Les fascias, ces grands inconnus dont il faut prendre soin !

Mis à jour le par Emilie Potenciano

Les fascias sont une membrane présente à l’intérieur de tout notre corps. Située sous notre peau entre notre squelette et nos muscles. Elle ressemble à une grande toile d’araignée qui enveloppe, protège et relie les éléments anatomiques de notre corps. Longtemps boudés par la médecine moderne, la science les reconnaît aujourd’hui ainsi que leurs nombreuses fonctions, dont leur rôle pour soigner les lombalgies chroniques, mais aussi leur possible importance pour de futures thérapies. Zoom sur les fascias !

Les fascias, ces grands inconnus dont il faut prendre soin !

Un fascia, c'est quoi ? 

En latin, “fascia” signifie bande ou bandelette. En anatomie, les fascias sont le tissu conjonctif, fibreux et élastique. Les fascias, ces bandelettes fibreuses et élastiques enveloppent tous nos muscles, nos os, les fibres à l’intérieur des os, tendons, organes, nerfs, vaisseaux… Un filet géant, presque inconnu du grand public, qui ne pèse pourtant pas moins de 20 kg sur la balance d’un adulte. 

🍗 

Je ne sais pas si vous avez déjà eu à retirer la petite membrane blanche collée à une escalope de poulet ? C'est ça, le fascia !

Pourquoi il est intéressant de parler de fascia ? Parce qu'ils peuvent contribuer à limiter nos douleurs articulaires et musculaires telles que les lombalgies chroniques. Ils sont aussi une piste de soins pour les 90% des personnes qui souffrent de ces douleurs chroniques, mais qui ressortent avec des examens nickels 😲. Ça y est, je titille votre curiosité ? 

👋 Cet article peut aussi vous intéresser : Êtes-vous en bonne condition physique ? On fait le bilan

Un réseau de communication

Le fascia est comme un réseau, car il permet de relier la superficie du corps. Plusieurs couches de fascias qui bougent les uns par rapport aux autres et qui sont eux-mêmes animés par un mouvement interne. Ils seraient garants de l’adaptabilité et de la mobilité de notre corps 🤾‍♀️.

Niveau composition, ils sont constitués d’eau et de fibroblastes et possèdent l’incroyable vertu de se régénérer continuellement en produisant du collagène. Un mécanisme qui permet aux fascias de conserver leurs propriétés de souplesse, d’élasticité mais aussi de percevoir une bonne hydratation. Un peu comme si on graissait continuellement les rouages pour assurer une souplesse permanente.Anatomie d'un muscle

Tout irait donc parfaitement bien dans le meilleur des mondes si quelques facteurs de risques ne venaient pas enrayer la mécanique.

Les principales causes de dysfonctionnement

Qu'est-ce qui peut empêcher aux fascias de bien fonctionner ? Je dirais que ce sont les grands classiques

  • 👉 La sédentarité,
  • 👉 Le manque de sport,
  • 👉 Nos mauvaises postures (d’homme de Cro-Magnon 2.0).

Face à ces ennemis, le fibroblaste qui constitue nos fascias est alors mis à rude épreuve, il perd totalement la tête et se met à produire du collagène de façon totalement désordonnée. De fait, à la place d’obtenir de l’huile dans les rouages, le tissu conjonctif, notre grand filet, prolifère, il s’épaissit. 

Du coup, les fascias se raidissent, ils se dessèchent, deviennent rugueux… Nos muscles, nerfs, os et autres retrouvent alors emprisonnés dans ce grand filet devenu aussi confortable que du fil barbelé 😳. Notre corps nous fait le coup de la panne et ce n’est pas pour une partie de plaisir ! Ce sont ces fascias endommagés qui vont entraîner des douleurs chroniques.

👋 Cet article peut aussi vous intéresser : 6 choses à ne surtout pas faire après une séance de sport

Les pathologies liées au fascia 

Un mal de dos qui ne se soigne pas ? Des résultats d’examens parfaits, mais une douleur bien réelle ? C’est un symptôme répandu : 4 personnes sur 5 souffriront de lombalgie commune au cours de leur vie. Le kinésithérapeute et spécialiste de fascias, Christian Courrant, explique que les lombalgies persistantes peuvent être dues à un fascia comme "collé".

De plus, le Pr Hélène Langevin, de la Harvard Medical School de Boston, concentre depuis une dizaine d’années ses études sur la relation entre ce fascia thoraco-lombaire et le mal de dos. À l’aide de l’échographie, elle a comparé l’état de ce fascia chez des personnes saines et chez des patients souffrant du dos : « Chez les patients sains, ce glissement est d’environ 75% quand le dos est en mouvement. Il tombe à 50% chez les personnes malades, note la spécialiste.

📌

Certains chocs physiques et psychiques peuvent aussi impacter les fascias en restant "inscrits" dans le corps, sans que l'on en ait conscience, comme l'explique Christian Courrant.

Comment entretenir les fascias ?

Il n'est pas très sorcier d'entretenir nos fascias, tout comme pour beaucoup de douleurs, il faut :

  • 👉 De la mobilité, des étirements : ils sont la clé pour se sentir mieux au niveau corporel, mais aussi psychique. L'inflammation du fascia se résorbe alors plus vite.
  • 👉Des bonnes postures : se tenir le dos bien droit, c'est mieux ! 
  • 👉 La pratique du yoga : c'est une discipline parfaite pour s’étirer en profondeur et prendre soin de ses fascias. Retrouvez une petite séance de Yin Yoga avec Anne-Julie.
  • 👉 De l'acupuncture : les fascias réagissent à l’acupuncture, ce qui pourrait expliquer l'efficacité de cette approche ancestrale pour soulager certains troubles, dont les douleurs chroniques.

💬

 Je n’avais jamais entendu parler de fascia jusqu’au jour où j'ai visionné ce documentaire sur les fascias. Une vraie découverte. Je pratiquais déjà beaucoup d’étirements avec ma pratique de yoga quotidienne. Un véritable rituel après ma séance de running mais aussi en dehors, le jour off, parce que j’avais déjà constaté qu’il permettait à mon corps de se déverrouiller, de se mettre en route. Désormais, je comprends mieux ce mécanisme. Des fascias étirés = un corps déverrouillé 😊 !

👋 Cet article pourrait vous intéresser : Courir pour se vider la tête, les bienfaits insoupçonnés du running

Les thérapies du fascia 

Les fascias réagissent à toute stimulation. Si l’on sait comment le titiller alors le fascia se rééquilibre et retrouve son mouvement naturel. On peut donc choisir d'aller voir un kiné, pour qu'il exerce des pressions profondes et continues afin de drainer, d’assouplir et de stimuler le tissu conjonctif. Il est aussi possible de consulter un ostéopathe, qui lui, pratiquera d’autres types de manipulations pour redonner du mouvement aux fascias en levant leurs restrictions de mobilité, d'éventuelles adhérences ou crispations.

Si les fascias sont le siège de douleurs et maladies inexpliquées jusqu’alors, ils constituent aussi et surtout une source de guérison. Certaines études ont déjà montré l’intérêt de la fasciathérapie pour des cas de fibromyalgie, d'anxiété, de stress de récupération de sportif, voire de soin de support en oncologie. Il reste encore beaucoup de choses à apprendre sur les fascias et donc beaucoup à espérer.

L'avis de la rédaction : stress sous contrôle ?

Vous l'aurez compris, les fascias sont très importants pour notre bien-être et ils méritent que nous leur accordions toute notre attention. Et comme ils réagissent fortement au stress, il est important de déterminer la cause de vos angoisses, de travailler dessus et de travailler sur vous-même. Ce travail n'est pas évident à réaliser seule, c'est pourquoi nous vous conseillons de contacter l'un de nos coachs.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Mais aussi : 

Sources : CERAP (Centre d’étude et de recherche appliquée en psychopédagogie perceptive) // Documentaire Arte : "Fascinants fascias : les alliés secrets de notre organisme"

Article proposé par Emilie Potenciano

Mon rêve de bonheur : toujours croire que tout est possible.

Nos derniers articles

Je ne suis pas très famille, est-ce ok ? Suis-je une horrible personne ?

Je n’habite pas très loin de chez mes parents et pourtant je ne les vois pas si souvent. Idem pour mes beaux-parents et quelques-uns de mes oncles et tantes. Nous nous entendons bien et je crois pouvoir dire qu’en cas de besoin, nous serions là les uns pour les autres. C’est simplement que je ne ressens pas le besoin de passer du temps régulièrement avec eux. Cela fait-il de moi quelqu’un de pas « très famille » ? Ou même pire, une mauvaise personne ?! Parlons-en.

Grands-parents qui font des différences, comment gérer ?

Parmi les 5 petits-enfants dont je fais partie, je sais que mon cousin, le petit dernier, est le préféré de ma grand-mère. Il n'y a que des louanges pour lui et des critiques pour les autres, notamment moi, l'aînée. J'avoue que c'est assez pesant, même à 33 ans, d'avoir cette différence de traitement. Alors comment gérer les grands-parents qui font des différences ? Il faut agir en tant que parents, mais aussi en tant que "petit-enfant" adulte ! Explication.

Ma famille rejette mon/ma partenaire, je fais quoi ?

Lorsque j’étais plus jeune, il m’est arrivé de ramener mon mec chez mes parents et que ça se passe très mal. Clairement, ils ne l’ont pas aimé et j’ai senti qu’ils le rejetaient. À l’époque, j’étais jeune et je ne savais pas trop quoi faire et ça m’a profondément rendu triste. Alors que faire lorsque notre famille n’accepte pas notre partenaire ? Comment réagir ? J’ai grandi désormais et j’ai compris les raisons de cette réaction, alors voici mon partage d’expérience.

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles ?

Plus je vieillis, plus j’ai l’impression d’être différente de ma famille. J’ai même souvent la sensation que nous sommes incompatibles, pourtant je n’avais pas ce sentiment avant. La famille est une part tellement importante de notre vie que c’est déroutant lorsqu’elle nous est antinomique. Qu’est-ce qui fait qu’on a l’impression de ne plus rien avoir en commun avec sa famille ? Est-ce le reflet d’une incompatibilité réelle ? Quelles solutions ? Explications.

Fury room : pourquoi tout casser fait autant de bien ?

Qui n'a jamais eu envie de laisser aller sa colère et de tout casser ?! Bon, peut-être que je suis la seule, mais qu'est-ce que ça fait du bien d'évacuer comme ça. Le Japon a bien compris cela, puisque c'est dans ce pays que la "Fury Room" est née. Le concept ? Payer une entrée pour casser tout ce qu'il se trouve dans la pièce. Ayant parfois du mal à maîtriser ma colère, je me suis dis que ça pourrait être intéressant de tester et de se demander : pourquoi ça fait autant de bien ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube