Le printemps est là, "Merci pour les roses, merci pour les épines" !

Mis à jour le par Anne-Fleur Saraux, fondatrice de Wengood

À l'heure où je pose ces quelques mots, je suis assise en terrasse, au soleil. Si j'hésite entre y rester ou retourner à l'intérieur du café, ce n'est pas non plus pour avoir moins froid. Non, il s'agit simplement de choisir entre le plaisir des rayons chauds du soleil sur mon visage et l'inconfort de la luminosité de ce même soleil sur mon écran. En tout cas, quoi qu’il en soit, j'avais envie d'écrire un petit billet humeur pour célébrer le retour du printemps !

Le printemps est là, "Merci pour les roses, merci pour les épines" !

Après l'automne et l'hiver, enfin la respiration

Jean d'Ormesson a écrit : "La vie n’est pas une fête perpétuelle, c’est une vallée de larmes" ; il dit que "c’est aussi une vallée de roses." À l'arrivée de ce nouveau printemps, je veux voir les roses ! En effet, chaque année, je vis l'automne puis l'hiver comme des incontournables saisons qui, certes, apportent leurs réjouissances, mais surtout qui implique de résister (pas merci à la dépression saisonnière...). Alors, j'accueille le printemps comme un renouveau et une respiration. Depuis petite fille, j'aime cette saison pour tout ce qu'elle allège et tout ce qu'elle promet

  • ✨ J'aime voir les feuilles, les bourgeons, les fleurs : les couleurs reviennent et remplacent le marron vierge des parterres et des arbres. 
  • ✨ J'aime entendre les oiseaux. 
  • ✨ J'aime ressentir l'adoucissement des températures et ne plus me questionner sur le nombre de couches de vêtements à porter pour ne pas avoir trop froid. 
  • ✨ Le printemps, c'est aussi ce moment où de nouveau, il fait jour quand je me lève, il fait jour quand je rentre à la maison... Comme si de nouveau le rythme de vie reprenait sa voie "normale", celle que dicte la nature.

Pour tout cela, je ressens liberté et légèreté : ça me fait du bien ! 🙏

Profiter de tout ce que la vie peut apporter

Cependant, quand j'écoute ou lis les actualités, j'entends une malheureuse résonance des cours d'Histoire. Entre la guerre en Ukraine et les conflits dans la bande de Gaza, j'ai toujours le cœur serré. Que faire alors ? Avoir peur de l'avenir, être dans l'écoanxiété et l'angoisse des guerres ne semble pas utile pour avancer... 

Alors, je travaille sur moi. D'une part, parce que depuis quelques années, j'ai développé ma gratitude envers les choses simples. Je me souviens encore du printemps 2020 sous Covid, enfermés dans nos logements et inquiets pour l'avenir. Être face à cette crise ou encore le climat géo-politique m'a appris une chose : je souhaite mieux profiter de la vie. Vivre les choses quand elles sont là et non plus les regretter ou les ruminer quand elles ne sont plus. Les reconnaître, les accueillir, les vivre. Quelle évidence et pourtant parfois un rappel est utile. Je sais simplement que plus encore aujourd'hui, plus encore désormais, je veux en profiter de "instant présent" !

Ainsi ancrée dans moi-même et dans maintenant, je pourrai peut-être mieux adresser la question de "comment puis-je aider ?" (oui je la vole à Dr Max de New Amsterdam - quelle meilleure inspiration de réponse à un enfant, à un collègue, au monde ?)

"Merci pour les roses, merci pour les épines"... disait Jean d'Ormesson : n'aurait-il pas remercié le printemps ? 

Complément en tant que fondatrice de Wengood... 

Avec l'équipe nous avons créé Wengood pour aider ceux et celles qui le veulent, à vivre mieux.
J'ai longtemps trouvé la vie trop difficile, j'ai longtemps eu l'impression de ne pas être comprise, j'ai longtemps été malheureuse... Mais aujourd'hui tout a changé. Pour mes enfants, pour mes équipes et pour moi-même, j'ai eu besoin de construire cette sérénité que vous pouvez deviner entre ces lignes. 

Dans un de mes moments les plus difficiles, mon mentor avait mentionné la métaphore du papillon qui dans son cycle de vie naît deux fois et la deuxième fois en passant par une étape de bouillie : "A l'intérieur de la chrysalide, il se forme une sorte de bouillie et certaines cellules qui étaient endormies comme des bourgeons dans la chenille se développent à leur tour grâce à cette bouillie. C'est comme un deuxième œuf. Quand le papillon est prêt, il sort de la chrysalide."

Si j'ose aujourd'hui me sentir papillon butinant le printemps... c'est grâce à mes lectures et mon entourage ET grâce aux deux coachs dont j'ai croisé la route et qui ont accompagné certains morceaux de mon chemin. 

@Celles que mes quelques mots inspirent mais qui ne se sentent pas encore papillon, osez chercher et trouver le psy ou le coach qui vous donnera les impulsions manquantes... et ce printemps résonnera encore plus "renouveau"

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach 

Mais aussi : 

Article proposé par Anne-Fleur Saraux, fondatrice de Wengood

Mère & Dirigeante d'entreprise, tout simplement une femme d'aujourd'hui en voie de sérénité... qui partage ici ses histoires personnelles et les réflexions qu'elles lui inspirent

Nos derniers articles

La lettre d'amour, la plus belle des déclarations que l'on puisse faire

Si j'avais une devise dans la vie, ce serait sûrement : "puisque je t'aime, alors je te l'écris." A mon mari, à mon fils, j'écris des lettres d'amour à ceux que j'aime, mais je dois bien reconnaître que parfois, même si les sentiments sont sincères et profonds, les mots ne viennent pas et on reste muets. Pas de quoi en faire un drame, il faut seulement s'inspirer... et lâcher-prise. L'amour c'est naturel, écrire une lettre d'amour l'est aussi, croyez-moi !

Je doute de mon couple, est-ce que c'est normal ? Comment réagir ?

Il est fréquent que ça arrive. La vie de couple et même l'amour n'étant jamais un long fleuve tranquille, il arrive, bien sûr, que l'on doute. Pas sur la même longueur d'ondes, impression que l'herbe est plus verte ailleurs, projets divergents, manque de désir… Sous le poids des doutes, l'amour perd de sa splendeur. Est-ce irrémédiable ? Je ne crois pas, l'important, c'est de comprendre ce qu'il y a derrière ces doutes et comment réagir. Explication.

"On mange quoi ce soir ?" L'application Jow a la réponse !

Tout à coup, il est 16h et ça me prend, comme une urgence : "qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Et aussi demain à midi, tant qu'on y est". Et je me retrouve à visualiser mon butternut, mon sachet de parmesan râpé et mes 3 œufs, en quête d'une inspiration soudaine... Sauf que je ne suis pas dans Top Chef. Si mon jury reste intraitable, les idées fusent moins vite dans mon cerveau de cheffe à domicile...

Pourquoi faire le ménage peut (vraiment) nous faire du bien ?

Pendant ma vingtaine, je n'aimais pas faire le ménage. Je trouvais que c'était pénible et une perte de temps ! Bien sûr, je le faisais quand même, car il n'était pas question de vivre dans la saleté. Maintenant que je suis trentenaire, j'adore ça ! Il faut dire que j'ai appris à voir les aspects positifs du ménage en vieillissant. Alors pourquoi le ménage peut vraiment nous faire du bien et être en quelque sorte, une thérapie ? Je vous explique !

Ces pratiques sexuelles bizarres... et celles qui peuvent vous tuer !

Voilà quelque temps maintenant que j'écris pour Wengood et si j'ai appris beaucoup de choses, ce que je sais surtout, c'est qu'en matière de sexe, le champ des possibles est vaste et je ne l'avais jusqu'alors que peu exploré. Aujourd'hui pourtant, ne nous réjouissons pas et passons du côté obscur de la couette : place aux pratiques sexuelles étranges, à savoir celles qui permettent de faire l'amour... sans faire l'amour et zoom sur celles à bannir sous peine... d'y perdre la vie ! 😱

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube