Quelles différences entre un psychologue et un psychiatre ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

“Je crois que je devrais consulter un psy.” C’est peut-être une phrase que vous vous êtes dite. Oui mais psy-chologue ou psy-chiatre ? Quand on n'a jamais consulté, difficile de s’y retrouver et de comprendre les différences qu’il y a entre un psychologue et un psychiatre. Qui consulter selon son besoin ? Est-ce que le suivi sera le même ? Pourquoi l’un est remboursé, mais pas l’autre ? Autant d’interrogations que l’on peut tous et toutes se poser avant de débuter son suivi. Voici les réponses.

Quelles différences entre un psychologue et un psychiatre ?
Sommaire : 

L'aspect médical, la principale différence

Avant toute chose, ce qui va différencier un psychiatre d’un psychologue, c’est la formation et le diplôme. En effet, un psychiatre aura un doctorat en médecine (10 ans d’études) tandis qu’un psychologue aura un master en psychologie (5 ans d’études). Un psychiatre aura suivi toutes les années de formation pour être médecin et se sera spécialisé, par la suite, en psychiatrie. Par conséquent :

  • 👉 Un psychiatre est un médecin spécialisé dans les maladies psychiatriques, comme la dépression. Il peut prescrire un traitement médical si la maladie le nécessite. 
  • 👉 Un psychologue ne peut pas prescrire de médicaments, car il n'a pas de connaissances médicales. En revanche, il peut mettre en place une psychothérapie adaptée à nos besoins.

Il n'y a pas que le traitement médical qui va être impacté par cette différence, il y a aussi l'aspect financier qui va entrer en compte 🧐.

L'aspect financier, une différence à ne pas négliger

En effet, comme le psychiatre est un médecin, ses honoraires sont remboursés par la Sécurité Sociale, ce qui n’est pas le cas du psychologue. Néanmoins, il faut savoir qu'il existe un dispositif “Mon Psy”, mis en place récemment pour permettre de consulter un psychologue gratuitement pendant quelques séances. Cependant, il n'y a pas que le caractère financier à prendre en compte, mais il y a aussi d'autres aspects 👇 : 






Avantages
Inconvénients
Psychologue
Obtention plus rapide d'un rendez-vous
Remboursement partiel de la mutuelle
Grand choix de professionnels
Professionnels formés aux psychothérapies
Possibilité d'un remboursement chez le psychologue par l'Assurance maladie mais des conditions strictes via le dispositif "Mon psy"
L’existence de la psychologie en direct
Psychiatre
Remboursement à 100% par la sécurité sociale
Temps d’attente long
Spécialisé dans les maladies mentales
Peu de choix de professionnels
 
Ne propose que très rarement des psychothérapies

Comment choisir entre un psychologue et un psychiatre ?

Une autre différence de taille, c’est qu’un psychiatre et un psychologue ne vont pas traiter les mêmes affections. En cas de maladie psychiatrique comme une dépression, la schizophrénie ou un trouble alimentaire comme l’anorexie, il est nécessaire de consulter un psychiatre. Comme c’est un médecin, il pourra proposer un traitement ou un arrêt de travail au besoin. Il peut avoir une spécialisation qui sera une aide supplémentaire pour avoir un suivi encore plus adapté et approfondi.

Bien que le psychologue ait un diplôme universitaire et qu’il ne soit pas médecin, c’est une profession extrêmement réglementée. Il ne peut pas faire de diagnostics médicaux, mais il peut accompagner via différents types de thérapie (TCC, EMDR, hypnose, etc.). Il est généralement recommandé de consulter un psychologue, quand on a besoin de parler et d'aller de l'avant suite à un comportement qui ne nous convient plus ou à un traumatisme. De plus, il est complexe pour un psychiatre de proposer des consultations longues et régulières, il sera donc souvent nécessaire de faire des séances avec un psychologue en complément de son suivi avec le psychiatre.

Choisir en fonction de son besoin

Concrètement, vous avez la sensation de saisir ce qui vous pose problème et vous vous demandez qui consulter selon votre besoin ? Voici quelques pistes pour comprendre comment s’orienter :

👉 Qui consulter en cas de dépression ?

Il faut commencer par voir un psychiatre, car dans la plupart des cas, il faut un traitement médicamenteux. Cependant, pour avoir une thérapie complète et comprendre les origines de la dépression, le suivi d’un psychologue peut être un bon complément.

👉 Qui consulter en cas d’anxiété ?

Il est nécessaire de faire une thérapie cognitive et comportementale pour ce type de trouble. On s’orientera donc plus facilement vers un psychologue s’il n’y a que cette problématique. Cependant, un trouble anxieux peut amener à la dépression, dans ce cas-là, il est bien de trouver un psychiatre spécialisé dans la TCC.

👉 Qui consulter en cas de burn-out ?

Tout comme pour la dépression, il faut consulter un psychiatre qui pourra attester de cet état d’épuisement professionnel. Il pourra prescrire un arrêt de travail si nécessaire et nous suivre pour voir l’évolution de notre état de santé psychique. On peut décider d’approfondir ce suivi avec un psychologue par la suite.

👉 Qui consulter en cas de TOC ?

Cela dépend de la gravité des TOC. Si c’est quelque chose de léger, qui n’a pas un gros impact sur la vie quotidienne, il est possible de consulter un psychologue. Néanmoins, le plus souvent, il faudra un traitement médical que seul le psychiatre pourra délivrer. Il faut donc consulter en premier lieu ce dernier pour être bien orienté par la suite.

👉 Qui consulter en cas de phobie ?

En cas de phobie, vous pouvez d’abord consulter votre médecin traitant pour qu’il vous oriente vers un psychiatre ou un psychologue. Souvent, le patient est orienté vers un psychologue pour suivre une TCC, le traitement par médicament est rarement nécessaire, sauf si la phobie s’accompagne d’autres troubles psychiques.

👉 Qui consulter en cas de manque d’estime de soi ?

Nous sommes nombreux et nombreuses à avoir un manque de confiance en soi, voire un syndrome de l’imposteur. Cette problématique peut être surmontée via un suivi avec un psychologue, voire un coach de vie. Cependant, s’il y a des troubles de l’apparence plus profonds comme de la dysmorphophobie ou un trouble du comportement alimentaire, il sera nécessaire de consulter un psychiatre.

Qui consulter si on ne sait pas de quoi on soufre 🤕 ?

Faire le constat que quelque chose nous fait souffrir n’est pas difficile. Toutefois, ce n’est pas évident de comprendre nos difficultés, d’autant plus dans le cas d’une maladie psychique non diagnostiquée, comme par exemple, un trouble bipolaire. Pour commencer, il ne faut pas hésiter à parler à son médecin généraliste de cette souffrance. Il pourra ainsi nous faire un courrier pour pouvoir consulter par la suite un psychiatre qui pourra poser un diagnostic. Commencer par le spécialiste est un bon moyen d'écarter dès le départ une maladie qui nécessiterait un traitement.

Mon expérience 🗣️

Personnellement, c'est comme ça que j'ai procédé. J’ai préféré commencer par une consultation chez un psychiatre, mais j’ai vu que ça n’allait pas me convenir. Oui, on peut rencontrer des difficultés lorsqu’on souhaite consulter un psy, en particulier lorsqu’on consulte dans un CMP, comme moi. La première fois, cela m’a braqué et j’ai préféré ne pas insister. La deuxième fois, plusieurs années après, j’ai été orienté vers un psychologue puisque j’avais besoin de mieux me comprendre et d’apprendre à gérer mes émotions.

👉 Besoin d’aide supplémentaire pour comprendre les différences entre psychologue, psychanalyste et coach ? N’hésitez pas à consulter notre article à ce sujet >>> Psychologue, psychiatre, coach, … Vers qui se tourner ?

L'avis de la rédaction : trouver la bonne personne est primordial !

Comme l’a souligné Camille, il n’est jamais simple de bien s’orienter quand on ne connaît pas les différences entre psychologue et psychiatre. Au-delà de cela, il s’agit aussi de savoir si on a trouvé le bon psy. Peu importe si c’est un médecin ou pas, on doit se sentir rassurée, comprise et prise en considération. Bien sûr, ce qui peut faire la réelle différence pour nous, c’est de sentir une réelle évolution sur son état psychique et de pouvoir appliquer des solutions concrètes. Si ce n’est pas le cas, on a le droit de changer et de consulter une autre personne, que ce soir un psychiatre ou un psychologue !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

On récolte ce que l'on sème, est-ce toujours vrai ?

Pour moi, cette expression a toujours sonné comme quelque chose de négatif. Comme une punition. Je l'entendais comme une menace : "si tu sèmes de mauvaises graines, tu n'auras qu'une mauvaise récolte." Sans doute quelque chose en moi pensait n'avoir rien de bon à semer. Des années plus tard, je comprends enfin que non seulement que récolter ce que l'on sème, ça peut être très positif, mais quand plus, il vaudrait mieux que ça le soit, parce que visiblement, on récolte TOUJOURS ce que l'on sème.

Pourquoi je me sens toujours coupable ? Comment arrêter ?

Le sentiment de culpabilité vous ronge, alors que vous n’avez rien fait de mal. Vous avez souvent l'impression que c'est de votre faute, que vous auriez pu agir différemment, en faire plus, etc. Pourquoi vous blâmez-vous alors que vous êtes innocent ? Comment arrêter de vous auto-flageller sans raison ? On vous explique tout !

9 podcasts érotiques pour faire grimper la température 🔥

Le porno n’a jamais trop été ma tasse de thé. En revanche, j’ai découvert les podcasts érotiques et je dois avouer que ça m’a plu ! Déjà, parce qu’ils sortent du schéma classique très hétéronormé, on explore des points de vue érotiques pour les femmes, pour les personnes LGBTQ+, etc. On retrouve des témoignages, des fictions, des jeux de rôles… Chacun peut vraiment y trouver son compte ! Donc enfilez vos écouteurs et préparez-vous à découvrir des moments auditifs qui vont faire grimper la température !

Je n'ai pas d'amis... Pourquoi ? Est-ce que c'est grave ?

Non pas que je passe mes journées seule, dans mon coin, sans décrocher un mot. J'ai bien deux ou trois personnes à appeler si je veux sortir boire un verre, mais je n'ai pas d'amis. Pas de "deuxième famille" comme on dit. Est-ce volontaire ? Est-ce qu'un trop mauvais caractère repousse tous ceux qui m'approchent ? Ou tout simplement la vie, qui nous éloigne de certaines personnes lorsqu'on grandit ? Je n'ai pas d'amis, est-ce vraiment grave ?

Je ne supporte pas les enfants de mon conjoint, au secours !

Vous avez enfin trouvé l'homme idéal. Il correspond à toutes vos attentes et votre bonheur serait total si seulement... il n'avait pas ses enfants que vous ne supportez pas ! 😤 Pour certains c'est un sujet tabou, mais pour vous, ce rôle de belle-mère est une plaie. Véritables monstres, ils vous insultent ou vous ignorent et c'est mal, mais ses enfants vous ne les aimez pas pire, vous les détestez et vous prenez à rêver d'une vie dans laquelle ils n'existeraient pas ("et si on partait vivre à l'étranger ?"). Tatata on se reprend, belle-mère ou marâtre, on a le droit au bonheur amoureux !

La météo intérieure, un exercice simple et très éclairant

Vers la fin de l'adolescence, j'avais inventé un jeu de mots, avec une partie de mon prénom, que j'écrivais très souvent : Lau rage ⛈️. Très colérique, je trouvais que cette combinaison me correspondait parfaitement. Ça grondait, ça éclatait en moi. C'était l'orage. Sans le savoir encore, je faisais état de ma météo intérieure. La métaphore la plus efficace pour faire le point sur ses émotions.

Votre horoscope directement chez vous

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici