Amour platonique : une relation sans intimité, c’est possible !

Mis à jour le par Camille Lenglet

“L'amour platonique est l'amour qui se situe au-dessus du cou” disait Thyra Samter Winslow. Il est facile de comprendre, avec ses mots très imagés, qu’aimer de manière platonique signifie, se concentrer sur les échanges avec la personne et ce qu’elle a dans la tête. Cependant, cette citation signifie plus encore, car on comprend aussi que l’on ne va pas descendre en dessous de la ceinture avec ce type d’amour. Une relation sans intimité, est-ce possible ? Penchons-nous sur la relation platonique.

Amour platonique : une relation sans intimité, c’est possible !

Quelle est la signification de platonique ?

La définition de platonique correspond à un amour pur, dénoué de toute sensualité, où on se concentre sur l’intellectuel et ce que nous apporte l’autre 🥰. Pour parler véritablement, c’est lorsqu’on est dans une relation où on ne fait pas l’amour ! De manière générale, on associe l’amour platonique à l’asexualité, c’est-à-dire, aux personnes qui ne prennent pas de plaisir à faire l’amour. La relation platonique met cet aspect de côté pour se concentrer sur l’attachement entre deux personnes, sans que cela ait une connexion avec la sexualité.

La différence entre une relation platonique et une relation intime

On entend pour la première fois parler d’amour platonique, non pas à l’époque de Platon, mais à la Renaissance. En effet, à l’époque, on opposait l’amour véritable et donc platonique, à l’amour charnel et la relation intime, qui était destinée à la reproduction de l’espèce. Sauf qu’aujourd’hui, c’est complètement désuet d’associer le sexe à une relation amoureuse de seconde zone. Tout comme il est bête de penser que l’amour doit être associé au sexe, ce qui est une pensée nettement plus contemporaine et à la mode 😅.

👉 Aujourd’hui, comme le démontrent les psychologues Elaine Hatfield et Richard L. Rapson, le sexe paraît indissociable de la relation amoureuse... On entend vite parler de friendzone, mais il ne faut pas confondre amour et amitié.

L’amour platonique, une forme d’amitié amoureuse ?

Être dans une relation platonique ne signifie pas être dans une relation amicale, il faut que les choses soient claires. Une personne qui a un amour platonique éprouve des sentiments amoureux, elle aura envie d’être proche de l’être aimé, d’aller à son contact et même de l’embrasser. Tandis que lorsqu’on est dans une relation amicale, on ne va pas avoir de sentiments amoureux et le besoin d’avoir une connexion forte, voire exclusive, avec la personne 🧐.

📌
Il y a tout de même un plaisir sensuel dans la relation platonique. Mais il passe par des gestes, des déclarations ou des preuves d’affection, ce qu’il n’y a pas dans une relation amicale (du moins, pas autant que lorsqu'on est amoureuse 🙊).

Comment reconnaître un amour platonique ?

L’amour platonique peut prendre différentes formes. Cela peut concerner des couples qui se sont formés à distance et qui ne se sont jamais vus. Cependant, cela peut aussi être le cas de couples qui vivent ensemble après plusieurs années ensemble. L’amour va se manifester par :

  • De la tendresse,
  • Des regards appuyés,
  • De l’affection qui passe par tout un tas de petits gestes,
  • Le partage intellectuel,
  • Le partage d’activités variées, autour du sport ou des arts par exemple,
  • De la complicité.

Il y a différentes formes d’amour platonique, cela dépend de chacune et de sa relation à l’autre. Toutefois, il ne faut pas confondre la relation platonique avec la sapiosexualité. Dans cette dernière, il s’agit d’une attirance sexuelle pour l’intellect d’une personne, alors que la relation platonique ne passe pas à l’acte. On reste dans une relation chaste et ça, beaucoup de gens ont du mal à le comprendre 😓…

Déconstruire la vision de la relation amoureuse

On peut avoir envie de coucher sans pour autant avoir de sentiments amoureux et enchaîner les coups d’un soir. Alors pourquoi il ne pourrait pas y avoir de couples sans sexe ? Le problème est que l’on vit dans une société qui sexualise beaucoup les choses. On a l’impression que, s’il n’y a pas de sexe dans un couple, il n’est pas valide. Sauf que c'est un très bon moyen de travailler son empathie comme l'expliquent les psychologues John R. Scudder et Anne H. Bishop. Cependant, le sexe central est une pensée toxique que beaucoup d'hommes qui se considèrent comme “mâle alpha” ont. Ils mettent même en avant le terme de "misère sexuelle" (alors que ça n’existe pas 😤). Personne ne doit rien à personne, surtout en ce qui concerne le sexe ! 

C’est une erreur de penser ainsi, c’est pourquoi il est très important de déconstruire sa vision de la sexualité et de la relation amoureuse. Apprenons à envisager les choses autrement et à ne pas juger les autres, on fonctionne tous et toutes différemment 🤗 !

Est-ce que l’amour platonique dure toute une vie ?

Rien n’est linéaire. L’amour platonique peut intervenir dans une phase de notre vie ⌛. On peut avoir eu une grande période de sexualité débordante et apprécier par la suite une relation sans sexe. Je reprends l'exemple des couples qui sont ensemble depuis plusieurs années, ils peuvent entrer dans ce type de relation alors qu'ils ont déjà fait l'amour. Les sentiments demeurent, mais le désir charnel n’existe plus. Ce qui n’empêche pas le respect mutuel et l’harmonie des deux personnes d’être toujours présents !

📌

Comme je l’ai dit, la société nous apprend que lorsqu’on est amoureux, on doit faire l’amour. Ce n’est en rien une obligation, d’ailleurs, les personnes aromantiques s’affranchissent même de la relation amoureuse tout court (plus de prises de tête comme ça 😬) !

L’important : être sur la même longueur d’onde

Tout comme les relations sexuelles, l’amour platonique ne convient pas à tout le monde. Si un des partenaires souffre de cette absence d’intimité, ce n’est pas sain. Cela peut provoquer des comportements toxiques et dégrader la relation, voire provoquer des violences. Il faut donc beaucoup de communication, d’écoute et de bienveillance pour dire à l’autre ce qui nous convient de faire ou pas. Pour d’autres, l’amour platonique s’installe naturellement, le plus important, c'est qu’aucun des partenaires n’en souffre. À partir du moment où tout le monde est d’accord, la relation platonique peut durer comme une relation amoureuse avec des rapports sexuels 🥰 !

L'avis de la rédaction : platonique ou non, c'est de l'amour !

En matière d'amour, de désir ou de sexualité, nous sommes toutes uniques. Un amour platonique, ça ne se décide pas et ça ne se discute pas, ça se vit. Cependant, comme pour toute relation saine, il faut une communication claire et que les deux partenaires soient sur la même longueur d'onde. Si vos relations sont sources de souffrance, que les mêmes schémas se répètent encore et encore ou que vous ne parvenez pas à vous épanouir, prenez rendez-vous avec un psychologue afin de faire le point sur toutes ces questions. Au fil des séances, vous apprendrez à mieux vous connaître et à mettre en place de nouvelles habitudes qui vous rendront plus heureuse.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : "Platonic Love: Its Psychology and Place in Development," par John R. Scudder et Anne H. Bishop / "The Experience of Love: Platonic, Romantic, and Lustful," par Elaine Hatfield et Richard L. Rapson

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube