L’Aphantasie : zoom sur l'esprit aveugle

Mis à jour le par Camille Lenglet

J’ai une imagination débordante, j’adore me raconter des histoires et penser à des endroits et des personnages. D’ailleurs je suis souvent déçue des adaptations de livre en film, tellement que je m’étais créé une esthétique particulière dans mon esprit. Je pensais que nous étions toutes et tous capables de faire cela, mais en réalité, certaines personnes ne peuvent pas visualiser des images dans leur tête. Cela porte un nom, l’aphantasie. Qu’est-ce que cela signifie ? D’où ça vient ? Zoom sur “l’esprit aveugle” !

L’Aphantasie : zoom sur l'esprit aveugle
Sommaire : 

Qu’est-ce que l’aphantasie ?

Ce n’est que depuis 2015 que le terme “aphantasie” est apparu. Il provient du mot grec phantasie qui signifie "imagination ". L'aphantasie a été pour la première fois décrite en 1880 par Francis Galton, mais ce trouble neurologique rare reste encore très méconnu. D’ailleurs, je ne suis pas la seule à tomber des nues lorsqu’on s’aperçoit que la personne en face de nous n’arrive pas à visualiser une image. Cela vaut aussi pour l’inverse, ceux qui sont atteints d'aphantasie ont du mal à croire qu'il soit possible de faire ça ! Comme quoi, on en sait encore peu sur le fonctionnement de notre cerveau 😳.

Cet article peut vous intéresser >>> Écoutons notre subconscient, c’est pour notre bien !

L’impossibilité de faire une image mentale

On estime que dans la population, 2 à 5% des personnes sont affectées par cette spécificité. Ces dernières ne peuvent pas générer la moindre image mentale, même quelque chose de connu : le visage d’un proche, leur maison, etc. Cela peut même affecter la mémoire, puisqu’il n’est pas possible de visualiser une image représentant un souvenir.

➜ Pour mieux comprendre et conceptualiser ce phénomène, voici un témoignage dans l’émission “Ça commence aujourd’hui” 👇 :

Le test de l’aphantasie

Si vous lisez cet article, c’est peut-être parce que vous vous posez des questions sur votre aphantasie 🤔. Un test simple pour comprendre le fonctionnement de notre cerveau est de former une image mentale ! Pour cela, il faut penser concrètement à une image, comme un paysage : la région où on est allée pour la dernière fois en vacances ou la vue depuis la fenêtre de notre chambre).

  • Si on y arrive : notre cerveau peut générer des images mentales.
  • Si on “reste dans le noir” : cela veut dire que l’image n’apparaît pas, car notre cerveau ne peut pas constituer cette image.

Des symptômes qui varient

Les personnes atteintes d’aphantasie ne se rendent souvent pas compte de ce trouble 😲. On pense généralement que les difficultés sont dues à une mauvaise mémoire, de l’inattention, un manque d’imagination, etc. Ce trouble neurologique n’affecte pas tous les individus de la même manière. Il est possible de n’avoir qu’une absence partielle d’image mentale affectant les sens (odeur, toucher, ouïe…).

Autre chose que l’on peut noter dans le test de l’aphantasie, c’est l’incapacité à se souvenir. Il y a quelques brides qui peuvent venir à l'esprit, mais il n'est pas simple de concevoir le passé via des images comme n'importe qui pourrait le faire. De même pour les rêves, il n’y a pas d’images mentales, mais seulement des traces émotionnelles ou conceptuelles.

⚠️ Certains autres troubles peuvent s’apparenter à l’aphantasie, comme la prosopagnosie (l’impossibilité de reconnaître des visages) !

Pourquoi certaines personnes ne peuvent pas faire d’images mentales ?

La première chose à se demander, c'est pourquoi certaines personnes n’arrivent pas à imaginer. D’où cela vient 🧐 ? Malheureusement, la cause neurologique reste encore inconnue. Bien souvent, on naît avec l’aphantasie, mais il peut arriver qu’on ait ce trouble à cause d’une lésion cérébrale à la suite d’un accident. Il y a cependant deux hypothèses : 

  • 👉 L’aphantasie est appelé l’esprit aveugle, car quelque part, c’est souffrir d’une cécité partielle. Les yeux voient, mais ils n’arrivent pas à transmettre l’image mentale perçue et à “l’imprimer” de façon pérenne dans le cerveau. Comme les personnes totalement aveugles de naissance, les personnes atteintes d’aphantasie peuvent décrire et traduire un ressenti sans réellement “voir”.
  • 👉 Certaines études creusent le sujet pour savoir s’il ne s’agirait pas plutôt d’un souci de perception des images 🤨. Les yeux produisent l’image, mais le cerveau n’en prend pas conscience. Il s’agirait dans cette hypothèse d’un problème de connexion de rétroaction provenant du cortex frontal.

Les conséquences de l’aphantasie

On peut imaginer que les conséquences sont nombreuses, mais il y en a une qui a été particulièrement mise en évidence par des chercheurs australiens. Dans une étude publiée dans la revue scientifique Proceedings of the Royal Society B : Biological Sciences, le lien entre l’imagination et les émotions a été démontré.

En soumettant des personnes qui n’arrivent pas à former une image mentale à des histoires d’horreur, les chercheurs se sont aperçus qu’il n’y avait aucune émotion de peur. La raison ? Les sujets n'arrivent tout simplement pas à former l'image dans le cerveau qui pourrait faire naître l'anxiété. Les résultats de l’étude ont donc prouvé qu’il y avait un lien concret entre ce qu’on visualise mentalement et ce qu’on ressent.

🧠 L’impact des émotions sur le cerveau a longtemps posé question, on a d’ailleurs beaucoup entendu parler de cerveau reptilien.

Des difficultés relationnelles et émotionnelles ?

Joel Peason, l’auteur principal de l’étude australienne, explique que le manque d’émotions lié aux images mentales est la plus grande différence entre une personne atteinte d’aphantasie et le reste de la population. Il est possible de faire un parallèle avec le syndrome d’Asperger, qui présente quelques similitudes avec les conséquences de l’aphantasie. Cela peut créer des difficultés dans les relations sociales à cause d’une mauvaise gestion des émotions, par rapport aux souvenirs. La communication est aussi plus complexe, puisqu’il n’y a pas de projection.

Néanmoins, tout le monde ne vit pas l’aphantasie de la même manière ! Certaines personnes ne s’aperçoivent même pas de cette différence neurologique. Ce n’est pas une maladie, mais une façon différente de penser et de traiter l'information par le cerveau 🤗 ! Et au moins, cela permet de profiter totalement de l’instant présent, vu que les souvenirs sont plus conceptuels. C’est à chacune et chacun de plonger en soi pour mieux se comprendre et déceler ses difficultés par rapport à cela.

L'avis de la rédaction : une mauvaise gestion des émotions

Vous en savez désormais davantage sur l'aphantasie. Comme l'explique à juste titre Camille, cela peut engendrer des difficultés à gérer ses émotions ainsi que des relations sociales compliquées, la communication n'est pas toujours simple. C'est pourquoi il est intéressant de prendre rendez-vous avec un psychologue afin d'avancer sur ces sujets.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : pourquoidocteur.fr / passeportsante.net

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici