Il a tout pour plaire, mais je ne suis pas amoureuse…

Mis à jour le par Camille Lenglet

L’autre jour, j'avais une conversation avec une de mes meilleures amies, qui me parlait d’un homme qu’elle fréquentait. Elle avait fait plusieurs dates avec lui, elle m’expliquait que tout se passe à chaque fois très bien et que le moment est toujours plaisant. Oui mais voilà. Sur le papier, l’homme qu’elle voit a tout pour plaire, mais elle n’est pas amoureuse. Ah ça… J’ai bien vu que cela la contrariait et qu’elle ne savait pas quoi faire avec cette situation. Je pense que si vous êtes sur cet article, c’est peut-être aussi votre cas. Alors voici ce que je lui ai répondu.

Il a tout pour plaire, mais je ne suis pas amoureuse…
Sommaire : 

L’amour ne se commande pas

“Le cœur a ses raisons que la raison ignore” Blaise Pascal

Cette citation veut absolument tout dire. L’amour n’est pas quelque chose qui se commande et on ne sait pas pourquoi on choisit d’aimer une personne plutôt qu’une autre. Il peut apparaître du jour au lendemain, avec une personne que l’on ne connaît pas ou au contraire, que l’on connaît bien. D’ailleurs comme cela que naissent des amitiés amoureuses. À l’inverse, il peut disparaître, alors qu’on était persuadé·e que cela serait “le bon” ou “la bonne” ad vitam aeternam.

Bref, l’amour, les sentiments ne se commandent pas. Comme je l’ai expliqué à mon amie, ce n’est pas parce que l’homme qu’elle a en face d’elle est gentil et qu’il a une bonne situation professionnelle et financière, qu’elle va tomber amoureuse. S’il n’y a pas la petite étincelle, cette alchimie particulière et cette attirance entre eux, ce n’est juste pas la bonne personne 🤕.

Petit rappel pour savoir si on est amoureux·se

  • On ressent des “papillons dans le ventre”, autrement dit, de l’excitation et du plaisir à l’idée de la/le voir,
  • On a une attirance physique, il ou elle est canon,
  • On lui trouve du charme, on se sent envoûté,
  • On a envie de passer tout notre temps avec,
  • On se sent triste voire jaloux·se quand l’autre n’est pas avec nous,
  • etc.

Aucune obligation à aimer

Une fois que l’on se rappelle que l’amour n’est pas quelque chose que l’on peut contrôler, il est bon de se dire aussi que l’on n'a aucune obligation d'aimer. On ne doit rien à personne, peu importe la situation : qu’il ou elle nous ait payé le restaurant, qu’on ait fait des activités ensemble, qu’on ait même couché avec ! Certaines personnes se plaignent d’être dans la “friendzone”, mais ce n’est pas un argument valable. On ne peut pas obliger quelqu’un à aimer, peu importe combien on fasse preuve de gentillesse et de bienveillance.

Un homme regarde une femme attentivement

Personne ne doit exercer de pression, ce n'est pas comme ça que l'amour marche !

Néanmoins, d’un autre côté, il ne faut pas aussi qu’on se serve de la personne amoureuse pour la manipuler et obtenir des services ou des avantages. Certes, on ne tombe peut-être pas amoureux·se sur commande, mais ce n’est pas pour autant qu’on doit devenir une personne manipulatrice.

👉 S’il n’y a pas d’obligation à aimer, il y a au moins celle de respecter l’autre. Je suis partisane d’avouer ses sentiments lorsqu’ils sont là, il en va de même lorsqu’ils sont absents 🙁. C’est la moindre des choses que de dire à l'autre ce qu'il se passe en nous, surtout si lui ou elle a espoir d'un avenir heureux avec nous.

Se libérer de ce qu’on attend de nous

Au-delà de se libérer de l’attente de l’autre, il faut se défaire de ses propres attentes. Ce que j’ai compris dans la discussion avec mon amie, c’est qu’elle avait envie d’aimer, elle voulait être en couple. Elle qui avait pourtant choisi son célibat, depuis quelque temps, il lui pesait. Sans doute, parce que l’on a beaucoup d’amies qui se marient et ont des bébés (coucou la trentaine 👋😅). Je lui ai rappelé qu’elle avait le droit de prendre son temps, que tout le monde n’avait pas le même rythme et surtout la même chance de tomber sur la bonne personne.

Quelque part, s’affranchir de nos exigences, c’est aussi se libérer de ce qu’on attend de nous. Comme je l’ai dit à mon amie, la société nous fait comprendre que si on est une femme célibataire à 30 ans, on a raté notre vie. C’est complètement faux, mais parfois, ces injonctions pénètrent nos pensées et nous rendent malheureuses. L’important est de suivre son cœur, loin des carcans et des attentes.

💡 Dernière chose : pensez aussi à vous interroger sur vos peurs qui peuvent bloquer vos sentiments, comme la peur de l'abandon ou la peur d’aimer 🤔.

L'avis de la rédaction : pas de règle en la matière 

L'amour n'a pas de règles, ça ne se contrôle pas et ça ne se décide pas. La personne que vous fréquentez a tout pour plaire mais ça ne suffit pas, les sentiments ne viennent pas... Ils naîtront peut-être plus tard ou peut-être pas. Ne vous mettez pas la pression, c'est ainsi, il faut accepter de ne pas contrôler quand il est question de sentiments. Si vos relations amoureuses sont compliquées, sources de souffrance ou que le même schéma se répète encore et encore, pourquoi ne pas aller voir un psychologue afin de faire le point ? Ensemble, vous pourrez comprendre ce qui coince et mettre en place de nouvelles habitudes qui vous permettront de vous épanouir dans vos relations. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !

#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :  

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Je ne me sens plus désirée, comment faire monter la température ?

C'est l'été et la température va monter... du moins à l'extérieur, parce que chez moi, ce n'est plus trop ça. Quinze ans de relation ont fini par émousser le désir. Un bisou par habitude, une caresse par là et l'amour quand on y pense. S'il existe des relations platoniques et épanouies, je ne veux pas être de celles-ci. Je vais faire monter la température dans mon couple et je vais le faire maintenant ! 🔥

Comment reconnaître une personne psychorigide et comment réagir ?

“Il faut que tu fasses ça”, “Non, hors de question que tu y touches”, “c’est comme ça et pas autrement”. Ahhh, je n’en peux plus de ce genre d’injonctions ! Adieu la liberté, bonjour l’angoisse… Alors, non, ce n’est pas une maladie d’être strict, mais ça casse l'ambiance. J’ai pris l’habitude d’identifier les personnes psychorigides pour mieux m’adapter. Car oui, il y a une bonne façon de réagir face à ce genre de personnes qui nous disent quand respirer.

Comment faire 10.000 pas par jour en étant en télétravail ?

Chères toutes, je suis comme beaucoup d'entre vous, en ce moment je vis et travaille à la maison, sauf que cette année, j'ai décidé de rester en forme et donc de faire les 10.000 pas quotidiens recommandés pour les non-sportives, comme moi (6.000 pour les sportives) Je n'ai pas vraiment le moral et j'ai une activité sédentaire depuis chez moi... Mission impossible ? Pensez-vous !

Terreur nocturne : pourquoi les enfants et les adultes en souffrent ?

Se réveiller en hurlant et en sueur, ce n’est jamais agréable, que ce soit pour un enfant ou un adulte. Et c’est encore plus impressionnant pour l’entourage, tant pour les parents que le conjoint ! C’est ce qui s’appelle faire des terreurs nocturnes. Même si chez l’enfant, elle est plus répandue, cette parasomnie n’est pas anodine chez l'adulte. Il est important de comprendre les origines d’une terreur nocturne et ses symptômes pour la diminuer, voire la faire totalement disparaître.

Mutisme chez l’adulte : quand l’anxiété pousse au silence…

Il est étrange de rencontrer des adultes ne pas parler, alors qu’elles en sont physiquement capables. S'il n'y a pas de pathologie physique, cela s'appelle le mutisme. Personnellement, j’ai toujours été habituée à cette pathologie psychique, puisqu’un membre de ma famille a un mutisme sélectif. Si ce n’est pas quelque chose qui me surprend, je sais qu’en dehors du cercle familial, c’est perçu comme quelque chose de très étrange. Comment ce trouble de la parole se manifeste ? Quelle est son origine ? Comment soigner le mutisme ? Autant de questions que j'ai pu me poser plus jeune.

Amour ou habitude, comment savoir où on en est ?

J’aurais toujours voulu que mes histoires d’amour soient passionnelles. Cependant, je me suis bien vite aperçue que la vie n'est pas une comédie romantique. Je me souviens d’une de mes relations en particulier, il y a quelques années, où je me suis demandé : mais est-ce que je l’aime ? Ou ai-je simplement l’habitude de l’avoir dans mon quotidien ? Est-ce que j’ai peur de me retrouver seule ? Bref, vous l’avez compris, je me sentais un peu perdue. Je vous en parle.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

La science du bonheur : les secrets du bonheur [ Dr JEAN DORIDOT, Psychologue et hypnothérapeute ] 🥳

8 février · Wengood

9:13


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube