La crise de la quarantaine : entre coups de blues et coups de tête

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Au début, ça a commencé par les murs. Il tenait absolument à les changer de couleurs. Puis, il est passé aux meubles et on est inévitablement arrivé à la grosse voiture. Une fois qu'il a eu un nouvel intérieur et 180 chevaux sous le capot, mon quarantenaire de mari a refusé de plus en plus souvent de se lever le matin pour aller travailler. Tout ça pour vous dire que la crise de la quarantaine, ça secoue, mais ce n'est pas forcément un problème (surtout quand ça s'arrête) !

La crise de la quarantaine : entre coups de blues et coups de tête
Sommaire : 

La crise de la quarantaine : une crise parmi d'autres

Pourquoi on entend beaucoup parler de la crise de la quarantaine ? Sûrement parce qu'elle sert de base à de nombreuses comédies. Pour autant, au cours de notre vie, nous rencontrons de nombreuses crises existentielles et identitaires, liées à l'âge et qui nous poussent à tout remettre en cause et à nous poser mille questions. C'est le cas au moment de l'adolescence, puis, plus tard entre 25 et 30 ans, et on peut aussi en connaître une à la soixantaine. La différence entre cette crise et toutes les autres, c'est que la crise de la quarantaine intervient au milieu de la vie, elle nous pousse donc à confronter ce qu'on a fait, notre vie passée et ce qu'on peut faire, notre vie future. De là peuvent naître des frustrations, des insatisfactions, mais aussi une réelle prise de conscience de sa propre mortalité 💀. On comprend maintenant pourquoi ça s'appelle une crise !

>>> Crise de la trentaine : le signal urgent pour changer de vie !

🤓
Selon différentes études, la crise de la quarantaine surviendrait entre 37 et 48 ans avec un pic autour de 47 ans*. En pratique, le moment critique se situe entre 35 et 55 ans. Et en fait attention, en moyenne nombreux sont celles et ceux qui en souffrent aux alentours de 38 ans.

Une crise identitaire comme un passage obligé ?

Mais qui ne touche pas forcément tout le monde. Eh non ! Nul besoin de stresser en voyant approcher votre quarantième anniversaire et ceux qui suivent, il est tout à fait possible de passer à travers cette crise identitaire et existentielle. On dit d'ailleurs souvent que cette crise survient parce que nous avons l'impression d'entamer une pente raide vers la vieillesse et la mort, que nous n'avons plus rien à conquérir. Carrière, enfant, vie de couple, tout aura été fait et il ne reste plus rien à accomplir. Eh bien il se peut tout à fait que ce ne soit pas votre cas. Hourra !

À 40 ans, hommes ou femmes, tous logés à la même enseigne

On entend souvent dire que chez les femmes, la crise de la quarantaine prend des allures de syndrome du nid vide jumelé à une envie de s'accomplir personnellement, de se consacrer à elle-même. Tandis que du côté des hommes, il y aurait davantage un besoin de reconnaissance. Ils voudraient se sentir plus valorisés dans leur carrière et se rassurer sur leur capacité de séduction. Évitons tout de même les clichés et les stéréotypes de genres. La crise de la quarantaine, c'est avant tout une question de personnalité, de confiance en soi et de satisfactions personnelles. Plus que des besoins qui seraient liés à votre genre, le plus important, c'est avant tout de savoir vous écouter vous et de comprendre ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin.

Est-ce que je souffre de la crise de la quarantaine ?

Si vous avez une quarantaine d'années et que vous ne vous sentez pas en forme, vous pensez peut-être être en plein milieu d'une crise de la quarantaine. Voilà donc les symptômes et les signes qui peuvent vous alerter :

C'est le coup de blues !

  • Vous avez le sentiment que personne ne vous comprend
  • Vous n'êtes pas satisfaite de votre vie personnelle, professionnelle ou les deux
  • Vous vous sentez souvent triste
  • Vous êtes anxieuse et angoissée par l'avenir
  • Vous souffrez de troubles du sommeil
  • Vous avez des symptômes de dépression
  • Vous vous sentez isolé et oppressé
  • Vous ne supportez plus la routine
  • Vous ruminez
  • Vous vous remettez en question
  • Tout le monde vous agace et vous vous disputez, notamment avec votre conjoint.

Coup de tête, bonjour les regrets ! Ce qu'il ne faut surtout pas faire

Si vous pensez souffrir d'une crise de la quarantaine, il est important de vous concentrer sur vous. C'est un moyen d'être plus en accord avec vous-même et vos envies, mais aussi une façon de prendre du recul et de vous remettre en question. Soyez totalement honnête avec vous-même, c'est la seule façon d'éviter de prendre des décisions hâtives, sous le coup de l'émotion, et de les payer, bien après vos 40 ans. Changer de travail, rompre avec son conjoint, partir à l'autre bout du monde, tout ça ce sont de super projets, mais ils méritent une profonde réflexion 💭. Agissez avec raison et non seulement par insatisfaction.

J'en fais quoi alors de cette crise ?

La crise de la quarantaine est un processus difficile à vivre, mais elle se traverse et on peut même en sortir victorieuse 💪 !

- Pour faire face à la crise, on peut commencer par accepter, reconnaître et exprimer ce que l'on éprouve. Parlez avec vos amis, méditez, optez pour des activités artistiques ou faites une thérapie avec un psychologue afin d'explorer ce que vous ressentez et de faire la paix avec vos émotions. Communiquer et s'entourer est un moyen de se sentir écoutée, soutenue, mais aussi de progresser dans son introspection.

- Dans un second temps, il peut être intéressant d'utiliser l'insatisfaction que l'on ressent en se fixant de nouveaux objectifs. Sans prendre de décision hâtive et inconsidérée vous pouvez tout de même réfléchir à la manière de vivre une vie plus en accord avec vous-même. Envisagez tout ce que vous pouvez encore faire vous permettra de ne plus vous sentir face à une pente raide, mais de rebondir.

crise de la quarantaine

Quoi qu'il arrive, prenez votre temps, rien ne presse, accordez-vous des pauses et écoutez-vous.

Elle s'en va comme elle est venue ?

Les études disent qu'en moyenne la crise de la quarantaine dure entre 2 et 3 ans, mais c'est en fait très variable, chacun va à son propre rythme. Elle peut être plus ou moins longue en fonction des moyens mis en place pour aller mieux et des solutions apportées à nos problèmes.

Finalement, la crise de la quarantaine peut être un moment difficile de la vie, mais elle peut également être une occasion d'évolution personnelle et de transformation positive 😄. En reconnaissant les sentiments que l'on éprouve, en trouvant de nouveaux objectifs et en travaillant sur soi et sur des relations plus positives dans sa vie, il est possible de surmonter la crise de la quarantaine et de trouver un nouveau sens et une nouvelle direction dans la vie.

L'avis de la rédaction : sachez entendre le message

La crise de la quarantaine, c'est avant tout un message de notre subconscient. On s'interroge, on fait le bilan, on est à la moitié et c'est la crise si on s'aperçoit que notre vie ne nous convient pas ou plus. Cette crise est l'occasion de se réaligner avec soi-même, ses envies et besoins, à condition de savoir entendre le message. Et comme ce n'est pas toujours facile et qu'on plaquerait bien tout sur un coup de tête, prenez donc rendez-vous avec un psychologue afin de faire le point.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe


Contacter un psychologue

On a encore beaucoup de choses à vous dire :

*source : The National Bureau of Economic Research

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Comprendre La Ménopause Conseils Pour Vivre Cette Transition 🌺💬 Avec Laurence Dispaux

12 avril · Wengood

28:43


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube