme souvent le médecin généraliste est en première ligne, il pourra poser un diagnostic et proposer un traitement. Oui, mais comment en parler à votre médecin ? Comment mettre les mots justes sur le mal qui vous ronge ?

Sommaire :

Les dépressions sont fréquentes. On estime que sur un an, un Français sur dix aurait connu un épisode dépressif. Mal traitée, une dépression peut rapidement devenir handicapante. Si parler de dépression avec votre médecin traitant vous semble difficile, sachez qu’il est le mieux placé pour trouver le traitement qui vous convient.

Comment dire à mon médecin que je déprime ?

Consultez le plus tôt possible

Vous n’êtes pas vraiment sûr(e) de faire une dépression, alors vous attendez avant de vous rendre chez votre médecin traitant ? Vous ne devriez pas tarder. Plus vite vous évoquerez votre mal-être, plus vite vous aurez un diagnostic, et votre prise en charge sera rapide et simplifiée. Lors de votre prise de rendez-vous, demandez à ce que votre médecin vous accorde plus de temps pour parler. Ainsi, vous ne vous sentirez pas bousculé(e). Enfin, il est important que votre médecin comprenne ce que vous ressentez. 

Parlez des répercussions sur votre vie quotidienne, avec votre conjoint, vos enfants, au travail, pleurez, si ça vous fait du bien, etc. Bref, donnez-lui tous les renseignements qui lui permettront d’établir un diagnostic sûr.

Laissez-vous aller

Dans le cabinet de votre généraliste, un seul mot d'ordre : laissez-vous aller et n'ayez pas honte. Votre médecin traitant est un professionnel qui peut tout entendre, vous pouvez craquer et vous laisser aller dans son cabinet.

  • Parlez sans retenue, votre médecin doit comprendre votre état émotionnel, ainsi il pourra juger de l'importance de vos symptômes.
  • Détaillez le plus possible : parlez d'événements passés, d'addiction, de craintes, de dépression dans votre famille, etc. Tous ces éléments permettront à votre médecin de poser un meilleur diagnostic.
  • Si vous en avez, parlez de vos idées suicidaires. En effet, 60% des suicides sont liés à un état dépressif.

Enfin, si la relation avec votre médecin vous paraît insatisfaisante, si vous pensez que vous ne pouvez pas vous confier à lui, n'hésitez pas alors à vous tourner vers votre entourage. Les proches sont un soutien important.

Quels sont les symptômes d'une dépression ?

Pour commencer, il convient de ne pas confondre, la tristesse, la déprime et la dépression. En effet, les symptômes de la dépression sont :

  • l'humeur dépressive
  • la perte d’intérêts
  • la perte d’énergie
  • une concentration réduite
  • la diminution de l’estime de soi
  • un sentiment de culpabilité
  • des idées noires et des comportements suicidaires
  • des troubles du sommeil
  • des troubles de l’appétit
  • une grande fatigue

Vous n’avez pas besoin de ressentir tous ces symptômes pour être dépressif. La dépression n’est pas la même pour tous. Ce qui doit vous alerter, ce sont des symptômes qui durent de manière quotidienne, pendant au moins 2 semaines. En cas de doute, c’est bien votre médecin généraliste qui pourra vous éclairer et établir un diagnostic.


Bon à savoir : 

Lors d’une dépression, votre médecin peut vous prescrire un arrêt de travail pour vous permettre de prendre soin de vous et/ou vous prescrire des séances chez un psychologue.


L'avis de la rédaction : dites-lui tout !

Pour résumer, si vous vous sentez dépressif, que vous voyez tout en noir, que vous n'avez plus d'énergie, n’hésitez pas et n’attendez pas avant de consulter votre médecin traitant. Il pourra vous aider en vous prescrivant des antidépresseurs (lors d’un suivi médical régulier) et/ou un soutien psychologique avec un psychologue ou un psychiatre. C'est la première porte à franchir avant d'aller mieux. Parlez sans crainte, votre médecin traitant est un professionnel habitué à rencontrer des personnes souffrant de dépression. Ne minimisez surtout pas vos maux, on a souvent tendance à enjoliver les choses chez le médecin, "ça ne va pas si mal", et cela ne fera que retarder votre prise en charge et donc votre guérison.  Soyez honnête et dites-lui exactement ce qu'il se passe en vous.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe


Contacter un psy


Vous avez aimé cet article ? Alors vous aimerez aussi  :

Dream team en quête du bonheur - #BornToBeMe

Nos derniers articles

Equicoaching, quand le cheval nous montre la voie

Les animaux ont depuis longtemps montré leur capacité à soigner les hommes, le cheval...

Lire

10 citations sur la solitude : en tête à tête avec moi-même

La solitude peut être la cause d'une grande souffrance. Se sentir seule, face à soi-m...

Lire

Le complexe de supériorité ou l'illusion de la supériorité

C'est une personne qui semble n'aimer personne plus qu'elle-même. Elle parle souvent ...

Lire

L’horreur des thérapies de conversion

S’il y a bien quelque chose que je trouve normal, c’est d’aimer qui on veut, peu impo...

Lire

Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !

Ahh la mauvaise foi, je pense que tout le monde en a fait preuve un jour ou l’autre. ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici