Pandémie & TCA : quelles conséquences sur notre comportement alimentaire ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

J’ai abordé le sujet plusieurs fois par ici et je ne le cache pas, je souffre d'un trouble du comportement alimentaire. Depuis plusieurs années, je fais en sorte de l’apaiser, mais il y a eu un événement qui a bouleversé nos vies ces deux dernières années. Je veux bien sûr parler de la pandémie et de ses confinements. Ils ont été très durs à vivre pour beaucoup de gens et ça a été encore pire pour les personnes souffrant de troubles alimentaires. Explications.

Pandémie & TCA : quelles conséquences sur notre comportement alimentaire ?
Sommaire : 

L’augmentation des troubles alimentaires pendant la pandémie

En France, nous sommes près de 900 000 personnes à souffrir de troubles alimentaires, aussi appelés TCA. L’anorexie (restriction alimentaire) est le type le plus connu, mais il y a aussi la boulimie et l’hyperphagie, qui correspondent à des prises alimentaires excessives. Il est très difficile de se sortir de ce type de maladies, tant elles sont multifactorielles 😞.

La pandémie a malheureusement contribué à empirer les troubles alimentaires, c’est ce qu’a constaté une étude britannique, publiée dans le Journal of Eating Disorders. 87% des répondants ont déclaré que les symptômes s’étaient amplifiés, notamment avec les confinements. Ce n’est en rien une surprise pour moi, j’ai aussi constaté depuis deux ans que mon hyperphagie s’est aggravée à cause d’un mal-être psychologique.

😥 L’anxiété provoquée par la crise n’a pas été simple à maîtriser, mais au-delà de cela, on peut expliquer l’augmentation des TCA pendant la pandémie par d’autres raisons.

Pourquoi les TCA ont empiré avec le confinement ?

La psychologue Brigitte Ballandra a expliqué que les TCA sont en réalité des mécanismes de défense ⚠️. Il y a en effet un lien avec la difficulté à gérer ses émotions, ce que je reconnais totalement dans mon comportement. Les troubles alimentaires sont des maladies de contrôle, mais s’il y a bien une chose que personne n’a pu contrôler, c’est la pandémie. L’incertitude générale n’a fait qu’augmenter le besoin de contrôle, et par conséquent, les TCA.

➜ Pire encore, les confinements répétés ne nous ont pas offert d’autres échappatoires. Nos troubles alimentaires ont pris de plus en plus de place avec l’enfermement...

Quand les réseaux sociaux pèsent

Autre paramètre non négligeable, ce sont les réseaux sociaux 📱. Pendant les confinements, tout le monde s’est réfugié dans la cuisine. On en a vu des pains maison et des recettes passer sur Instagram et Tik Tok… Être enfermées et être submergées par des images de nourriture a été très compliqué à vivre pour beaucoup de personnes, dont moi. Alors j’ai mangé, j’ai trouvé du réconfort là où je savais qu’il y avait. Tout le monde a une faim émotionnelle, mais elle devient insatiable lorsqu’on souffre d’hyperphagie, surtout avec un climat aussi anxiogène que la pandémie 💭.

De plus, il y a toujours un sentiment de culpabilité et il est exacerbé par les réseaux sociaux. Oui, on a vu des recettes gourmandes, mais on est témoin tous les jours des injonctions à rester en “bonne santé”. Il y a eu des cours de sport en ligne, des exercices pour “garder la ligne”, etc. Le pire ? Les régimes post-confinements ! Que l’on souffre d’anorexie ou de boulimie, il y a une souffrance commune : la culpabilité à cause des images de corps “parfaits”.

➜ Heureusement, avec l’arrivée du vaccin, la pandémie recule et on retrouve une vie un peu plus normale. Cependant, les conséquences psychologiques sur nos comportements alimentaires demeurent.

Les conséquences de la pandémie sur nos troubles

La Dr Dawn Branley-Bell, co-autrice de l’étude britannique, explique que les personnes souffrant de troubles alimentaires mettront encore plus de temps à se remettre de cet épisode. Pour ma part, je me sens plus apaisée qu’au début de la crise. Toutefois, il y a bien quelque chose qui est resté suite à cette pandémie : ma prise de poids et la modification de mon corps. Je ne veux pas faire de régime, car je sais qu’ils empirent la chose. J’essaie de pratiquer avec patience l’alimentation intuitive, qui est la seule à pouvoir durablement me réguler. Néanmoins, je n’aime pas mon corps et c’est un sentiment très difficile à gérer au quotidien 💔.

Peu importe le type de trouble alimentaire, je sais que nous sommes nombreuses à essuyer les conséquences de la crise sanitaire sur nos TCA. Il est plus que nécessaire que les services de santé offrent un réel accompagnement pour que l’on puisse combattre cette maladie psychique. Espérons qu’avec les conséquences psychologiques de la pandémie, il y ait une réelle avancée de ce côté-là 🤞.

L'avis de la rédaction : l'importance de la prise en charge

Nous le savons, la pandémie a eu de nombreux effets délétères sur notre santé mentale. Les confinements ont empiré les TCA et fait basculé certaines personnes qui étaient alors à la limite. Tout cela a également modifié notre rapport à la nourriture, quand il n'y a rien d'autre à faire, cuisiner est une bonne idée mais vient alors l'angoisse de prendre quelques kilos. Selon une étude, nous aurions pris en moyenne 2,5 kilos pendant le confinement, c'était pour la bonne cause ! 😋 Quoi qu'il en soit, les TCA nécessitent un suivi et une prise en charge rapide, n'hésitez pas à contacter l'un de nos psychologues afin de faire le point sur votre situation.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source : sciencesetavenir.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Je me fais des films ou je lui plais ? Comment savoir ?

“Mais je rêve ou je lui plais ?”. Je sais, je SAIS, que tout le monde s’est posé cette question un jour. On rencontre quelqu’un, on commence à avoir de l’attirance pour cette personne, mais la question à 1 million, c’est : est-ce que c’est réciproque ? Et il y en a un tas qui découle : je me fais des films là où il/elle me drague ? Comment savoir s’il/elle m’apprécie ? Je sais ce que ça fait, car je suis passée par là plusieurs fois tout au long de ma vie. Alors je vais vous expliquer comment savoir si on lui plaît… Ou pas !

Les plus beaux poèmes d'amour : voici notre sélection de 10 !

La poésie, quand elle parle d’amour, fait vibrer ! En tout cas, c'est le cas pour nous. Que ce soit de la poésie avec des vers transis et enchantés ou des relations plus tumultueuses et passionnées. Il est difficile de faire une sélection de poèmes d’amour dans la littérature, tant il y en a. Cependant, nous avons fait une sélection de ceux qui nous parlent le plus, en espérant qu’ils vous touchent autant qu’ils nous touchent. Voici donc notre sélection des 10 plus beaux poèmes d’amour !

Hypervigilance : pourquoi suis-je tout le temps en état d’alerte ?

Un bruit soudain et bam ! Je sursaute. C’est une réaction typique lorsqu’on est dans l’hypervigilance, comme moi. Je surveille tout et j’ai l’impression d’être en état d’alerte quasi en permanence. Cela vous fait ça aussi ? En fait, l’hypervigilance est assez répandue, pourtant on en parle peu. On la retrouve particulièrement chez les personnes perfectionnistes ayant un manque de confiance en elles. Si vous vous retrouvez dans ces mots, découvrez ce qu’est cet état psychologique qui traduit une grande vulnérabilité.

12 leçons de vie que j'ai apprises au fil des années

L'autre jour, je fouillais dans le grenier, chez mes parents, je suis tombée sur les albums photos que ma mère remplissait avec une certaine frénésie. En les feuilletant, je suis inévitablement tombée sur l'ado mélancolique, colérique et acnéique que j'étais et j'ai soudain eu envie de me faire un gros câlin du genre "Retour vers le futur". Je détestais l'école, alors en me prenant dans les bras, je me serais sûrement dit "ne t'inquiète pas, la vie se chargera de t'apprendre tout un tas de leçons dont tu auras tout autant besoin. Et j'aurais glissé dans l'oreille de la moi du passé ces 12 leçons que la vie m'a apprises.

Pourquoi choisir de se marier aujourd'hui?

En voilà une bonne question ? Personnellement, je n'ai jamais rêvé de me marier. Mes rêves de petites filles n’étaient pas faits de tulle blanc, de dentelle et de voile et j'aimais assez l'idée d'un amour si passionné qu'il se passerait d'une union sacrée. Pourtant aujourd'hui, force est de constater que je suis mariée depuis 5 ans et en plus, c'est moi qui ai fait la demande !

Les femmes en politique, des hommes comme les autres ?

Je connais mes classiques et s'il y a bien un truc dont je me souviens, c'est de chanter, à tue-tête, dans la voiture, Être une femme de Michel Sardou. Je devais avoir une dizaine d'années et je ne trouvais rien de plus subversif que de hurler : "Maîtriser à fond le système, accéder au pouvoir suprême : s'installer à la Présidence et de là, faire bander la France." Certes, on a connu moins sexiste, mais quoi qu'il en soit, depuis ce temps-là, féminisme et politique me passionnent, mais est-ce que ça va vraiment de paire ? Quelle est véritablement la place des femmes en politique aujourd'hui et qu'est-ce que ça nous apprend ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube