Manque de sport : pourquoi sommes-nous 95% à ne pas bouger assez ?!

Mis à jour le par Camille Lenglet

Pendant plusieurs années, j’ai été plutôt bonne élève niveau sport : j’allais plusieurs fois par semaine à la salle, je courrais et je faisais de la natation. Même si ça n’a jamais été un plaisir pour moi, j’avais conscience qu’il fallait que je bouge, surtout avec mon surpoids. Cependant, depuis que je ne suis plus étudiante, il y a quelque chose qui me manque horriblement pour pratiquer une activité sportive : le temps ! Et c’est le cas pour beaucoup d’adultes en France, puisque nous serions 95% de la population entre 18 et 65 ans à ne pas faire assez de sport.

Manque de sport : pourquoi sommes-nous 95% à ne pas bouger assez ?!
Sommaire : 

Des chiffres alarmants sur le manque d’activité physique

Nous sommes trop sédentaires, ce n’est un secret pour personne 😅. Néanmoins, l’Agence nationale de sécurité sanitaire a quand même été surprise par le résultat de son enquête. En effet, c’est elle qui a croisé plusieurs études menées sur la question entre 2011 et 2020. Le constat est alarmant, 95% des adultes (hors femmes enceintes et ménopausées), ce qui correspond à environ 35,5 millions de Français, manquent d’activité sportive.

📌

“Quand on a démarré l’étude, on ne pensait pas que le chiffre serait aussi élevé. On sait qu’on est dans une société qui bouge peu, mais quand on commence à rentrer dans les détails, l’augmentation des risques est marquée”, explique Pr Irène Margaritis, cheffe de l’unité d’évaluation des risques liés à la nutrition à l’Anses.

Cet article peut vous intéresser >>> Sport et santé mentale : quand le sport fait du bien au moral

Des adultes plus touchées que d’autres

Un constat a été fait : les adultes ayant un faible niveau d’étude et les moins de 45 ans sont les plus touchés. C’est d’autant plus important lorsqu’on est une femme : 70% contre 42% pour les hommes parmi cet échantillon. De plus, lorsqu’on reste plus de 8h par jour en position assise, on aggrave notre situation. Alors n’imaginons même pas si on cumule les deux… Oui je me sens particulièrement visée là 😅 !

“La sédentarité et le manque d’activité physique sont des facteurs de risque peu dépendants l’un de l’autre, précise la Pr Margaritis. Ils ont des effets spécifiques à chacun. Le problème, c’est quand les effets se cumulent.”

La nécessité de faire une activité sportive

Le manque d’activité sportive est alarmant et pour des raisons simples : on augmente le risque d’avoir des problèmes de santé en développant un diabète de type 2, de l’obésité, ou encore d’avoir des accidents cardio-vasculaires, etc. C’est d’ailleurs ce qu’explique Emilie en compagnie du coach, Stéphane Masson, dans notre vidéo :

Toutefois, ce qui est mis en avant dans cette enquête, ce n’est pas que les Français manquent de motivation pour le sport et qu’ils sont que des gros flemmards 😬. Oui, il y a des personnes qui n’aiment pas le sport, mais si on ne bouge pas assez, c’est surtout pour une raison systémique...

La raison principale à ce manque d’activité physique

Je pense que nous sommes nombreuses et nombreux à connaître les risques d’un manque d’activité sportive. Néanmoins, si le chiffre est aussi élevé en ayant conscience des problématiques, c’est parce qu’il y a une raison simple à cela : le travail 😥 ! Certes, nos écrans pour le loisir sont en partie responsables de notre sédentarité. Néanmoins, si nous restons assis·es 8 heures par jour, ce n’est pas pour le plaisir et pour zapper sur la TV toute la journée. Non, c’est parce que nous avons une activité professionnelle obligatoire à laquelle nous ne pouvons pas échapper 😓…

>>> Le travail nous prend tellement de temps qu’on a même réfléchi à des exercices de sport à faire discrètement au travail

Le télétravail, un risque supplémentaire

J’avoue que je fais partie de celles qui adorent télétravailler. Toutefois, c’est une nouvelle source de sédentarité supplémentaire. On bouge moins pour se rendre à notre lieu de travail, même s’il s’agit de prendre la voiture. Car oui, le moindre mouvement est bon à prendre, enfin, il est évident qu’il vaut mieux se déplacer à pied que motorisé·e 😬.

👉 Il m’arrive de ne pas sortir pendant plusieurs jours lorsque je travaille et de me retrouver avec 500 pas enregistrés sur mon téléphone, contre les 10 000 que nous devrions toutes et tous faire chaque jour… Oops 🥴 !

Des objectifs inatteignables ?

Rien d’étonnant à ne pas pouvoir faire une activité sportive quand on a un travail prenant, quand on manque de moyens, quand on est mère de famille, quand on a déjà des problèmes de santé. Il y a certes des moyens de se mettre au sport, mais nous ne sommes pas tous et toutes égalitaires face à cela 😟. Et la Professeure en a bien conscience, elle ne dit pas que ces résultats ont été publiés en tant qu’injonction individuelle. Non, c’est un rapport pour secouer les pouvoirs publics 🔔.

Changer notre modèle de société

Aujourd’hui, le constat est tristement simple : la voiture reste le moyen de déplacement privilégié, car les transports en commun ne sont pas à la hauteur, notre temps de sommeil a été raccourci et les heures de travail ont été rallongées, le temps scolaire ne permet pas d’aménager une activité sportive à côté, etc.

Le vrai problème est donc là : la société actuelle, telle qu’elle est organisée, ne nous permet pas d’exercer une activité physique et de diminuer notre sédentarité 😒. C’est aux institutions et aux entreprises de revoir leur modèle pour nous permettre de redécouvrir nos corps en mouvement. Une chose est sûre, c’est qu’en vacances, je n’avais aucun mal à faire mes 10 000 pas et avoir du temps pour pratiquer une activité physique 🙃…

Il n’y a plus qu’à espérer que les choses changent, notamment avec la semaine à 4 jours et l’amélioration des transports. De notre côté, faisons de notre mieux et en fonction de notre santé, pour prendre soin de nos corps qui ont cruellement besoin de bouger 🤸‍♀️.

L'avis de la rédaction : le problème du temps

Le problème auquel nous sommes toutes confrontées, c'est le manque de temps... Il n'est pas toujours possible de se libérer une heure ou deux pour aller faire du sport et puis avouons-le, après une grosse journée chargée, dur dur d'aller courir ou à la salle ! Essayez de prendre les escaliers autant que possible, de marcher un peu et de profiter des week-ends pour aller marcher dans la nature. Le contact avec la nature fait énormément de bien au corps comme au moral. Si vos journées sont trop chargées, que vous n'avez plus de temps pour vous, pour vos envies, que vous vous sentez mal, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue afin de faire le point. Ensemble, vous pourrez mettre en place de nouvelles habitudes qui vous permettront d'être plus heureuse.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source : huffingtonpost.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Êtes-vous en bonne condition physique ? On fait le bilan

Être plus heureuse, ça commence par prendre soin de soi et de son bien-être. Mais, pour prendre soin de soi, il faut commencer par bien se connaître, connaître son corps et savoir de quoi il est capable. Pour le savoir, il faut donc déterminer si vous êtes en bonne condition physique. Alors c'est parti, le test est rapide, mais la tenue de sport n'est pas optionnelle !

Le sucre de coco, bien meilleur que le sucre ordinaire pour notre santé ?

J’ai découvert le sucre de coco lorsque j’étais chez une amie. Je fouillais son placard (avec son autorisation bien sûr) pour trouver du sucre pour mon café. C’est là qu’elle m’a expliqué qu’elle n’achetait plus de sucre ordinaire, mais uniquement du sucre de coco. J’ai été surprise, car j’avoue que je ne connaissais pas le sucre de coco. Elle m’a expliqué que ce dernier était meilleur pour la santé que le sucre blanc. Est-ce vrai ? Quels sont les avantages du sucre de coco ? Découvrons ensemble quels sont les bienfaits de ce sucre.

Je veux travailler moins, laissez-moi vivre et passer ma vie pro au second plan !

J’ai toujours fait passer ma vie professionnelle au second plan, car ce qui m’intéresse le plus, moi, c’est la création. L’art, de manière générale, est une source de bien-être. Oui, mais voilà, le problème est qu’il est difficile de vivre de son art et de ses créations. Particulièrement dans une époque capitaliste où la productivité et la consommation comptent par-dessus tout. Mais ne faut-il pas revoir notre conception du travail ? Et si on travaillait moins pour vivre plus ? Comment faire pour réellement travailler moins ? Explication.

Reprendre le travail après un congé maternité

Au rayon des choses de la vie qui ont le bon ton de nous donner le cafard, il y a... le retour au travail après un congé maternité. Adieu dorlotage et gouzi-gouzi et bonjour patron ! Quelle est la période idéale pour reprendre le travail ? Et comment gérer le manque ? On a quelques conseils pour vous aider à passer le cap.

7 applications bien-être gratuites : le top du bonheur

Notre smartphone est au centre de notre vie... pour le pire, mais parfois aussi pour le meilleur ! Et grâce à quelques applications bien choisies, il peut devenir un véritable coach bien-être, vous permettant de vivre mieux jour après jour. Découvrez, notre sélection d'appli bien-être gratuites.

Le slow sex : s'aimer en pleine conscience pour s'aimer mieux ?

Dans la vie comme sous la couette objectifs et performances sont souvent de mise. Dans la mouvance du Slow, qui invite à ralentir le rythme pour mieux vivre l'instant présent, se détendre et prendre soin de soi, le slow sex invite à décupler le plaisir, casser la routine, sans se focaliser sur l'orgasme comme preuve d'un coït réussi. Tout un programme !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici