Pourquoi j'ai toujours besoin de tout contrôler ?

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Vacances, vie quotidienne, travail, vous prévoyez tout dans les moindres détails. L'imprévu a tendance à vous angoisser et d'ailleurs vous ne lui faites que peu de place dans votre vie. Mais que cache ce besoin de contrôle exacerbé ? Comment apprendre à lâcher prise pour ne pas paniquer en cas de changement de programme ? On vous éclaire.

Pourquoi j'ai toujours besoin de tout contrôler ?
Sommaire :

En général, vouloir tout maîtriser ne se limite pas à l'organisation de la vie quotidienne, mais s'étend aussi à la maîtrise de soi. Les émotions font aussi souvent partie des choses que l'on peut avoir besoin de contrôler. Contrôle du temps, restreindre ses pleurs, éviter les démonstrations d'affection, tenter de contrôler son désir, souvent par peur d'être déçue ou jugée, chaque histoire détermine une zone de maîtrise. 

Pourquoi je contrôle toujours tout ?

La vie peut être difficile et les événements inattendus, qu'ils soient positifs ou négatifs, arrivent plus souvent qu'on ne pourrait le penser. Prendre le contrôle sur les choses, c'est avoir la sensation d'agir, d'être maître de sa vie et de son destin et non pas de subir les événements. C'est une réaction de défense qui rassure dans un monde en perpétuel mouvement sur lequel nous n'avons pas vraiment d'emprise.

Le perfectionnisme est aussi souvent lié au besoin de contrôle. En effet, si vous avez besoin de tout contrôler peut-être manquez-vous aussi de confiance en vous. Cette envie de gérer d'une main de maître tout ce qui vous entoure, serait pour vous un moyen d'être à la hauteur et de ne pas décevoir votre entourage (👋 Peur de décevoir, comment je m'en suis sortie). Vous voulez satisfaire tout le monde, voilà pourquoi vous ne laissez rien au hasard, de peur qu'un détail quelconque ne vienne gâcher votre moment ou celui de vos proches.

Dois-je arrêter de vouloir tout contrôler ?

La réponse est claire et c'est oui. En ayant la main sur tout, le risque de perdre pied est grand. Cette impression de contrôle n'est qu'une illusion, soyez-en certaine. Le jour où vous n'obtiendrez pas ce que vous voulez ou que l'obstacle face à vous sera trop imposant, la déception sera énorme et le risque sera grand de voir une dépression apparaître.

Ce concept du 100% contrôle émerge de plus en plus depuis quelques décennies et prend plus d'ampleur. Aucun détail n'échappe aux maniaques du contrôle, qu'il s'agisse de ses propres agissements ou de ceux de ses proches, ce qui devient vite fatigant pour l'entourage. Tout doit être préparé, planifié, exécuté comme décidé en amont. Aucun écart n'est possible.

Il n'est pas rare que l'entourage des dingues du contrôle ait du mal à supporter ce comportement à la longue. Ce besoin de perfectionnisme est souvent cause de séparation ou de divorce. Une personne qui a besoin de tout contrôler aura sûrement aussi envie de contrôler son conjoint, sa famille, ses amis. Difficile à supporter ! 

📌
À vouloir tout contrôler, on vit une existence en permanence sous pression. Nous sommes sous tension tant physiquement que psychiquement et cela nous épuise. Sans compter que les frustrations et déceptions sont permanentes car bien évidemment, rien ne se passe jamais comme prévu et les autres conservent leurs pouvoirs de décision, mettant à mal les plans prédéfinis. Il est donc urgent de sortir de ce schéma même s'il peut vous sembler rassurant à première vue.

Comment apprendre à lâcher prise ?

Dans un premier temps, il faut apprendre à se détendre. Vous pouvez commencer par parler de ce besoin de contrôle à un psy ou un coach de vie, puis pratiquer la sophrologie, la méditation ou le yoga par exemple, afin de retrouver plus de sérénité.

Essayez de ralentir quelques instants le rythme de votre vie, concentrez-vous sur votre corps et le monde qui vous entoure 🙏.

Enfin, vous devez apprendre à vous ouvrir aux autres. Vous contrôlez vos émotions alors que vous avez en fait besoin d'amour. Pour que vous compreniez que vous comptez pour vos proches, qu'ils vous aiment, vous devez avant toute chose, montrer, vous aussi ce que vous ressentez pour eux.

L'avis de la rédaction : le besoin de contrôle, un mécanisme de défense

Le besoin de contrôle est un mécanisme de défense, une façon de nous protéger dans un monde souvent instable et imprévisible. Ce besoin met en lumière une faiblesse, un besoin de protection affectif et émotionnel. La personne, en étant au contrôle de tout, a l'impression rassurante d'agir plutôt que de subir. Ce comportement fait parfois suite à un événement traumatique. Pour autant, il n'est pas sans risque car il nous pousse à être en hypervigilance en permanence, ce qui est fatigant et stressant pour notre organisme. Cet épuisement physique et nerveux est souvent à l'origine de pathologies. Si vous avez un besoin de contrôle exacerbé et que cela vous épuise, n'attendez pas pour prendre rendrez-vous avec un psychologue. Ensemble, vous mettrez en place de nouvelles habitudes qui vous permettront de vivre une existence plus heureuse et détendue.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue


Vous avez aimé cet article ? Alors vous aimerez aussi : 

Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici