Mon ado a un chagrin d’amour, comment l'aider à traverser cette épreuve ?

Même si on ne s'y habitue jamais, la première rupture est toujours la plus douloureuse. Notre enfant ou notre ado vient de connaître son premier chagrin d'amour et notre cœur de maman en prend aussi un sacré coup. Pourtant, il va falloir se ressaisir et l'aider à passer ce cap difficile, inévitable, mais pas insurmontable !

L'amour idéalisé

Les adolescents en particulier ont tendance à idéaliser l'amour. L'autre représente nos manques, les qualités qu'on aimerait avoir. Pour l'enfant et l'adolescent, l'amour est d'autant plus formidable que ce sentiment est nouveau. Les papillons dans le ventre, le cœur qui bat la chamade, les pensées qui sont absorbées, tout ça c'est une première. L'autre est formidable, il n'a pas envie de s'en passer. C'est la première fois, l'expérience est unique et lui paraît donc éternelle. Alors forcément, quand l'autre vient sonner le glas de la relation, la chute est rude et votre enfant s'effondre. L'euphorie peut même parfois laisser place à la dépression. C'est là qu'il va falloir intervenir. Ne regardez pas votre enfant ou votre ado sombrer les bras croisés, aidez-le à faire son deuil.

Parents : quand s'inquiéter ?

Que votre enfant pleure, s'enferme, culpabilise, se sente mal, après une rupture, c'est tout à fait normal. Par contre, si ça dure pendant de long mois (plus de deux mois), que votre ado ne fait plus rien, perd l'envie, la motivation, la motivation, etc. Il est temps d'agir et quelques séances avec un psychothérapeute peuvent s'imposer et même être très efficaces. Laisser son enfant parler avec un thérapeute peut avoir un effet libérateur. Et si votre enfant semble ne rien ressentir ? Là aussi, il faut s'inquiéter de cette froideur émotionnelle. Être incapable d'éprouver des émotions est un problème qui peut signifier que votre enfant se protège contre la peur de souffrir et d'être abandonné et peut-être même qu'il ne se sent pas le droit de vous parler de sa douleur. Montrez-lui que ce n'est pas le cas.

Comment aider son fils ou sa fille après une rupture ?

1. Confiez-vous

N’oubliez pas que vous êtes vous aussi passée par cette étape de votre vie. Sans trop vous épancher sur vos souvenirs de jeunesse, vous pouvez le rassurer en disant que ça a été douloureux, que c'est un souvenir marquant, mais que vous avez réussi à passer à autre chose. Il est important de montrer que vous comprenez cette situation.

2. Évitez les clichés

Ne minimisez pas sa peine avec des conseils clichés comme « un(e) de perdu(e), dix de retrouvé(e)s » ou encore « allez, ça passera vite, et puis tu sais, tu as une belle vie quand même ! ». Votre ado a le droit d’être triste et vous devez accueillir ces émotions, surtout s'il fait face à une rupture amoureuse brutale

3. Pas de critiques

Ne tournez pas son amour en dérision avec des critiques comme « arrête avec ton cinéma, tu ne vas pas te mettre dans un état pareil pour quelqu’un de si nul ! ». Votre adolescent va prendre cela pour des remarques humiliantes car elles mettent à mal les valeurs auxquelles il était attaché et ainsi perdre confiance en lui

4. Offrez-lui de la sécurité

Dans cette situation, rappelez-lui les liens qui l’unissent à ses amis et à sa famille. Il est important qu’il ne s’enferme pas, qu’il continue d'avoir une vie sociale et poursuive ses études. Il doit absolument se reconstruire pour ne pas qu'il ait peur des relations amoureuses. Notez que sa faiblesse peut se transformer en agressivité avec les autres, veillez à appuyer sur le fait que dénigrer l’autre n’est pas une solution.

L'avis de la rédaction - Premier chagrin d'amour, maman est perdue 

C'est la première fois que votre enfant a perdu quelque chose et que vous ne pouvez pas l'aider, pas lui rendre ce qu'il a perdu. Pour une mère, ce premier chagrin d'amour, peut aussi être une étape difficile à passer, une souffrance nouvelle. En tant que mère on avait pris l'habitude de faire un bisou, un câlin, de tendre le doudou ou de préparer des coquillettes au jambon pour soulager les peines de notre bébé. Sauf que là, le bébé n'en est plus un et que notre impuissance est bien grande. Rassurons-nous vite en nous disant que notre enfant aura toujours besoin de nous et passons à l'action en étant présente mais pas étouffante. Nous, on sait que les chagrins d'amour se soignent, ce qu'on ne sait pas encore, c'est comment se préparer à ce que les enfants quittent le nid !

Contacter un coach famille


Mais avant tout, il est bon de savoir comment apaiser les conflits avec son ado.

Et aussi :

Dream team en quête du bonheur - #BornToBeMe

Nos derniers articles

Le carnet du bonheur par Marion Thihy, coach bien-être

Marion Thihy nous propose aujourd'hui un exercice qui fait du bien : le carnet du bon...

Lire

TCC : Zoom sur la thérapie cognitive et comportementale

Vous êtes atteint d’une phobie qui vous gâche la vie ? Un trouble obsessionnel compul...

Lire

J'ai peur de dormir hors de chez moi : mes nuits d'enfer

Je pars bientôt en vacances, j'ai vraiment hâte, mais petite ombre au tableau, je n'a...

Lire

Peur de la hiérarchie, d'où vient-elle ?

Depuis longtemps, j’ai peur de la hiérarchie. Lorsque je vois le big boss entrer dans...

Lire

L'insupportable manie de couper la parole, arrêtons ça !

S’il y a bien quelque chose que je n’aime pas, c’est me faire couper la parole. J’ai ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici