Comment parler de dépression à votre médecin ? Par où commencer ?

Mis à jour le par Justine Guilhem

Vous n’avez plus d’énergie, des troubles du sommeil, de l’appétit et un sentiment d'apathie ? Alors vous faites peut-être une dépression. Face à cette détresse, vous ne pouvez pas rester seule. Il faut en parler, et comme souvent le médecin généraliste est en première ligne, il pourra poser un diagnostic et proposer un traitement. Oui, mais comment en parler à son médecin ? Comment mettre les mots justes sur le mal qui vous ronge ?

Comment parler de dépression à votre médecin ? Par où commencer ?
Sommaire :

Les dépressions sont fréquentes. On estime que sur un an, un Français sur dix aurait connu un épisode dépressif. Mal traitée, une dépression peut rapidement devenir handicapante. Si parler de dépression avec votre médecin traitant vous semble difficile, sachez qu’il est le mieux placé pour trouver le traitement qui vous convient. C'est une étape très importante pour obtenir l'aide dont vous avez besoin. 

Comment dire à mon médecin que je déprime ?

Consultez le plus tôt possible

Vous n’êtes pas vraiment sûre de faire une dépression, alors vous attendez avant de vous rendre chez votre médecin traitant ? Vous ne devriez pas tarder. Plus vite vous évoquerez votre mal-être, plus vite vous aurez un diagnostic, et votre prise en charge sera rapide et simplifiée. Lors de votre prise de rendez-vous, demandez à ce que votre médecin vous accorde plus de temps pour parler. Ainsi, vous ne vous sentirez pas bousculée. Enfin, il est important que votre médecin comprenne ce que vous ressentez.  

Parlez des répercussions sur votre vie quotidienne, avec votre conjoint, vos enfants, au travail, pleurez, si ça vous fait du bien, etc. Bref, donnez-lui tous les renseignements qui lui permettront d’établir un diagnostic sûr.

Préparez-vous avant le rendez-vous

Préparez votre échange, faites le point sur votre état, vos symptômes et si besoin, notez sur un papier tout ce que vous avez besoin de lui dire pour qu'il puisse établir son diagnostic. Bien souvent, on n'ose pas tout dire à son médecin et cela retarde la prise en charge. Soyez aussi honnête et direct que possible sur ce que vous ressentez. Ne soyez pas gêné, rappelez-vous que votre médecin est là pour vous aider, pas pour vous juger. Vous pourriez commencer par quelque chose comme : "Je me sens mal depuis quelque temps, je pense que je pourrais être dépressif et j'ai du mal à gérer mes sentiments."

Laissez-vous aller

Dans le cabinet de votre généraliste, un seul mot d'ordre : laissez-vous aller et n'ayez pas honte. Votre médecin traitant est un professionnel qui peut tout entendre, vous pouvez craquer et vous laisser aller dans son cabinet.

  • Parlez sans retenue, votre médecin doit comprendre votre état émotionnel, ainsi il pourra juger de l'importance de vos symptômes.
  • Détaillez le plus possible : parlez d'événements passés, d'addiction, de craintes, de dépression dans votre famille, etc. Tous ces éléments permettront à votre médecin de poser un meilleur diagnostic.
  • Si vous en avez, parlez de vos idées suicidaires. En effet, 60% des suicides sont liés à un état dépressif.

👉 Enfin, si la relation avec votre médecin vous paraît insatisfaisante, si vous pensez que vous ne pouvez pas vous confier à lui, n'hésitez pas alors à vous tourner vers votre entourage. Les proches sont un soutien important.

Bon à savoir : 
Lors d’une dépression, votre médecin peut vous prescrire un arrêt de travail pour vous permettre de prendre soin de vous et/ou vous prescrire des séances chez un psychologue. Rappelez-vous que votre médecin généraliste est là pour vous aider. Il ou elle peut vous orienter vers des ressources supplémentaires, comme un psychologue ou un psychiatre, et peut vous aider à commencer un traitement si nécessaire. Vous n'êtes pas seul dans cette situation, bravo, avec ce rendez-vous chez le médecin, vous franchissez une étape importante.

Quels sont les symptômes d'une dépression ?

Pour commencer, il convient de ne pas confondre, la tristesse, la déprime et la dépression. En effet, les symptômes de la dépression sont :

  • l'humeur dépressive
  • la perte d’intérêts
  • la perte d’énergie
  • une concentration réduite
  • la diminution de l’estime de soi
  • un sentiment de culpabilité
  • des idées noires et des comportements suicidaires
  • des troubles du sommeil
  • des troubles de l’appétit
  • une grande fatigue

Vous n’avez pas besoin de ressentir tous ces symptômes pour être dépressif 😟. La dépression n’est pas la même pour tous. Ce qui doit vous alerter, ce sont des symptômes qui durent de manière quotidienne, pendant au moins 2 semaines. En cas de doute, c’est bien votre médecin généraliste qui pourra vous éclairer et établir un diagnostic.

👉 Gare à la dépression chronique... Lypémanie, dépression chronique : quand le plaisir de vivre disparaît...

L'avis de la rédaction : dites-lui tout !

Pour résumer, si vous vous sentez dépressif, que vous voyez tout en noir, que vous n'avez plus d'énergie, n’hésitez pas et n’attendez pas avant de consulter votre médecin traitant. Il pourra vous aider en vous prescrivant des antidépresseurs (lors d’un suivi médical régulier) et/ou un soutien psychologique avec un psychologue ou un psychiatre. C'est la première porte à franchir avant d'aller mieux. Parlez sans crainte, votre médecin traitant est un professionnel habitué à rencontrer des personnes souffrant de dépression. Ne minimisez surtout pas vos maux, on a souvent tendance à enjoliver les choses chez le médecin, "ça ne va pas si mal", et cela ne fera que retarder votre prise en charge et donc votre guérison. Soyez honnête et dites-lui exactement ce qu'il se passe en vous.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue


Vous avez aimé cet article ? Alors vous aimerez aussi  :

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

La méthode SMART pour des objectifs intelligents et atteignables

"Les objectifs sont comme des aimants. Ils vous attirent dans les directions que vous devez prendre pour réaliser vos rêves". Cette citation de Tony Robbins, coach, est tellement pleine de vérité. On doit avoir des objectifs dans notre vie pour s'accomplir. Néanmoins, si on est tout le temps en échec, cela peut donner de la frustration Alors comment optimiser ses chances de réussites ? La clé serait dans la méthode SMART et on vous dit tout ce qu'il faut savoir dessus.

Pourquoi je préfére le télétravail au bureau ? 5 raisons !

Mon nouveau bureau, situé entre ma chambre et ma cuisine me convient bien mieux que l'open space où j'étais avant la pandémie. À croire que la situation m'a ouvert les yeux... Mais en même temps, le télétravail était imposé ! Clairement, je suis plus efficace, car plus concentrée, plus épanouie car moins stressée, il n'y pas de doute, je suis mieux chez moi. S'il faut encore vous convaincre, je vous donne 5 raisons pour aimer le télétravail.

Les bipolaires & l'amour : leurs relations amoureuses

Il n’est pas évident d’avoir une relation amoureuse lorsqu’on souffre d'un trouble psychologique comme la bipolarité. Amour et trouble bipolaire peuvent sembler incompatibles et pourtant, il n'en est rien. Ce n’est pas parce qu’on souffre de bipolarité qu’il est impossible de construire une relation amoureuse saine. Il y a simplement des choses à garder en tête, que ce soit du côté de la personne malade, ou que ce soit de la personne qui vit avec un ou une bipolaire. Quels sont les éléments à connaître pour que la relation se passe bien ? Explications.

Pansexualité, quand l'amour se vit sans aucune étiquette

Encore trop méconnu aujourd’hui, le mot "pansexuel" n’est pourtant pas nouveau. Si nous l’entendons de plus en plus souvent, sans pour autant trop savoir à quoi il se réfère, c’est qu’il bénéficie d’une couverture médiatique grandissante. Certains artistes n’hésitent plus en effet à répondre ouvertement aux questions indiscrètes relatives à une sexualité qui sort du cadre de l’hétérosexualité. Alors de Freud à Miley Cyrus, qu'est-ce que désigne la pansexualité au juste ? On vous explique !

10 solutions pour mieux gérer les coups de stress au travail

Stress et travail, semblent à l’heure actuelle, être un mariage que tout le monde accepte. Il n’existe pourtant pas de bon stress qui pousserait le salarié à donner le meilleur de lui-même, au contraire. Le stress est un mal qui intervient au travail lorsqu’il y a un déséquilibre entre ce qu’on doit faire et les moyens que nous avons pour le faire. Si tous semblent touchés, le stress n’est pourtant pas une fatalité. Comment gérer le stress au travail ? Peut-on lutter contre ? Éléments de réponse avec ces 10 solutions.

Surinvestissement professionnel

Ne plus compter ses heures au bureau, travailler le week-end, y penser en dormant, vérifier ses mails en vacances… J'avoue ne pas être concernée par ces faits, par contre, j'ai vu ma sœur basculer de plus en plus dans le surinvestissement professionnel, aussi appelé le workaholisme. J'ai vu sa santé en être considérablement impactée, c'est pourquoi aujourd'hui, je veux parler de ça. Comment reconnaître le surinvestissement au travail et le prévenir ? Je vous dis tout.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube