La télé à table : les bébés en restent sans voix !

Qui n’a pas déjà mis les informations pendant le déjeuner ou le dîner ? Personnellement, ça m’est déjà arrivé un nombre incalculable de fois. Et on le fait aussi quand on est parent, c’est une habitude à laquelle on ne fait pas forcément attention. Néanmoins, nous ne sommes plus les seuls à regarder la télé. En effet, nos chères petites têtes blondes sont absorbées par ce fond sonore pendant le dîner. Cela aurait même un impact sur l’apprentissage du langage. Explications.

Sommaire : 

La télé à table réduit les interactions

Selon une enquête de l’INCA, 📺 les enfants âgés de 3 à 6 ans passent en moyenne près de deux heures par jour devant les écrans. On sait grâce à de nombreuses études que le temps passé à regarder les écrans peut avoir une influence sur le développement cognitif des enfants. C’est pourquoi une étude de l’INSERM au Centre de recherche en épidémiologie et statistiques de l’Université de Paris a été menée. 

Cet article peut vous intéresser >>> 7 conseils pour éloigner les enfants des écrans

Un QI verbal moins développé

Les chercheurs de cette étude ont voulu connaître l’impact de la télévision sur les petits au moment des repas. Pour cela, ils ont suivi pendant plusieurs années, 1.500 jeunes enfants en demandant si la télé était allumée ou non pendant les repas, avec quelle fréquence et aussi le temps total passé devant chaque écran (télé, ordinateur, smartphone, etc.). 

À côté de cela, ils ont évalué le développement du langage : 

  • Chez les enfants âgés de 2 ans : les parents ont indiqué les mots que leurs enfants disaient spontanément parmi une liste de 100.
  • Chez les enfants de 3 à 5 ans : un psychologue a mesuré leur “QI verbal” à partir de nombreux tests portant sur l’aptitude liée aux échanges verbaux.

➜ Le résultat ? Les enfants toujours exposés à la télévision pendant les repas ont un QI verbal moins développé que celui des enfants qui n’ont jamais été exposés.

Une attention détournée

Jonathan Bernard, co-auteur de l’étude, explique que ce qui provoque ce retard verbal est bel et bien la présence de la télévision pendant le repas. Lorsqu’on est à table en famille, nous discutons. Or, si la télé est allumée, les échanges diminuent considérablement.

📺 En plus, le bruit détourne l’attention des petits des quelques échanges qu’il peut y avoir. Toute leur concentration se dirige vers la télévision, non plus vers les interactions verbales avec les adultes.

Le contexte des écrans

Cette étude montre que le temps d’écran est moins important que le contexte. En effet, le contexte des usages n’avait jamais été mis en avant dans de telles études. On savait que les autorités sanitaires préconisent de ne pas mettre un enfant dans une pièce où la télévision est allumée avant l’âge de 3 ans. Désormais, on sait que le contexte des écrans allumés compte aussi, notamment pendant les repas.

Néanmoins, Jonathan Bernard, souligne autre chose. L’implication des parents et la manière dont on se sert des écrans sont très importantes. Il ne faut pas uniquement se focaliser sur la quantité, voire même, le contexte, comme dans le cas de cette étude.

➜ C’est la manière dont les parents se comportent avec les écrans et les habitudes qui déterminent l’utilisation des écrans par les tout-petits.

Une télévision allumée = être un mauvais parent ?

Oui, on le sait, exposer son jeune enfant à un écran n’est pas une excellente idée. Bien sûr, si on n’est pas encore maman comme moi, on est pleine de principes en se disant que jamais on aura la télé allumée en présence de son enfant. Seulement, on sait aussi que l’arrivée d’un bébé explose tous ces principes. D’ailleurs, il y a une phrase que bien des parents disent :

“Avant j’avais des principes, maintenant j'ai des enfants.”

On fait donc comme on peut. Ces études ont de l’importance, car elle montre l’influence des nouvelles technologies sur les plus petits. Cependant, tout le monde est imparfait et fait des choses qui ne sont pas forcément conseillées. Alors oui, on évite de laisser son enfant 8 h par jour devant la télé, mais si de temps en temps la télé est allumée pendant les repas, ça ne va pas faire des dégâts monstres 🤗. D’autres choses impactent le développement des bébés comme le port du masque !

➜ Ce qu’il faut retenir de cette étude, c’est que les interactions adulte-enfant développent le langage. Alors si on parle moins pendant les repas à cause de la télé, on crée de nouveaux échanges en dehors des repas. Jouer et interagir sont la meilleure façon de favoriser le développement de son enfant.

😶 Si notre enfant parle moins que les autres, il faut se demander aussi s’il n’est pas atteint du trouble du spectre autistique.

L'avis de la rédaction : pas de panique !

Pas de panique, tout est question d'équilibre, il y a une différence entre laisser son enfant 8 heures par jour devant un écran et mettre de temps en temps la télévision en fond, commentant tous ensemble ce qu'il s'y passe. Maintenant, vous avez l'information et les dernières études sur le sujet, de quoi repenser votre rapport aux écrans si vous estimez qu'ils sont trop présents dans la maison !

Si vous constatez un retard de langage, des difficultés d'apprentissage ou un changement de comportement chez votre enfant, n'hésitez pas à en parler à un psychologue. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Mais aussi :

Source : franceinter.fr

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Les commentaires