L'apocalypsing : trouver l'amour coûte que coûte

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Vous avez swipé à droite, à gauche et finalement trouvé le profil qui vous convenait. Trois messages plus tard, vous en êtes sûre, c'est la bonne personne, celle avec qui vous voulez passer le prochain confinement et le reste de votre vie… Tout doux bijoux, vous êtes en train d'apocalypser !

L'apocalypsing : trouver l'amour coûte que coûte
Sommaire : 

Vous, apocalypsez ? C'est la faute de la pandémie

On a beau connaître des changements, des évolutions, des crises, il y a une chose qui reste, une idée forte qui persiste : le couple. Et c'est vrai, quand tout va mal dehors, on se dit qu'on sera plus fort à deux et puis c'est toujours rassurant de se savoir aimée. Voilà comment la pandémie a amplifié le phénomène de l'apocalysing

Face à la solitude qu'a engendrée la crise sanitaire de la covid, le couple apparaît comme une valeur refuge, et certaines tentent coûte que coûte de former un couple, quitte à aller un peu loin…

L'apocalypsing, c'est quoi ?

C'est tout d'abord un terme et un phénomène révélé par le site de rencontre canadien, Plenty of fish. Il s'agit d'envisager une relation avec une personne que vous venez de rencontrer comme si c'était l'amour de votre vie, comme si cette relation était la dernière. Quelques échanges ou une rencontre suffisent et vous pensez déjà vivre une relation sérieuse. En bref, vous vous accrochez un peu trop.

On prend ce qu'on a sous la main

Rien qu'en lisant ce titre, on se rend bien compte que l'apocalypsing est une pratique dangereuse qui ne sera pas très bonne pour le moral. Au début, ça commence doucement. Le feeling passe et les échanges de messages se font de plus en plus nombreux. Très rapidement, on met l'autre sur un piédestal, on l'idéalise et puis on le rencontre et peu à peu on s'aperçoit que finalement, il/elle n'est pas aussi bien qu'on le pensait. On est un peu moins séduite, mais on s'accroche. On a envie d'y croire, même si on ne rigole plus trop à ses blagues, même s'il/elle a ce petit tic de langage qui nous hérisse le poil, même si certains red flags devraient nous faire hurler, même si...

On revoit tout simplement nos exigences à la baisse dans le seul but de répondre à notre angoisse affective, pour ne plus se sentir seule et pour mettre un peu de douceur dans cette vie de pandémie.

Entre grosses déceptions et perturbations

Vous vous en doutez, le résultat sera désastreux. Combler le manque en jetant son dévolu sur le premier qui passe, ce n'est jamais une bonne idée et c'est source de grosses déceptions et de perte de confiance en soi. Ça nous ramène à de vieilles histoires, d'anciennes blessures, des ruptures douloureuses. Ça fait mal, et le sentiment de solitude est exacerbé, quant à l'estime de soi, elle en prend un sacré coup.

L'apocalypsing peut aussi devenir néfaste pour l'autre. Un peu possessive, et voilà que vous commencez à faire une fixette sur ce/cette quasi inconnu(e), à l'oppresser, à devenir envahissante et à faire tout ce qui est en votre pouvoir pour ne pas vous retrouver à nouveau seule. On a vu plus sain comme début de relation vous ne pensez pas ? À ne pas confondre avec l'érotomanie, un amour obsessionnel à sens unique

Comment ne pas sombrer dans l'apocalypsing ?

Trouver l'amour, c'est compliqué, alors comment ne pas apocalypser ?

1. Prendre du recul

Si votre esprit est largement occupé par une personne, que vous êtes accro, voire obsédée, prenez du recul. Occupez-vous l'esprit autrement et surtout, tournez-vous vers des amis ou des proches qui pourront vous donner leur sentiment sur cette relation. Restez ouverte et écoutez ce que chacun a à vous dire.

2. Ne pas voir le couple comme un but

Le couple n'est pas toujours le coin de paradis et de sécurité que l'on s'imagine, surtout en cas de confinement ! Ça peut être aussi très chaotique, et vous connaissez par cœur le dicton : "mieux vaut être seule que mal accompagnée." Alors oui, le couple, c'est aussi très cool et il peut participer à notre épanouissement, mais à une seule condition, celle de savoir ce que l'on veut. Alors écoutez-vous et regardez une personne pour ce qu'elle est vraiment, pas pour ce qu'elle pourrait être.

L'avis de la rédaction : recherche d'amour VS recherche d'interactions sociales

Cette tendance à l'apocalypsing, à s'accrocher au premier ou à la première qui passe cache un profond mal-être et probablement d'anciennes blessures. Il est très important d'identifier ces blessures, de les comprendre et de mettre en place de nouvelles habitudes qui vous permettront d'être plus heureuse. Ce travail est difficile à réaliser seul, c'est pourquoi nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec un psychologue.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Source : L'apocalypsing ou l'art de se projeter trop vite dans une relation amoureuse - So Soir

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube