Le mouvement Bodypositive ou comment mieux accepter notre corps !

Mis à jour le par Camille Lenglet

J’ai de la peau d’orange, des bourrelets, des vergetures… Je n’ai pas peur de dire que je suis grosse car pour moi ce n’est pas un gros mot. C’est un adjectif qui me qualifie et j’apprends à l’aimer. C’est notamment grâce au mouvement du bodypositive que j’ai réussi à le faire. La perfection n’existe pas, nous avons toutes des corps différents et c’est ok. Alors parlons du bodypositive, ce mouvement qui fait du bien à l’esprit et au corps.

Le mouvement Bodypositive ou comment mieux accepter notre corps !

Aimer son corps, apprendre à s’aimer

« S’aimer soi-même, c’est se lancer dans une belle histoire d’amour qui durera toute la vie ». Oscar Wilde

Cette citation est à mettre au centre de notre relation à nous-même, il faut la transformer en devise pour le reste de notre vie. La société peut considérer certains aspects du corps tels que la cellulite ou les bourrelets comme imparfaits 😅. On oublie vite que la perfection n’existe pas, et c’est ce qui rend tous les corps parfaits. Accepter son corps, c’est s’accepter soi-même.

Apprendre à aimer son corps, à prendre confiance en soi, c’est un premier pas pour faire la paix avec son corps. Mais le mouvement body positive ou body posi va bien plus loin, il permet de dépasser nos peurs et de briser les tabous.

S'aimer soi-même

Les origines du bodypositive

À l’inverse du body shaming (dénigrement du corps), le body positivisme prône la bienveillance. Né en 1996 par Connie Sobczak et Elizabeth Scott dans le but de lutter contre les diktats de l’apparence et les standards de beauté. Grâce aux réseaux sociaux, le mouvement a pris une plus grande ampleur. Il n’existe pas de bonne ou de mauvaise morphologie 🤷‍♀️ !

La pression sur le corps des femmes

La pression de l’apparence reste au cœur des préoccupations de nombreuses femmes à cause de la société patriarcale. Nos corps doivent répondre au “male gaze”, c’est-à-dire au regard des hommes avec leurs envies et leurs désirs. C’est l’une des nombreuses injonctions faites aux femmes, comme le fait qu’on nous demande de sourire. Sauf que là, l’injonction à avoir un corps parfait altère l’image que l’on a de soi 🤕. Elle peut même être détruite via le développement de troubles alimentaires comme l’anorexie ou la boulimie.

Heureusement, de plus en plus d'entreprises et personnalités commencent à s’emparer du problème en menant de nombreuses actions. Des marques comme Dove ou encore H&M optent pour des morphologies toutes aussi différentes que belles, des mannequins défilent dans la rue pour promouvoir l’acceptation de soi 👏… De nombreux livres s’emparent également du sujet comme "Accepter son corps et s’aimer" de François Nef et Emmanuelle Hayward par exemple, ou encore "Body positive attitude" de Ely Killeuse.

10 conseils pour appliquer le bodypositive à soi-même

1. L’exercice du miroir

Face au miroir, on se met nue. On regarde notre corps comme si ce n’était pas le nôtre, mais celui de notre meilleure amie. Cela nous va nous aider à avoir un regard bien plus bienveillant et à adoucir notre esprit critique envers nous-même 👀.

2. S’auto-persuader

Fake it until you make it” disent les Américains. Il faut faire semblant jusqu’à ce qu’on y croie ! Alors chaque jour, il faut se lever et se prendre pour Beyoncé, c’est le meilleur moyen de croire en soi. S’aimer passe par l’attitude !

3. Pratiquer le lâcher prise

Beaucoup de choses changeront positivement si on arrête de se focaliser sur notre physique. Il est essentiel de prendre du recul et de lâcher prise. La vie est trop courte, alors arrêtons de penser à quoi on ressemble 🤯.

4. Accepter les compliments

Quand on ne croit pas en soi, on ne peut pas accepter un compliment. Si nos proches nous en font, c’est qu’ils le pensent sincèrement. Alors, il faut se détacher des pensées et remercier les gens qui nous aiment, de nous complimenter.

5. Faire le deuil de la perfection

Dans la vie, rien n’est parfait. C’est une conception inhumaine et idéalisée, alors autant se défaire de cette idée. Ça nous aidera à faire aussi le deuil d’un corps parfait, ou à se dire que ce sont nos imperfections qui nous rendent “parfaites” 🤗. 

6. Se dire qu’on est bien plus qu’un corps.

Notre corps vieillit et change, tout au long de notre vie. Alors que notre intellect grandit et que nos actions restent. Cette mentalité, c'est celle du body neutrality, qui prend de plus en plus le pas sur tout le reste. Quand on aura 80 ans, on regardera en arrière en pensant à ce qu’on a fait, pas à quoi on a ressemblé.

7. Se détacher de ses pensées

Les pensées négatives sont un vrai frein. C’est pourquoi il faut apprendre à s’en détacher. Pour cela, on peut pratiquer la méditation ou bien encore tenir un journal de gratitude pour ne retenir que le positif !

8. Se féliciter

S’auto-complimenter fait du bien. Si on a du mal avec son corps, dans un premier temps on peut essayer de se féliciter pour notre comportement ou les petits efforts que l’on fait. Cela forge notre auto-bienveillance 🥰 !

9. Prendre soin de soi

Cela passe par faire un SPA, faire du vélo, regarder sa série préférée, manger son repas préféré… Ce n’est pas seulement prendre soin de son corps ! Se faire des petites attentions est le meilleur moyen de se sentir bien avec soi-même.

10. S’entourer

Comme dit précédemment, il arrive parfois qu’on ait un comportement destructeur avec notre corps, tellement il est difficile de s’aimer. C’est pourquoi il ne faut pas à se faire accompagner par un psychologue en cas de grosses difficultés.

⚠️ Dernièrement, il y a beaucoup de remises en question de ce mouvement. Eh oui, le body positive n'est pas toujours positif, notamment parce qu'il a été repris par des personnes très normées ! L'important est donc de faire un travail de déconstruction des normes et de réapprendre à s'aimer loin des diktats. 

L'avis de la rédaction - Un exercice bien difficile

Aimer son corps, être bienveillante avec soi-même... Ce n'est pas simple, surtout si on a l'habitude depuis des années de se déprécier. C'est d'autant plus difficile lorsqu'on a un corps différent des standards de beauté. C'est une lutte au quotidien et tant que personne ne nous apprend pas à le faire, il est impossible que ça se fasse naturellement. Quand les complexes nous dévorent, il ne faut pas laisser ça ainsi. Consulter un coach bien-être est l'une des solutions pour se sentir mieux et développer un regard bienveillant envers nous-même.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !

#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

10 citations sur la vie, pour l'aimer à sa juste valeur

Rien à dire, il n'y a rien de mieux que les citations pour booster notre moral. Les mots des autres ont l'incroyable pouvoir de nous tenir compagnie et d'exprimer parfaitement nos pensées. Alors pour apprendre à l'apprécier à sa juste valeur, voici 10 citations sur la vie. Enjoy.

Pourquoi choisir de se marier aujourd'hui?

En voilà une bonne question ? Personnellement, je n'ai jamais rêvé de me marier. Mes rêves de petites filles n’étaient pas faits de tulle blanc, de dentelle et de voile et j'aimais assez l'idée d'un amour si passionné qu'il se passerait d'une union sacrée. Pourtant aujourd'hui, force est de constater que je suis mariée depuis 5 ans et en plus, c'est moi qui ai fait la demande !

Je doute de mon couple, est-ce que c'est normal ? Comment réagir ?

Il est fréquent que ça arrive. La vie de couple et même l'amour n'étant jamais un long fleuve tranquille, il arrive, bien sûr, que l'on doute. Pas sur la même longueur d'ondes, impression que l'herbe est plus verte ailleurs, projets divergents, manque de désir… Sous le poids des doutes, l'amour perd de sa splendeur. Est-ce irrémédiable ? Je ne crois pas, l'important, c'est de comprendre ce qu'il y a derrière ces doutes et comment réagir. Explication.

Ces pratiques sexuelles bizarres... et celles qui peuvent vous tuer !

Voilà quelque temps maintenant que j'écris pour Wengood et si j'ai appris beaucoup de choses, ce que je sais surtout, c'est qu'en matière de sexe, le champ des possibles est vaste et je ne l'avais jusqu'alors que peu exploré. Aujourd'hui pourtant, ne nous réjouissons pas et passons du côté obscur de la couette : place aux pratiques sexuelles étranges, à savoir celles qui permettent de faire l'amour... sans faire l'amour et zoom sur celles à bannir sous peine... d'y perdre la vie ! 😱

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

ESFJ : Quelle est cette personnalité active et empathique ?

Qui n’aime pas en savoir plus sur soi ? Je parie que si vous êtes là, vous êtes ESFJ et vous voulez en savoir plus. Pour ma part, en tout cas, j’adore ça et il va sans dire que j'ai exploré le MBTI pour mieux saisir ma propre identité. Après avoir examiné en profondeur les divers types de personnalité MBTI, je suis au taquet pour vous dire tout ce que vous devez savoir sur la personnalité ESFJ, extravertie et dans l'action.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube