Les bipolaires & l'amour : leurs relations amoureuses

Mis à jour le par Camille Lenglet

Il n’est pas évident d’avoir une relation amoureuse lorsqu’on souffre d'un trouble psychologique comme la bipolarité. Amour et trouble bipolaire peuvent sembler incompatibles et pourtant, il n'en est rien. Ce n’est pas parce qu’on souffre de bipolarité qu’il est impossible de construire une relation amoureuse saine. Il y a simplement des choses à garder en tête, que ce soit du côté de la personne malade, ou que ce soit de la personne qui vit avec un ou une bipolaire. Quels sont les éléments à connaître pour que la relation se passe bien ? Explications.

Les bipolaires & l'amour : leurs relations amoureuses

Qu’est-ce que la bipolarité ?

Avant toute chose, il est important de faire un rappel de ce qu’est la bipolarité. C’est une maladie psychique qui correspond à un désordre de l’humeur. La personne atteinte peut avoir des épisodes maniaques ou dépressifs.

  • 👉 L’épisode maniaque : il se caractérise par une hyperactivité, une euphorie, des idées de grandeur, etc.
  • 👉 L’épisode dépressif : à l’opposé, il se manifeste par la perte de plaisir ou d’intérêt avec une faible estime de soi avec de forts symptômes de dépression.

En France, environ 600 000 personnes souffrent de trouble bipolaire. L’instabilité émotionnelle a des conséquences sur les relations, et sur les relations de couple. Il est compliqué d’avoir une relation avec quelqu’un qui vit des changements d’humeur aussi drastiques 🤕. Alors comment faire ?

📌
Gérer la bipolarité dans une relation amoureuse peut être un défi, mais avec une bonne compréhension, de la patience et du soutien, il est tout à fait possible de maintenir une relation saine et épanouissante. Avec le bon traitement et le bon accompagnement, les personnes atteintes de bipolarité peuvent avoir des relations heureuses.
Gardez en tête que chaque personne et chaque relation sont uniques. Ce qui fonctionne pour les uns peut ne pas fonctionner pour les autres. À vous de trouver ce qui fonctionne le mieux pour votre histoire 😊. 

La bipolarité et l'amour : comment gérer ?

La bipolarité et l’amour peuvent sembler compliqués à lier, à cause des deux phases d’humeur, qui sont diamétralement opposées. Il est déjà suffisamment difficile de construire une relation amoureuse saine lorsque les deux personnes sont dans un état psychologique stable. L’équilibre du couple peut donc être très fragile en raison de cette maladie psychique. 

Si on souffre de trouble bipolaire

Si on sait qu’on a un trouble bipolaire, c’est que l’on a déjà consulté, que notre maladie psychique a été détectée et traitée. Il se peut donc qu’on ait déjà eu des relations en ayant conscience de sa bipolarité. Il faut s’appuyer sur ses expériences passées pour en tirer des leçons et voir les problématiques rencontrées afin de ne pas les reproduire. Cela évite d’avoir peur d’une nouvelle relation amoureuse.

Cependant, il est parfois difficile de faire ce travail seul⋅e, c'est pourquoi il ne faut pas hésiter à s’entourer 😕. De plus, il y a des choses plus accessibles que la personne peut faire pour notre relation, notamment la communication. En effet, elle est déjà très importante dans toutes les relations, mais là, il y a encore plus d’enjeux. Il faut communiquer avec son (ou sa) partenaire en lui expliquant le trouble bipolaire : ce qu’on ressent lorsqu’on change d’humeur, comment on gère ce changement, notre suivi, etc.

👉 Le ou la partenaire pourra ainsi mieux accompagner lorsqu’il y aura un changement de phase. Communiquer permet de réduire le stress des deux côtés.

null

Bipolarité : à quoi ressemble leur quotidien ? - Ça commence aujourd'hui

Si la personne qu’on aime souffre de trouble bipolaire

Si, à l’inverse, on vit avec une personne souffrant de bipolarité, cela peut être difficile pour nous, car on ne sait pas quand l’humeur va être affectée. Pour cela, voici les comportements clés à avoir avec la personne que l’on aime :

  • 🙇‍♀️S’instruire : il faut être au maximum renseigné sur cette maladie pour comprendre ce à quoi notre partenaire est confronté.
  • 💬 Poser des questions : pour savoir ce qu’il ou elle ressent lors des changements d’humeur et comment faire pour l’aider à gérer.
  • Faire preuve de patience : cela peut être frustrant de voir que la relation n’évolue pas comme on le souhaite à cause de la maladie. Mais il ne faut en aucun cas être culpabilisante !
  • 🫂 Témoigner son soutien : en aidant son partenaire dans son traitement et le suivi de sa maladie.
  • 🥰 Prendre soin de soi : il ne faut pas se négliger pour autant et savoir aussi prendre du temps pour soi.

👉 Les personnes bipolaires peuvent avoir une relation harmonieuse, au même titre qu'une personne qui ne souffre pas de la maladie. Simplement, on doit être conscient, des deux côtés, des obstacles qui peuvent potentiellement se présenter à nous. Affronter les tempêtes ensemble est le meilleur moyen de se consolider.

Les bipolaires et l’amour : à quoi s’attendre ?

La bipolarité n’est pas un frein à l'amour, loin de là, surtout lorsqu'on est stabilisé, mais il faut faire attention à la phase de manie. En effet, l’euphorie et la positivité de cette phase n’aident pas à la bonne gestion des émotions et des sentiments 🌪️. Il se peut donc qu’il y ait une instabilité. Néanmoins, si le trouble est contrôlé (par un traitement et suivi), la personne est stable dans ses émotions. Notez toutefois que trouver le bon traitement peut être long 💊. 

Lorsqu’on connaît mal la maladie, on se demande toujours à quoi s’attendre. Il est important d’anticiper pour pouvoir accompagner au mieux, pour cela il faut avoir conscience des besoins suivants :

  • 👉 Attendre d’être prêt⋅e : Parfois, le mieux que l’on puisse faire est de donner le temps dont la personne bipolaire a besoin. 
  • 👉 Avoir de la stabilité : il est essentiel que la personne soit rassurée et qu'elle ait de la stabilité pour mieux gérer sa maladie.
  • 👉 Entendre et dire qu’on s’aime : réassurer l’amour permet de consolider le couple malgré les épreuves instaurées par la bipolarité.
  • 👉 Avoir conscience des émotions fortes : en épisode maniaque, la ou le bipolaire va avoir ses émotions décuplées.

L’important est de s’écouter, de se comprendre et d’être présente. Toutefois, il arrive que la maladie prenne trop de place dans la relation, il est donc important de suivre une thérapie de couple si on sent qu’il y a nécessité. De plus, la personne atteinte du trouble bipolaire ne doit pas négliger son traitement et son suivi avec un professionnel, pour être accompagnée au mieux. Il n’est pas impossible d’avoir une relation avec une personne bipolaire, mais il faut de la patience et de la stabilité.

L'avis de la rédaction : l'importance du suivi

Avec un traitement et un suivi adapté, il est tout à fait possible de stabiliser les humeurs. Si vous êtes en couple avec une personne bipolaire, n'hésitez pas à rencontrer son ou sa psychologue afin de poser toutes les questions qui vous viennent en tête. Vous pourrez ainsi adopter le bon comportement et éviter certaines erreurs.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source : "Vivre avec un trouble bipolaire: Du diagnostic à la vie quotidienne" de Fabrice Saulière

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Merci pour cet article très éclairant. Je viens de rencontrer une personne bipolaire dans une clinique ou je viens pour addiction. Je n'ai jamais ressenti un tel sentiment amoureux pour une personne et nous avons eu une belle histoire, nous étions rayonnants aux yeux des autres, passions de beaux moments de complicité, d’échange et d'écoute. De mon coté je me commençais à me sortir de mes problématiques plutôt avec succès, de son coté, une phase de stabilisation de traitement. L'histoire a duré 3 semaines...jusqu'a ce qu'elle sorte de la clinique et me dise qu'elle n'était pas bien et qu'elle préférait mettre un terme à notre histoire, incapable d'aimer car ne s'aimant pas, restant dans l’expectative de continuer ses relations amoureuses telles qu'elles les vivait jusqu'à présent, c'est a dire avec des hommes irrespectueux d'elle. Depuis je vis le calvaire, certain que nous aurions pu trouver un équilibre à travers les échanges, la discussion, je lui avais souvent demandé de m'apprendre à comment réagir au mieux pour elle...aujourd'hui elle ne ressens plus rien et je ne peux croire à cela tellement elle m'a apporté une infinie tendresse, soutien, amour lorsque nous étions ensemble. Effectivement je pense qu'une relation amoureuse est possible pour un bipolaire et je vous remercie de préciser les éléments qui sont nécessaires voire indispensables pour que cela perdure de manière la plus équilibrée possible. Cela me donne de l'espoir car je lui ai dit que je serai toujours la pour elle mais j'ai malgré tout du mal à m'effacer car elle me manque terriblement et, sensible aux énergies d'amour, je ne conçois pas vivre quelque chose d'autre de plus fort. Alors je ferais le nécessaire pour qu'elle puisse souffler quitte à la perdre mais c'est dur, très dur... Merci aussi de me permettre de laisser ce type de commentaires car cela fait du bien de pouvoir en parler, sincèrement. Christophe

Corne il y a 8 mois

Christophe, J'ai vécu une histoire similaire à la tienne, je suis tombé amoureux d'une chouette femme adorable mais bipolaire qui se disait amoureuse les premiers mois mais qui a changé d'avis ensuite bien que nous ayons passés de très beaux moments ensemble ! Je veux bien échanger avec toi pour comprendre ce qui s'est passé, j'en ais besoin !

Lilian il y a 4 mois

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube