Les thérapies de conversion, l'horreur enfin interdit en France

Mis à jour le par Camille Lenglet

S’il y a bien quelque chose que je trouve normal, c’est d’aimer qui on veut, peu importe son sexe et son genre. Malheureusement, beaucoup de gens ne pensent pas comme moi... À tel point qu’il existe des thérapies de conversion, afin de forcer des personnes homosexuelles ou trans à abandonner leurs orientations sexuelles ou leurs genres. Un projet de loi est voté pour interdire ce genre de “thérapie” et il est urgent de le faire.

Les thérapies de conversion, l'horreur enfin interdit en France
Sommaire : 

Qu’est-ce que la thérapie de conversion ?

Comme dit dans l’introduction, les thérapies de conversion existent pour changer l’orientation et l’identité sexuelle d’une personne. Il s’agit donc de “convertir” des personnes à l’hétérosexualité ou à leur genre de naissance 😥. Elles regroupent un ensemble de pratiques pour les “guérir” et qui sont qualifiées comme actes de torture selon l’Organisation des Nations Unies (ONU).

>>> Pour comprendre un peu mieux les personnes transgenres, retrouvez notre article sur la transidentité.

Les modes d’action des thérapies de conversion

L’ensemble des actes effectués durant la “thérapie” peuvent être multiples. Les adeptes des thérapies de conversion assimilent la diversité sexuelle à une maladie qu’il faudrait soigner via plusieurs modes d’action :

  • Biologique : via voie médicamenteuse avec la prise d’hormones ou de traitements stéroïdes ;
  • Psychothérapeutique : les personnes sont contraintes d’être suivies “psychologiquement”, afin de leur permettre de comprendre ce qui dans leur passé les a rendues “malades” ;
  • Confessionnelle : pour “guérir”, l’abstinence et le célibat sont prônés. Il faut aussi suivre certains préceptes spirituels.

Une thérapie de torture

À travers son dernier rapport au Conseil des droits de l'homme, Victor Madrigal-Borloz, Expert indépendant sur l’orientation sexuelle et l'identité de genre, a rapporté les actes de torture effectués pendant une thérapie de conversion. Parmi les exemples, on retrouve des actes de violence physique, psychologique et sexuelle. Il y a aussi des violences verbales, des humiliations, de l’électrocution, de la méditation forcée, de l’isolement et l’internement…

➜ Une pratique courante est la thérapie par aversion 😰. La personne homosexuelle ou trans va être soumise à des sensations négatives, douloureuses ou angoissantes, alors qu’elle est exposée à certains stimulus liés à son orientation sexuelle.

Cet article peut vous intéresser >>> Violentomètre : l’outil pour lutter contre les violences

Les conséquences des thérapies de conversion

Vu l’inhumanité des thérapies de conversion, on peut se douter que les personnes qui les subissent en gardent de nombreuses séquelles psychologiques et physiques. Même si pour l’heure il n’y a aucune donnée statistique nationale sur le sujet, les victimes existent et souffrent durablement. 

⚠️ Certaines d’entre elles tombent en dépression ou ont des troubles de la personnalité, voire dans le pire des cas, les victimes vont jusqu’à se suicider.

La société hétéronormative

Si les thérapies de conversion existent, c’est parce que l’homophobie et la transphobie sont encore très présentes dans notre société. Dans certaines familles, ce sont les parents eux-mêmes qui forcent leur enfant à faire une thérapie de conversion afin de soigner” leur homosexualité et leur transidentité. Parfois ce sont même les victimes elles-mêmes qui vont tenter de faire ces “thérapies”, tant nous vivons dans une société hétéronormée.

Il est important de rappeler qu’il n’y a aucune preuve scientifique solide montrant que l’orientation sexuelle innée pouvait être changée, selon l’Association Mondiale de Psychiatrie. Les thérapies de conversion sont inefficaces, causes des souffrances durables et laissent des séquelles indélébiles, c’est pourquoi il est urgent de faire évoluer nos sociétés grâce à la loi ✊. 

L'interdiction des thérapies de conversion en France 

D’abord nées aux États-Unis à la fin des années 1970, elles se sont peu à peu répandues en Europe. On pourrait se dire que la France, pays des Droits de l’Homme, y a été hermétique, mais ce n’est pas le cas 👎. En France, on a pu retrouver des thérapies de conversion sous forme de groupes de parole, de séminaire ou de confessions, pratiquement exclusivement dans un contexte religieux. Des associations comme Courage France ou Torrents de vie ont organisé ainsi des “séminaires d’accompagnement”. Cependant, la loi a évolué pour enfin interdire ces pratiques !

Une loi votée par le Parlement le 25/01/2022

Jusqu'à là, le droit français permettait "seulement" de saisir la loi pour différents motifs comme le harcèlement sexuel ou moral, les violences physiques et psychologiques, la séquestration, etc. Il n'y avait donc pas de délit autour des thérapies de Conversion.  

Néanmoins, le mardi 25/01/2022, le Parlement a voté pour la loi interdisant officiellement les thérapies de conversion en France 👏. C'est grâce à la députée, Laurence Vancenbroek, que cette loi a été votée et elle prévoit ceci : 

👉 Les auteurs de thérapie de conversion auront des peines de deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.
👉 Une peine alourdie si la victime est mineure : de trois ans de prison et 45 000 euros d’amende.

La députée explique que c'est un signal fort qui est envoyé aux personnes homophobes et transphobes. Le changement de d'identité ou l'orientation sexuelle n'ont pas à être vu comme une maladie. Emmanuel Macron a même fait un tweet disant qu'être soi n'était pas un crime, qu'il n'y avait rien à guérir

Emmanuel Macron a dit : "Ces pratiques indignes n'ont pas leur place en République. Parce qu'être soi n'est pas un crime, parce qu'il n'y a rien à guérir"

Le tweet d'Emmanuel Macron

Sensibiliser et dénoncer les thérapies de conversion

Beaucoup d’associations et de collectifs LGBTQA+ se sont battues pour libérer la parole à ce sujet 🗣️. Le collectif "Rien à guérir" a récolté d’ailleurs plus de 200 témoignages pour dénoncer les thérapies de conversion. Le porte-parole, Benoît Berthe, a lui-même subi à 15 ans des groupes de parole organisés par une communauté catholique qui voulait soigner son attirance pour les hommes...

Il ne reste plus qu'à espérer que cette loi fasse vraiment la différence et qu'il n'y ait plus de thérapie de conversion en France. On peut espérer aussi une meilleure prise en charge des victimes, puisque maintenant, c'est officiellement un délit aux yeux de la loi. 

L'avis de la rédaction : libérons la parole

Vous l'aurez compris, les thérapies de conversion sont une horreur inefficace. Elles laissent souvent de nombreuses séquelles psychologiques, si vous en avez été victime, il faut en parler. N'hésitez pas à vous rapprocher d'associations ou à prendre rendez-vous avec l'un de nos psychologues. La thérapie Cognitive et Comportementale, TCC, est particulièrement efficace sur ce genre de traumatisme.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : lemonde.fr / ohchr.org / franceinter.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Je ne me sens plus désirée, comment faire monter la température ?

C'est l'été et la température va monter... du moins à l'extérieur, parce que chez moi, ce n'est plus trop ça. Quinze ans de relation ont fini par émousser le désir. Un bisou par habitude, une caresse par là et l'amour quand on y pense. S'il existe des relations platoniques et épanouies, je ne veux pas être de celles-ci. Je vais faire monter la température dans mon couple et je vais le faire maintenant ! 🔥

Comment reconnaître une personne psychorigide et comment réagir ?

“Il faut que tu fasses ça”, “Non, hors de question que tu y touches”, “c’est comme ça et pas autrement”. Ahhh, je n’en peux plus de ce genre d’injonctions ! Adieu la liberté, bonjour l’angoisse… Alors, non, ce n’est pas une maladie d’être strict, mais ça casse l'ambiance. J’ai pris l’habitude d’identifier les personnes psychorigides pour mieux m’adapter. Car oui, il y a une bonne façon de réagir face à ce genre de personnes qui nous disent quand respirer.

Comment faire 10.000 pas par jour en étant en télétravail ?

Chères toutes, je suis comme beaucoup d'entre vous, en ce moment je vis et travaille à la maison, sauf que cette année, j'ai décidé de rester en forme et donc de faire les 10.000 pas quotidiens recommandés pour les non-sportives, comme moi (6.000 pour les sportives) Je n'ai pas vraiment le moral et j'ai une activité sédentaire depuis chez moi... Mission impossible ? Pensez-vous !

Terreur nocturne : pourquoi les enfants et les adultes en souffrent ?

Se réveiller en hurlant et en sueur, ce n’est jamais agréable, que ce soit pour un enfant ou un adulte. Et c’est encore plus impressionnant pour l’entourage, tant pour les parents que le conjoint ! C’est ce qui s’appelle faire des terreurs nocturnes. Même si chez l’enfant, elle est plus répandue, cette parasomnie n’est pas anodine chez l'adulte. Il est important de comprendre les origines d’une terreur nocturne et ses symptômes pour la diminuer, voire la faire totalement disparaître.

Mutisme chez l’adulte : quand l’anxiété pousse au silence…

Il est étrange de rencontrer des adultes ne pas parler, alors qu’elles en sont physiquement capables. S'il n'y a pas de pathologie physique, cela s'appelle le mutisme. Personnellement, j’ai toujours été habituée à cette pathologie psychique, puisqu’un membre de ma famille a un mutisme sélectif. Si ce n’est pas quelque chose qui me surprend, je sais qu’en dehors du cercle familial, c’est perçu comme quelque chose de très étrange. Comment ce trouble de la parole se manifeste ? Quelle est son origine ? Comment soigner le mutisme ? Autant de questions que j'ai pu me poser plus jeune.

Amour ou habitude, comment savoir où on en est ?

J’aurais toujours voulu que mes histoires d’amour soient passionnelles. Cependant, je me suis bien vite aperçue que la vie n'est pas une comédie romantique. Je me souviens d’une de mes relations en particulier, il y a quelques années, où je me suis demandé : mais est-ce que je l’aime ? Ou ai-je simplement l’habitude de l’avoir dans mon quotidien ? Est-ce que j’ai peur de me retrouver seule ? Bref, vous l’avez compris, je me sentais un peu perdue. Je vous en parle.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

La science du bonheur : les secrets du bonheur [ Dr JEAN DORIDOT, Psychologue et hypnothérapeute ] 🥳

8 février · Wengood

9:13


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube