Filtres Instagram : pourquoi font-ils si mal à la confiance en soi ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Vous avez dû les voir passer sur votre compte Instagram, dans l’onglet “Story” il y a la possibilité d’appliquer des filtres sur notre visage. Parfois, ce sont juste des retouches colorimétriques, parfois, ils sont mignons avec des petites oreilles de chats. Cependant, la plupart du temps, on les utilise pour avoir un meilleur grain de peau, moins de cernes, etc. Et cela a un impact sur notre vision de nous-même, voire sur notre santé mentale. Pourquoi les filtres Instagram, et plus généralement ce réseau social, font-ils si mal ? Explications.

Filtres Instagram : pourquoi font-ils si mal à la confiance en soi ?

Des filtres qui fabriquent des complexes

Les filtres de l'onglet "Story" d'Instagram posent deux problématiques. La première, c’est que lorsqu’on regarde des stories, on voit des femmes à la peau parfaite avec un teint magnifique. On oublie bien souvent qu’elles utilisent des filtres qui, justement, modifient l'apparence. C’est une altération de leur peau puisque personne ne peut être "flouté" à ce point. De plus, le deuxième problème est que cela nous pousse à les utiliser pour faire une simple photo ou envoyer une vidéo à une amie. C’est comme si nous n’étions pas assez bien au naturel, avec les défauts NORMAUX de notre peau (boutons, cernes, pores, etc.).

😥 La banalisation de l’utilisation des filtres a un véritable impact sur la confiance en soi puisqu’ils biaisent ce qu’on voit dans l’écran. On ne sera jamais aussi "bien" que ce qu'on voit dans notre téléphone. 

Une véritable chirurgie esthétique !

Les filtres sont parfois mignons, ils rajoutent des taches de rousseurs et des petites oreilles de chat. Néanmoins, beaucoup déforment subtilement notre visage. Lèvre supérieure un peu gonflée, agrandissement des yeux, pommettes rehaussées… Les filtres Instagram sont devenus une véritable chirurgie esthétique lorsqu’on les applique ! Il devient alors impossible d’aimer son corps et son visage sans filtre. 

Ils changent tellement notre physique, tout en restant discret, que cela contribue à l’augmentation des complexes.

Instagram, le pire réseau social pour la santé mentale

La crainte de ne pas être assez bien

Le culte de l’image sur Instagram, qui passe aussi par l’utilisation des filtres, est très nocif pour la santé mentale. L’étude menée par la Royal Society for Public Health (RSPH), une association caritative britannique dédiée à la santé publique, l’a prouvé. En effet, puisque tout le monde retouche ses photos et ses vidéos, on a tout de suite la sensation de ne pas être assez bien, face à ces personnes parfaites. 

Il y a en plus une attente de validation d’autrui via les likes, les commentaires, les partages, etc. L’étude a montré que les 1479 jeunes adultes et adolescents interrogés sont toujours inquiets de ce que les autres vont penser de leurs photos et de leur physique.

➜ L’étude a montré qu’Instagram était le réseau social n°1 pour déclencher des troubles anxieux

Le désespoir de la comparaison

La baisse de notre confiance en nous et la crainte de ne pas être assez bien ne sont pas les seuls effets négatifs d’Instagram. En effet, la RSPH constate un autre phénomène plus insidieux encore. Le fait de comparer sa vie via ce que les autres montrent ! Il y a une constante recherche de la perfection sur Instagram.

Lorsqu’on compare notre vie à celle d’une instagrameuse avec des milliers d’abonnés et qui voyage tout le temps, nous avons la sensation que notre vie est moins bien, voire plate et insignifiante. Cette comparaison est toxique car nous ne savons pas comment est réellement cette personne dans sa vie. Peut-être qu'elle a été victime d’inceste ? Peut-être qu’elle est dépressive et qu’elle le cache ? On a vraiment beaucoup de choses à gagner en arrêtant de se comparer aux autres

💭 On oublie bien souvent que les gens nous montrent ce qu’ils veulent bien nous montrer.

La nécessité de se déconnecter

Pour préserver sa santé mentale, il est important de prendre de la distance. On peut déjà commencer par se désabonner des comptes qui nous font nous sentir mal. Que ce soit pour l’utilisation d’un abus de filtres, de retouches photos ou d’une vie qui semble trop parfaite. Certains comptes Instagram paraissent bien dans un premier temps, mais ils nous amènent juste de la positivité toxique. Attention donc à bien faire le tri dans ses abonnements ! Et puis, il faut se déconnecter des réseaux sociaux de temps en temps. Lors des vacances par exemple, au lieu de consulter Instagram, profitons de l’instant présent !

💪Cependant (et heureusement), il y a des comptes Instagram qui font du bien au moral. Effectivement, il y a des instagrameuses qui ont décidé d'afficher leur différence et d’en faire une force ! Un meilleur moyen de se sentir mieux avec soi-même si on suit ces comptes ❤️ !

L'avis de la rédaction : à consommer avec modération et pondération !

Instagram peut nous faire du mal comme l'explique Camille mais il peut également nous divertir, nous inspirer et nous faire faire de jolies rencontres. Reste à savoir comment l'utiliser ! Gardez en tête que tout cela est retouché, que les gens ne montrent que ce qu'ils veulent bien montrer, choisissez avec soin les comptes à suivre et tout ira bien. Si ces images de perfection vous complexent et nuisent à votre confiance en vous, alors il est temps d'arrêter ou de vous tourner vers un professionnel pour rebooster votre estime personnelle.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Fleur au Vent 16 🌸 Cultiver l’élan du renouveau avec Anne-Fleur Saraux

4 avril · Wengood

10:52


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube