Pourquoi je n'arrive pas à lâcher prise ? Qu'est-ce que qui m'en empêche ?

Mis à jour le par Justine Guilhem

Comme si j’étais ma propre prison, je ne lâche jamais prise. Pourtant je vous jure que je rêve d’être libérée de mes peurs, d’un passé encore douloureux, ou de mon obsession du contrôle. « Vivre » ça a l’air bien quand même. Ça paraît même facile pour certains, alors pourquoi pas pour moi ? Découvrez ce qui m’empêche de lâcher prise. Attention le bonheur, j’arrive !

Pourquoi je n'arrive pas à lâcher prise ? Qu'est-ce que qui m'en empêche ?

Besoin de tout contrôler : l’ennemi public numéro 1

Il n’y a qu’à ouvrir le dictionnaire pour s’en rendre compte : lâcher prise, par définition, c’est arrêter de chercher à vouloir tout contrôler. À première vue, maîtriser mes réactions ou encore mon emploi du temps m’empêche de paniquer 😩. Il faut le dire, cette sensation de maîtrise me fait me sentir puissante puisque « C’est moi qui décide ! » et je comble mon besoin de tout contrôler. Par contre je n’ai ni le temps d’être surprise, ni de flâner pour suivre mes envies. Et pour me voir à l’improviste, il y a, au minimum, une semaine d’attente 🙄. Avouez que ce n’est pas la meilleure solution pour profiter de l’instant présent.

🙄 Sortir de ma zone de confort ? Pour quoi faire ? L’idée suffit à me plonger dans un grand état de stress et d’anxiété. Les gens sages disent pourtant que c’est la meilleure façon de progresser, mais moi j’ai peur et j’ai besoin de sécurité (👋La peur n'est qu'un besoin de sécurité non comblé !). Alors je ne prends jamais de risque.

Improvisation impossible : je planifie toute ma vie

Une astuce ? Si planifier ma vie, me plaît autant, je garde mon agenda en mains et je me prévois un moment où je ne fais rien. Improvisation totale au rendez-vous.

Je doute de mes capacités

Je doute. Surtout quand je cherche un mot ou un nom. Cette situation assez simpliste illustre parfaitement ce qui se passe dans ma tête alors que je pourrais être simplement spontanée.« C’est quoi le titre de cette chanson ? Tu sais, tu l’écoutes tout le temps ! » Je sais que l’on attend de moi un résultat, et vite. Alors je sens la pression monter, et je me concentre à m’en fendre la cervelle, persuadée que plus je m’applique, plus je vais réussir.

Manque de chance, c’est l’inverse : plus je m’efforce à chercher quelque chose, moins je le trouve. Pourtant je devrais le savoir que j’ai la réponse, mais prise de court je perds mes moyens. « Argh, je l’ai sur le bout de la langue… 😝 » Penser de façon obsessionnelle à un problème est, malheureusement et souvent, complètement inefficace. On gagne plus à permettre à son cerveau de faire émerger certaines solutions et de laisser place à la créativité qu’à le frustrer. Vous n’avez jamais remarqué que la réponse que vous cherchiez revient toute seule et sans aucun effort ? CQFD 🤷.

Le regard des autres me paralyse

J’ai remarqué aussi que lâcher prise seule dans son salon, c’est plus simple que lâcher prise lorsqu’on est entourée. Pourtant, les gens que je suis amenée à fréquenter ne sont ni parfaits, ni membre d’un jury. D’ailleurs, la vie n’est pas un examen pour lequel on est noté (enfin je crois 🤔).

😨 J’ai beau me répéter ça une fois, quinze fois, je ne suis toujours pas à l’aise face au regard des autres (👋 Mais comment arrêter de chercher l'approbation des autres ?). Pourtant, jamais une réflexion n'est sortie de leur bouche, mais je persiste à penser à leur place... Lâcher prise, c’est comme me mettre à nu devant ces gens. Personne ne devine que j’ai beaucoup d’humour et un grand sens de l’autodérision derrière mes expressions timides. Par peur de me dévoiler au naturel, peur que l’originalité soit un mal, je préfère me fondre dans la masse. Moins j’attire l’attention, moins je prends de risque. À en suivre mon raisonnement, les autres seraient tous des sadiques qui préféraient me juger, au lieu d’apprendre à me connaître. Bon, OK, c’est stupide. 🙄

Et si pour lâcher prise je croyais un peu en moi ?

Voilà ce qu’il se passerait : je perdrais moins de temps et je serais plus spontanée ! En vue de tous ces symptômes, j’ai fait des recherches sur moi-même, et voilà mon diagnostic : je manque affreusement de confiance en moi. Je les vois bien ces gens pleins d’assurance. Ils ne perdent pas de temps à avoir peur des conséquences de leurs actes, du regard des autres ou toutes ces conneries choses. Ils vivent, tout simplement. Si vous croyez que je suis jalouse, alors vous avez raison 🫣 !

La bonne nouvelle, c’est que je suis plus du genre à avancer qu’à me lamenter. Et si l’estime de soi ne peut pas s’acheter, elle peut se travailler.

💪

Partant du principe que je ne suis pas née avec ce mal-être, je ne suis pas condamnée à rester comme ça toute ma vie. Je ne suis pas un chat auquel on demande d’aboyer, mais un être humain qu’un spécialiste peut guérir. Être à l’aise en société, m’aimer et m’assumer : c'est la vie que j'ai décidé de mener 😊. Il n'y a pas une, mais deux personnes qui m'aideront à atteindre mon but : moi et un bon thérapeute. C’est juste une question de blocage !


Mon passé, trop présent dans mon futur

Ah le passé ! Avec lui, concrètement, tout se mélange dans ma tête. 🤯 Je sasse et ressasse des évènements que je peine encore à accepter et cela me rend incapable de lâcher prise. Résultat : j’ai l’impression de revivre les émotions négatives que j’associe à ces épreuves du passé. Ruminer sans cesse et à avoir quelque chose de coincé en travers de la gorge empêche à la digestion, sans appartenir à l’espèce bovine, j’en fais bien trop souvent l’expérience.

Si j’ai peur de lâcher prise en amour ? C’est à cause de cette rupture brutale dont je ne me suis toujours pas remise ❤️‍🩹. Ça fait maintenant 5 ans mais ça m’empêche de profiter pleinement de mon nouvel amoureux, qui n’a pourtant rien de l’ancien, si ce n’est le pouvoir de me briser le cœur. Et voilà, je recommence. Je redoute que mes initiatives soient mal vues au travail ? Résultat je reste l’ombre de moi-même. Si j’avais encaissé le fait de me faire licencier sans vraiment comprendre pourquoi, je ne serais pas autant bloquée... En bref, pour lâcher prise dans le présent, il faut aussi apprendre à lâcher son passer et surtout à le digérer.

thérapie pour apprendre à lâcher prise avec son passé

C’est psychologiquement prouvé ! Je ne suis pas la seule à le dire : la thérapeute américaine Daphné Rose Kingma explique que se retenir, garder le contrôle sur tout, revient à croire qu’il y a seulement un passé. Lâcher prise c’est aussi se tourner vers son avenir.

L'avis de la rédaction : le lâcher prise, une clé plutôt qu'un objectif

Lâcher prise signifie, se laisser porter par les évènements, s'abandonner. Il n'est pas question de résignation mais plutôt d'acceptation sans vouloir tout contrôler. Il s'agit de trouver le juste milieu. Attention toutefois, on érige le lâcher-prise en Graal du développement personnel mais se mettre la pression pour l'atteindre est contreproductif. La meilleure façon d'apprendre à se servir de cette clé qu'est le lâcher-prise, est de se faire accompagner par un psychologue.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue


Lâcher prise : maintenant que vous connaissez les raisons, attaquez-vous aux solutions !

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

10 citations sur la vie, pour l'aimer à sa juste valeur

Rien à dire, il n'y a rien de mieux que les citations pour booster notre moral. Les mots des autres ont l'incroyable pouvoir de nous tenir compagnie et d'exprimer parfaitement nos pensées. Alors pour apprendre à l'apprécier à sa juste valeur, voici 10 citations sur la vie. Enjoy.

Pourquoi choisir de se marier aujourd'hui?

En voilà une bonne question ? Personnellement, je n'ai jamais rêvé de me marier. Mes rêves de petites filles n’étaient pas faits de tulle blanc, de dentelle et de voile et j'aimais assez l'idée d'un amour si passionné qu'il se passerait d'une union sacrée. Pourtant aujourd'hui, force est de constater que je suis mariée depuis 5 ans et en plus, c'est moi qui ai fait la demande !

Je doute de mon couple, est-ce que c'est normal ? Comment réagir ?

Il est fréquent que ça arrive. La vie de couple et même l'amour n'étant jamais un long fleuve tranquille, il arrive, bien sûr, que l'on doute. Pas sur la même longueur d'ondes, impression que l'herbe est plus verte ailleurs, projets divergents, manque de désir… Sous le poids des doutes, l'amour perd de sa splendeur. Est-ce irrémédiable ? Je ne crois pas, l'important, c'est de comprendre ce qu'il y a derrière ces doutes et comment réagir. Explication.

Ces pratiques sexuelles bizarres... et celles qui peuvent vous tuer !

Voilà quelque temps maintenant que j'écris pour Wengood et si j'ai appris beaucoup de choses, ce que je sais surtout, c'est qu'en matière de sexe, le champ des possibles est vaste et je ne l'avais jusqu'alors que peu exploré. Aujourd'hui pourtant, ne nous réjouissons pas et passons du côté obscur de la couette : place aux pratiques sexuelles étranges, à savoir celles qui permettent de faire l'amour... sans faire l'amour et zoom sur celles à bannir sous peine... d'y perdre la vie ! 😱

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

ESFJ : Quelle est cette personnalité active et empathique ?

Qui n’aime pas en savoir plus sur soi ? Je parie que si vous êtes là, vous êtes ESFJ et vous voulez en savoir plus. Pour ma part, en tout cas, j’adore ça et il va sans dire que j'ai exploré le MBTI pour mieux saisir ma propre identité. Après avoir examiné en profondeur les divers types de personnalité MBTI, je suis au taquet pour vous dire tout ce que vous devez savoir sur la personnalité ESFJ, extravertie et dans l'action.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube