Faire sonner son réveil plusieurs fois, une bien mauvaise idée…

Mis à jour le par Camille Lenglet

Tous les matins j’appuis sur la fonction “snooze” de mon réveil. Eh oui, comme des milliers de Français, je ne suis pas du matin ! Je suis plutôt un oiseau de nuit, alors il est toujours difficile de me réveiller à une heure fixe. Cependant, je me réveille toujours plus fatiguée et la fonction “snooze” participerait à cela… En effet, faire sonner son réveil plusieurs fois serait très mauvais pour la santé, selon une étude australienne. Penchons-nous sur le problème.

Faire sonner son réveil plusieurs fois, une bien mauvaise idée…

Se rendormir en boucle : une très mauvaise habitude !

J’admire les personnes qui se lèvent directement après la première sonnerie de leurs réveils ⏰. À mes yeux, c'est une sorte de super-pouvoir, car pour moi, c’est impossible de me lever de suite 🤯. Je prévois même deux réveils pour me tirer de mon lit, qui sonnent à 5 minutes d’intervalle, pendant 30 minutes… Oui, le rappel d’alarme ou la fonction “snooze” est très pratique quand on a envie de prolonger un peu sa nuit, surtout quand on se sent fatigué 😅. Cependant, en réalité, cela ne ferait que nous perturber et surtout, ce ne serait vraiment pas bénéfique pour notre cerveau, selon les spécialistes du sommeil du centre “Sleep Clinic Services” basé à Brisbane, en Australie.

Cet article peut vous intéresser >>> Quelles sont les différentes formes de fatigue ?

Les conséquences de l’utilisation de la fonction “snooze”

Pourquoi est-ce que la fonction “snooze” est une mauvaise idée ? Pour comprendre, il faut connaître les phases et le cycle du sommeil. Les personnes ayant un sommeil polyphasique ou faisant des paralysies du sommeil sont généralement au fait de ce cycle, tant il influence leur nuit. Il faut donc savoir que nous avons 3 phases dans un cycle 😴 :

  • Sommeil léger : c’est l’état de transition vers le sommeil profond,
  • Sommeil profond : il permet de récupérer physiquement (muscles, système immunitaire, etc.)
  • Sommeil paradoxal : notre cerveau est actif pendant cette phase. Il assure une préservation des souvenirs et stimule la créativité. C’est dans cette phase où nous rêvons.

Lorsqu’on se rendort après avoir appuyé sur le rappel du réveil, notre corps et notre cerveau se préparent à revivre un cycle 💤. Cependant, quand le réveil sonne à nouveau après 10, 15 ou 20 minutes, on perturbe le cycle, ce qui contribuera à augmenter notre sentiment de fatigue, comme l’a expliqué Neil Robinson, expert du sommeil.

Nocive pour le cœur et le cerveau

Il m’est déjà arrivé de sursauter quand mon réveil sonnait à nouveau une dizaine de minutes plus tard 😱. Je sais que mon cycle du sommeil dure 1h30, donc évidemment, ça ne plaît pas à mon corps de se faire réveiller à nouveau au bout de quelques minutes.

Néanmoins, au-delà de perturber notre cycle du sommeil, la fonction rappel d’alarme va venir nous agresser. Le cœur s’emballe et le cerveau va être "désorienté", puisqu’il se préparait pour une phase de sommeil profond ou paradoxal. Cela aura même des répercussions sur notre stress, ce qui va contribuer à nous faire nous lever du pied gauche… Donc autant apprendre à ne plus utiliser cette fonction nocive 🥴.

Comment faire pour ne plus utiliser la fonction snooze du réveil ?

J’ai bien conscience qu’il faut que je change cette habitude 😬 ! Je connais même les astuces pour ne plus utiliser la fonction snooze du réveil, faut-il encore que je le mette en place (ne faites pas comme moi 🤭 !). Voici comment éviter d’appuyer sur la fonction rappel :

👉 Astuce n° 1 : placer son réveil à l’autre bout de la pièce.

C’est la meilleure chose à faire, car cela nous oblige à nous lever 😆. Si comme moi, vous utilisez votre smartphone comme réveil, n’hésitez pas à investir dans un réveil qui n’aura que cette fonction ! Ça permet soit de garder son téléphone à côté, soit de faire une petite digital detox et de le laisser dans une autre pièce 🤐.

👉 Astuce n° 2 : utiliser des applications pour être réveillée au bon moment.

Si on a envie de garder son téléphone à proximité, il existe des applications (comme Sleep Tracker) permettant de suivre nos cycles du sommeil. On doit donc donner une fourchette à notre réveil pour être réveillé à la fin d’un cycle. Par exemple, on peut dire à l’application de nous réveiller entre 7h et 8h15. Certes, il est possible que le réveil sonne plus tôt qu’à notre habitude, mais c’est beaucoup mieux pour notre fatigue de nous réveiller lorsqu’un cycle est terminé 🤗.

👉 Astuce n° 3 : se coucher plus tôt

Oui, je sais, c’est très difficile lorsqu’on est un oiseau de nuit 🦉. Cependant, apprendre à se coucher plus tôt permet de donner le nombre d’heures suffisantes à notre corps pour récupérer. On aura tendance à se réveiller naturellement, sans réveil, si notre corps est bien reposé. Pour ma part, je suis une marmotte, il faut que je dorme au moins 8h, voire 9h. Comme j’ai un cycle du sommeil d’1h30, je sais qu’il m’en faut au moins entre 5 et 6 pour être en forme 🙂. En me couchant plus tôt, cela me permet d’effectuer le nombre de cycles nécessaire pour me réveiller facilement.

Cet article peut vous intéresser >>> Angoisses avant de dormir : comment trouver facilement le sommeil

👉 Astuce n° 4 : stimuler nos sens

Quand le réveil sonne, on utilise évidemment l’ouïe. Toutefois, il est possible d’utiliser d’autres sens pour se tirer du lit ! Il existe des réveils qui reproduisent le lever du soleil et qui s’allument au fur et à mesure. Le cerveau va réagir à la lumière et se dire qu’il est temps de se réveiller. Notre odorat peut être aussi stimulé ! Quoi de mieux que de sentir quelque chose qui donne envie de nous lever comme une tasse de café ou du pain grillé  ☕? Bien sûr, pas besoin que quelqu’un se réveille avant nous pour nous agiter une tartine sous le nez, il y a des réveils diffuseur de senteurs, ce qui est beaucoup plus pratique 😂 !

Bon après, on peut faire plus simple. Personnellement, je ne ferme pas les volets pour me réveiller avec le vrai jour, ça marche bien aussi 😛 !

L'avis de la rédaction : snooze, c'est fini !

Vous l'aurez compris, la fonction snooze, c'est terminé et même si c'est dur au début, vous vous sentirez bien plus en forme. S'il vous est difficile de sortir du lit le matin, que vous vous sentez épuisée, que vous dormez mal à cause de soucis qui tournent dans votre tête, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : psychologies.com / petitreveil.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

La blessure de trahison : pourquoi ça fait aussi mal de se faire trahir ?

S'il y a une chose que j'ai beaucoup de mal à pardonner dans une relation, qu'elle soit amicale, amoureuse ou familiale, c'est la trahison. On se sent sale, diminué. La trahison, c'est la mort brutale de la confiance. Tous les souvenirs heureux semblent salis, factices. On doute de tout, on ne sait plus à quoi, à qui se raccrocher. Pour mieux comprendre cette blessure émotionnelle complexe, j'ai décidé de vous en parler.

5 étapes pour pouvoir surmonter une trahison amoureuse

J'ai déjà été trompée par le passé, par un ex. J'ai vécu cela comme la pire des trahisons, car j'ai eu vraiment la sensation d'être bafouée et que je ne méritais pas d'être respectée. La trahison amoureuse, c'est sans doute la pire, par le biais de la tromperie. Alors comment s'en remettre et se reconstruire ? Il y a 5 étapes à surmonter pour pouvoir avancer avec cette blessure...

Blessure de rejet : la comprendre et l'accepter pour en guérir

Rupture amoureuse, dispute familiale, licenciement… On a toutes vécu un jour la sensation d’être rejetée, exclue ou mise à l’écart. Certaines arrivent à rebondir assez rapidement, quand d’autres en soufre de manière persistante. Pour ma part, j’ai compris comment avancer, car j’ai mis des mots : cela s’appelle une blessure de rejet. Comment peut-on souffrir d’une telle peur du rejet ? Comment en guérir et avancer ? Explications.

Névrose abandonnique : comment gérer le sentiment d’abandon ?

Avoir peur de finir seul·e. Qui n'a jamais eu ce sentiment ? Je crois qu'on a tous et toutes en nous cette crainte d'être abandonné. Cependant, pour certaines personnes, ça va plus loin, au point qu'elles donnent tout à leur proche, même les choses les plus folles et au point de s'épuiser. Ce comportement est révélateur de la névrose abandonnique, c'est-à-dire, la peur d'être abandonné. Alors, voici comment la détecter et s'en défaire.

Les 5 blessures de l'âme : tout savoir pour ne plus souffrir

Rejet, abandon, trahison, humiliation, injustice… Autant de mots qui n'évoquent pas quelque chose de positif et qui correspondent aux 5 blessures de l’âme. L’autrice canadienne, Lise Bourbeau, a publié un livre à ce propos et elle explique en quoi les blessures émotionnelles nous affectent et nous perturbent. À cause d’elles, on s’empêche d’être nous-même, c’est pourquoi, il faut les connaître et les décrypter pour se débarrasser de sa souffrance.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube