J'appelle ma mère presque tous les jours ! C'est grave ou pas ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Aujourd'hui, nous sommes lundi et je n'ai pas appelé ma mère depuis... douze heures. Est-ce que je suis en manque ? Pas du tout. Est-ce que je vais l'appeler avant la fin de la journée ? C'est fort possible ? Pourquoi ? Parce que c'est comme ça, j'aime appeler ma mère. Mais rassurez-vous, vous êtes les seules que ça peut déranger !

J'appelle ma mère presque tous les jours ! C'est grave ou pas ?

Allo maman ? C'est encore moi !

J'imagine que ça a commencé quand j'ai quitté la maison pour partir vivre à l'étranger. Et encore, à cette époque, on ne s'appelait pas tous les jours. Maintenant, je vis avec mon partenaire et mon enfant, à une vingtaine de minutes de chez mes parents et j'appelle ma mère presque tous les jours. Le plus drôle, c'est que je déteste téléphoner, j'ai un peu la phobie du téléphone. J'envoie pas mal de messages, mais la personne que j'appelle pour tout et n'importe quoi, c'est ma mère (d'autant qu'elle décroche plus facilement que les autres !)💨.

Complaintes, fiertés et commérages

Quand le boulot me stresse, que je me suis disputée avec une copine, quand mon fils dit "tractopelle"pour la première fois ou quand ma grand-mère fait encore des siennes, c'est un réflexe, je lui passe un coup de fil. Parfois c'est chouette, ça fait du bien de se faire plaindre, de se sentir soutenue et de la voir investie dans ma vie. Et puis, c'est ma meilleure partenaire de bitching. C'est souvent la première personne que j'appelle quand j'ai envie de critiquer une personne de notre entourage. 

Il arrive aussi que parfois, je regrette clairement de l'avoir appelée. Quand je suis inquiète mais qu'elle monopolise la conversation, quand elle ne prend pas mon parti, voire quand elle est carrément contre moi et que je deviens la cible des critiques 😤. Ma mère est franche et peut vite virer mère toxique. Dans ces cas-là, je raccroche le plus tôt possible et j'installe de la distance, du silence. La diète du téléphone 📵.

>>> Je veux que mes parents soient fiers de moi, pourquoi avons-nous autant besoin de leur approbation ?

Couper le téléphone

Pour notre bien, il faut parfois raccrocher et tout couper.

Pas un cordon, mais un lien

Voilà de quoi sont faits les coups de téléphone entre ma mère et moi. D'instants galvanisants, calmants et d'autres blessants. Finalement, rien de plus, rien de moins que n'importe quelle relation. À la différence près que ma mère, elle, a toujours fait partie de ma vie. C'est normal me direz-vous. Normal oui, mais pas définitif. Je suis une adulte autonome. J'écoute ses avis, ses conseils, on débat et je finis par faire mes propres choix. Il n'y a pas d'emprise. D'autant que ça ne fonctionne pas que dans un sens. En cas de coup de blues, j'ai parfois besoin que ma mère me remonte le moral (et parfois besoin de tout sauf de l'appeler), mais il arrive aussi que ce soit à moi de la remettre sur les rails, quand elle peine à prendre du recul sur une situation.

Le téléphone entre nous, c'est un lien, pas un cordon que l'on n’aurait pas coupé ✂️. Personne ne souffre de cette situation et aucune de nous n'en est dépendante. C'est simplement une façon de profiter l'une de l'autre, une façon de vivre notre relation et de nous aimer. C'est d'ailleurs une relation que j'observais, quand j'étais petite fille, entre ma mère et ma grand-mère. Elles se téléphonaient aussi tous les jours. Ma grand-mère était une personne très froide et je crois que c'était sa façon de montrer son attachement. Elle est partie, mais la famille est encore là et elle reste aussi unie comme ça 👵👩‍🦳👩.

Apeller tous les jours, normal ou pas alors ?

Est-ce que c'est normal d'appeler sa mère tous les jours ou presque ? Il n'y a pas de réponse à cette question. Chacun a son propre baromètre. Il n'y a pas de normes en la matière, cela dépend de la dynamique de votre relation, de vos besoins à vous deux et de vos habitudes. La relation que j'entretiens aujourd'hui avec ma mère est bien plus sereine que ce qu'elle a pu être il y a des années. Tout simplement, parce qu'aucune n'empiète sur l'autre, nous ne comblons aucun manque, nous échangeons des nouvelles, des conseils, des rumeurs, des bêtises, etc. 

Nous appeler presque tous les jours nous rend heureuses parce que nous avons l'impression de réussir. Réussir à être une bonne mère et être une bonne fille. Il y a des failles, bien sûr, alors on s'engueule, je boude, on s'évite et on se retrouve, jusqu'à la prochaine fois.

🔴 Ce qu'il faut retenir, c'est que si vous appelez votre mère tous les jours et que cela vous rend heureuses toutes les deux, que ce coup de fil vous apporte de la joie, du soutien, du réconfort, que vous raccrochez en vous sentant bien, boostée, c'est merveilleux et il n'y a aucune question à se poser. Cependant, si vous le faites par obligation, par peur ou par anxiété, ce n'est pas OK du tout et il est temps de revoir cette dynamique. 

L'avis de la rédaction : chaque histoire est unique 

Chaque histoire, chaque famille est unique. Elle a son vécu, ses douleurs, ses failles et ses petites habitudes. Appeler sa mère tous les jours, c'est OK si personne n'en souffre et que tout le monde y trouve son compte. Si à l'inverse, cette situation est source de malaise, que vous vous sentez mal et que vous le vivez comme une obligation, il faut alors changer certaines choses mais ce n'est pas facile. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue afin de faire le point sur votre histoire familiale et mettre en place de nouvelles habitudes qui vous rendront plus heureuse.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

La famille : Attention sujet épineux !

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

L'intestin : tout savoir sur notre deuxième cerveau

C'est une petite musique que l'on entend depuis bien longtemps : "comment ça va ?". L'origine de cette expression vient du Moyen-Âge et faisait en fait référence aux selles de l'interlocuteur, indicateur principal d'une bonne santé. Aujourd'hui encore, notre système digestif suscite un vif intérêt. Il est la source de nos émotions (boule au ventre, prendre aux tripes) et de notre attention. Tant mieux, parce que dire que notre ventre est notre deuxième cerveau n'est pas qu'une simple expression.

Grands-parents qui font des différences, comment gérer ?

Parmi les 5 petits-enfants dont je fais partie, je sais que mon cousin, le petit dernier, est le préféré de ma grand-mère. Il n'y a que des louanges pour lui et des critiques pour les autres, notamment moi, l'aînée. J'avoue que c'est assez pesant, même à 33 ans, d'avoir cette différence de traitement. Alors comment gérer les grands-parents qui font des différences ? Il faut agir en tant que parents, mais aussi en tant que "petit-enfant" adulte ! Explication.

Ma famille rejette mon/ma partenaire, je fais quoi ?

Lorsque j’étais plus jeune, il m’est arrivé de ramener mon mec chez mes parents et que ça se passe très mal. Clairement, ils ne l’ont pas aimé et j’ai senti qu’ils le rejetaient. À l’époque, j’étais jeune et je ne savais pas trop quoi faire et ça m’a profondément rendu triste. Alors que faire lorsque notre famille n’accepte pas notre partenaire ? Comment réagir ? J’ai grandi désormais et j’ai compris les raisons de cette réaction, alors voici mon partage d’expérience.

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles ?

Plus je vieillis, plus j’ai l’impression d’être différente de ma famille. J’ai même souvent la sensation que nous sommes incompatibles, pourtant je n’avais pas ce sentiment avant. La famille est une part tellement importante de notre vie que c’est déroutant lorsqu’elle nous est antinomique. Qu’est-ce qui fait qu’on a l’impression de ne plus rien avoir en commun avec sa famille ? Est-ce le reflet d’une incompatibilité réelle ? Quelles solutions ? Explications.

Fury room : pourquoi tout casser fait autant de bien ?

Qui n'a jamais eu envie de laisser aller sa colère et de tout casser ?! Bon, peut-être que je suis la seule, mais qu'est-ce que ça fait du bien d'évacuer comme ça. Le Japon a bien compris cela, puisque c'est dans ce pays que la "Fury Room" est née. Le concept ? Payer une entrée pour casser tout ce qu'il se trouve dans la pièce. Ayant parfois du mal à maîtriser ma colère, je me suis dis que ça pourrait être intéressant de tester et de se demander : pourquoi ça fait autant de bien ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube