Solitude positive : pourquoi je kiffe autant être seule ?

Mis à jour le par Justine Guilhem

Certains la fuient comme la peste, mais moi je l’aime ma solitude. Et puis d’ailleurs, je ne suis jamais seule, je suis avec moi-même et ça ne me fait pas peur. Je saisis chaque opportunité pour prendre soin de ma petite personne, et faire ce que je veux, quand je veux. Rien n'est plus savoureux que d'être là pour soi-même ! Mes proches ont beau être les plus gentils de la Terre, je suis heureuse de me retrouver.

Solitude positive : pourquoi je kiffe autant être seule ?
Sommaire : 

Les autres ne sont pas là pour m’oppresser ou me juger

« Quiconque se réjouit de la solitude est une bête sauvage... Ou un dieu. » Aristote

Contrairement aux siècles précédents, l’Homme peut s’émanciper et n’est plus obligé de vivre en clan. Dans notre société, on croise même des gens qui ont choisi leur célibat, alors… Ne me regardez pas comme une sauvage, j’ai un cœur, une famille des plus équilibrée, des amis que j’adore, des collègues charmants et pourtant les moments où je suis seule sont ceux que je chéris le plus 😍 ! C'est très caractéristique des personnes introverties et c'est clair : j'en suis une.

Que mon entourage ne prenne pas la mouche, mais une fois la journée terminée et la porte de mon appartement refermée, je me sens bien. Me déranger ou me bousculer ne fait pas partie de leurs intentions, mais sans le savoir, ils sont bruyants, trop rapides ou bien trop lents. Trajets perturbés par les récits de personnes qui avaient besoin de raconter leur vie, sortie shopping au pas de course à cause d’une amie pressée… Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai prié pour me téléporter sur une île déserte.

Décompresser loin de toute agitation extérieure, aller à son rythme, c’est tellement plaisant. Moment calme pour méditer et s’évader dans ses pensées ? Moment de folie où je lâche prise en dansant seule dans mon salon ? C’est moi qui choisis, et j’adore ça.

📌 Le petit plus  📌 

Avoir la sensation d’être seule au monde permet souvent d’être soi-même et sans complexe #teamsurvetledimanche 🤫

Le centre de mon monde: mes passions

Beaucoup de personnes s’interrogent « Mais qu’est-ce que tu fais toute seule ?  » … La réponse est simple : je m’occupe de moi. Souvent, lorsqu’on vit en couple ou en groupe, on a cette fâcheuse tendance à s’oublier parce qu’on veut faire plaisir aux autres (C’est tout à notre honneur, mais à la longue c’est frustrant).

Menu du soir, activité du week-end ou encore couleur des rideaux : seul mon choix compte. Et comme je suis amenée à me côtoyer assez souvent, j’ai appris à me connaître, à faire le point sur mes goûts et mes dégoûts. C’est donc depuis que je prends du temps pour moi, que ma liste de séries à regarder a considérablement diminué. Aussi, mon niveau de guitare se rapproche (presque…) de plus en plus de celui des plus grands maintenant que j’y consacre la plupart de mes soirées. 

Les personnes introverties aiment leurs moments de solitude, est-ce votre cas ? Voici 10 signes que vous êtes une personne introvertie et c'est très bien ainsi !

Notez-le : prendre du temps seul permet de faire ce qu’on aime et développer ses passions. 👉 Développer ses passions rend heureux. 👉 Donc prendre du temps pour soi rend heureux. Et on m’a toujours dit de prendre en main mon bonheur plutôt que de le laisser dans la poche de quelqu’un d’autre.

Je fais rimer liberté avec fierté

Aucun texte de loi n’interdit aux personnes non accompagnées d’aller au restaurant ou encore au cinéma. À partir de là, de nombreuses soirées fort sympathiques m’attendent. Je n’ai plus besoin d’attendre que quelqu’un se rende disponible pour moi. C’est ça gagner en indépendance ! C’est aussi valable dans les tâches – pas toujours agréables – du quotidien. 

La pire panne ou un tas interminable de paperasse ne m’effraient pas. Débrouillardise est devenue mon deuxième prénom depuis que je me gère comme une grande. Quel meilleur moyen de booster sa confiance en soi

L'avis de la rédaction - la solitude, la clé de notre émancipation

Passer du temps avec d'autres personnes, c'est bien, à condition de trouver l'équilibre, sans quoi leur influence va bloquer votre évolution. Comme l'explique Hervé Magnin, psychothérapeute, auteur de La positive solitude :  « Quand on est constamment avec les autres, on se perd dans toutes ces relations, on subit en permanence leur influence. » La solitude permet également de mieux se connaître et de mieux comprendre les signaux envoyés par notre corps. Bien sûr, ici encore tout est question d'équilibre, être seule de temps en temps, c'est bien, ne pas supporter la compagnie des autres... C'est une autre affaire. Si vous sentez que l'équilibre n'y est pas et que vous n'avez pas choisi la solitude, n'hésitez pas à contacter l'un de nos psychologues afin d'en discuter. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue


Vous êtes rassuré ? La solitude positive n’est pas une tare, bien au contraire ! Pour aller plus loin sur le sujet, découvrez aussi : 

Sources : leFigaroMadame

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Merci pour cet article. Je suis tout à fait en phase avec vous. Je n’attends plus de rencontrer un homme et je profite de ma vie, telle que j’en ai envie!

Sabine il y a 2 ans

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Comprendre La Ménopause Conseils Pour Vivre Cette Transition 🌺💬 Avec Laurence Dispaux

12 avril · Wengood

28:43


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube