Etes-vous un parent hélicoptère, surprotecteur ? Faites le test !

Mis à jour le par Justine Guilhem

Vous avez constamment peur pour votre enfant ? Vous faites tout pour lui, quitte à vous oublier ? Un match de foot à des centaines de kilomètres, ce n’est pas si grave ? Vous lui interdisez de courir de peur qu’il ne tombe et se fasse mal ? Pas de doute, vous êtes un parent hélicoptère. Zoom sur ces parents surprotecteurs.

Etes-vous un parent hélicoptère, surprotecteur ? Faites le test !

Le rôle d’un parent est de donner la confiance nécessaire à son enfant pour découvrir le monde. Pour cela, il doit explorer, vivre de nombreuses expériences et faire face à des réussites comme des échecs. L’enfant développera ainsi son autonomie, sa confiance en soi et apprendra à gérer ses émotions. A contrario, certains parents sont incapables de laisser leurs enfants voler de leurs propres ailes. Ces parents surprotecteurs portent un nom : les parents hélicoptères. Pour eux, ils agissent dans l'intérêt de leur progéniture. Pourtant, la confiance de l’enfant peut se retrouver fragilisée par ce comportement 🧠.

📌
On les appelle "parents hélicoptères" 🚁 parce qu'ils donnent l'impression de voler au-dessus de leurs enfants en permanence, guettant le moindre danger pour les mettre en sécurité. L'image est très claire !

Attention, il est important de noter qu'il est naturel de vouloir les protéger et de vouloir ce qu'il y a de mieux pour eux. Cependant, le style hélicoptère peut entraver le développement de l'autonomie et de la résilience chez l'enfant. En effet, ils peuvent tarder à développer des compétences importantes comme la résolution de problèmes, la prise de décision et la gestion des échecs s'ils n'ont pas l'occasion de faire des erreurs et d'apprendre de celles-ci.

Comment savoir si je suis un parent hélicoptère ? Faites le test !

Plusieurs comportements peuvent vous aiguiller. Si vous vous reconnaissez dans ces attitudes, vous êtes sûrement un parent hélicoptère :

  • ☑️ Vous vous exprimez au pluriel quand vous parlez de votre enfant. Par exemple vous dites « Nous avons beaucoup de devoirs ce soir. »
  • ☑️ Vous avez constamment peur pour votre enfant. Vous l’enfermez dans une bulle pour éviter qu’il ne se blesse, tombe, souffre ou ait des problèmes.
  • ☑️ Vous ne savez pas dire non. Vous voulez avant tout faire plaisir à votre enfant quitte à faire un sacrifice financier.
  • ☑️ Vous organisez la vie de votre enfant. Votre tête blonde possède un vrai agenda de ministre et a beaucoup d’activités extrascolaires.
  • ☑️  Vous intervenez souvent pour résoudre les problèmes de votre enfant avant même qu'il n'ait pu essayer par lui-même. 
  • ☑️  Vous faites souvent des choses qu'il pourrait faire lui-même. S'habiller, se laver, préparer son sac pour l'école, vous ne le laissez pas gérer et le faite à sa place.
  • ☑️  Vous êtes très impliqué dans ses activités & devoirs. Vous supervisez de près ses activités, au point même parfois de faire ses devoirs à sa place.
  • ☑️  Vous ne le laissez pas faire des erreurs. Vous ne supportez pas de voir votre enfant se planter, échouer ou faire des erreurs. Votre enfant ne peut tirer aucun enseignement de ses erreurs.

Je vous le donne en mille, si vous avez répondu "oui" à une majorité de ces questions, vous êtes un parent hélicoptère. Pas de panique, en prendre conscience, c'est le plus difficile et n'oublions pas à quel point le rôle de parent est difficile. Personne n'est parfait. Ne culpabilisez pas, ne vous jugez pas trop sévérement, voyez plutôt ceci comme une possibilité d'évolution.

Protéger son enfant sans le surprotéger, délicate équation

Au lieu de faire les choses à sa place, essayez de guider votre enfant en lui donnant des astuces et conseils pour qu'il y parvienne seul. Si vous avez peur de le laisser se débrouiller, partagez vos craintes avec votre entourage. Vous vous rendrez compte que vous n’êtes pas seul(e) et vous pourriez ainsi dédramatiser la situation. S’il fait des erreurs, aidez-le à mettre des mots sur ses émotions et apprenez-lui que ce n’est pas une fatalité. 

Le plus important reste la confiance. Vous devez avoir confiance en votre enfant mais aussi en vous-même. Les parents parfaits n’existent pas 😉.

L'inquiétude est immense pour le parent hélicoptère : et s'il se faisait mal ? Et s'il avait peur ? Se sentait triste ? Si vous avez conscience que vous êtes dans ce cas de figure, il faut en parler ! Parlez-en à vos amies, à votre entourage, à votre famille et exprimez votre ressenti. Cela vous aidera à prendre du recul sur la situation, à dédramatiser et à vous sentir comprise. Une oreille attentive fait toujours du bien. Et bien sûr, si vous pensez au pire en permanence, que vos angoisses ne vous quittent pas, prenez rendez-vous avec un psychologue.

📌Retenez que :
- L’enfant doit faire des erreurs pour apprendre de celles-ci et développer sa confiance et son autonomie. C'est très important. 
- Aidez-le à surmonter les difficultés plutôt que de l'en préserver.
- Guidez votre enfant pour qu'il fasse les choses et prenne des décisions seul. Aiguillez-le mais ne faites pas à sa place.

Qu’est-ce qu’un parent hélicoptère ?

La première étape est de reconnaître que l'on est un parent hélicoptère ou que notre conjoint en est un... Il convient alors de parler, de mettre des mots sur tout cela. Les parents hélicoptères se caractérisent comme étant des parents qui sont excessivement impliqués dans la vie de leur enfant. Ils n’hésitent pas à intervenir au moindre souci et à prendre des décisions à la place de l’enfant. Chaque problème que rencontre l’enfant est très vite résolu par ce type de parents. Ces parents veulent protéger leurs enfants du monde et leur éviter de se blesser, d'avoir mal ou encore de rencontrer une émotion trop vive. Ils empêchent ainsi leur enfant de commettre des erreurs et d'apprendre au passage.

Un désir de performance ou une anxiété profonde peuvent expliquer la surprotection d’un parent hélicoptère. Il veut être le meilleur possible ou empêcher l’enfant de faire des erreurs. L’enfant comprend alors que le monde n’est pas un lieu sûr pour lui. Il sera incapable de l’affronter seul et de faire les choses par lui-même.

Comment changer ?

Vous vous rendez compte que vous avez tendance à surprotéger votre enfant ? Vous êtes un parent hélicoptère ? Félicitations, pour évoluer, s'améliorer, il faut déjà avoir conscience de ses comportements. Ces quelques conseils vous seront utiles si vous souhaitez changer pour le bien-être de votre enfant, bravo !

  • Acceptation & reconnaissance : la première étape, et pas la plus facile, c'est de reconnaître que vous vous impliquez un peu trop dans la vie et la sécurité de votre enfant. Pas de panique, ça ne veut pas dire que vous êtes un mauvais parent, justement, vous vous demandez comment adapter votre style de parentalité pour le bien-être de votre enfant. 
  • Lâcher prise : il va falloir lâcher et ça, ce n'est pas simple. Commencez par de toutes petites choses, il faut y aller par étapes. Par exemple, s'il oublie de ranger ses Lego, laissez-le marcher pieds nus... Laissez les conséquences se produire au lieu d'intervenir. 
  • L'autonomie en force : Laissez votre enfant réfléchir, choisir ses vêtements le matin et d'autres choses encore. Il est important qu'il réfléchisse par lui-même et trouve des solutions à ses problèmes.
  • Soyez un soutien émotionnel : Ecoutez-le, accompagnez-le dans ses raisonnements, ses émotions, ses problèmes. Soyez là pour lui.
  • Consulter un psy : changer, ce n'est pas facile, c'est pourquoi il peut être utile de consulter un psy qui vous mettra à votre disposition les bons outils. 

L'avis de la rédaction : gare aux conséquences psychologiques

Vous voulez le meilleur pour votre enfant et le protéger des dangers de ce monde, quoi de plus normal ? Ne serions-nous tous pas un peu parent hélicoptère sur les bords ? Attention tout de même, la surprotection peut entraîner un déséquilibre psychologique chez l’enfant. Les risques de stress, de troubles d’anxiété voire de dépression sont plus élevés. Il demandera toujours l’avis de ses parents, même à l’âge adulte et pourrait se montrer insatisfait de sa vie. Vous pensez être un parent hélicoptère ? Vous pensez que votre mère ou votre père en est un ? N’hésitez pas à contacter nos psychologues diplômés qui vous aideront à comprendre l'origine de ce comportement et vous aideront à mettre en place de nouveaux comportements et habitudes plus valeureux.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue


Vous avez aimé cet article ? Alors vous aimerez aussi :

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

On arrive sur votre article, on s'attend à faire un test pour savoir si oui où non on est un parent hélicoptère , et aucun test n'est à notre disposition, avez-vous un test pour savoir si on est où pas un parent hélicoptère, sinon, changer votre titre à votre article ! merci

Chantal il y a 2 ans

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Comprendre La Ménopause Conseils Pour Vivre Cette Transition 🌺💬 Avec Laurence Dispaux

12 avril · Wengood

28:43


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube