Parlez à des inconnus, ça fait du bien !

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Dès que c'est possible, j'évite d'avoir à parler aux autres, notamment au téléphone. Je fais mes réservations sur internet, je fais aussi mes achats en ligne et je procrastine ou délègue tout ce qui nécessite un tête à tête avec quelqu'un. Et puis l'autre jour, au parc, une dame est venue me parler. Un moment agréable et rafraîchissant qui m'a laissée avec le sourire. On recommence quand ?

Sommaire : 

Parler à des inconnus ? Non mais ça ne va pas !

"Ne parle pas aux gens que tu ne connais pas." Ça n'est pas toujours dit comme ça, c'est même parfois inconscient, mais quoi qu'il en soit, on nous apprend très jeune à éviter de parler aux inconnus. L'inconnu fait alors figure de danger, il nous fait peur. Si nous le craignons, nous ne savons donc pas vraiment comment l'aborder, dans le meilleur des cas, et dans le pire des cas, nous le fuyons... littéralement. Je suis le genre de personne qui s'assoit très loin des autres dans les salles d'attente. Non pas parce que je crains la contagion, mais parce que je suis mal à l'aise à l'idée que quelqu'un puisse m'adresser la parole

En devenant adulte, j'ai appris à me défendre et surtout, j'ai compris que la majorité des gens étaient plus bienveillants que malintentionnés ou dans certains cas, plus indifférents que dangereux. Reste néanmoins que je suis nulle en small talk. Je ne sais pas faire la conversation et c'est d'autant plus flagrant avec des inconnus.

>>> Besoin de conseils : Qu’est-ce que la phobie sociale et comment la soigner ?

Discussion avec l'inconnu : cet instant bizarre mais suspendu

Dans les soirées où je ne connais personne, je m'accroche comme un moule à mon rocher (c'est-à-dire à mon mari, la partie hypersociable de notre duo). Mais toutes les moules ont leur vie bien à elle et parfois loin de leur rocher. Il se trouve que ce jour-là, sur un banc, au parc, je regarde mon fils faire du toboggan, quand une vieille dame s'assoit à côté de moi 😱 brisant ainsi ma bulle d'intimité.

En effet, en société, il existe un code tacite qui veut, par exemple, qu'on ne fixe pas une personne trop longtemps ou qu'on maintienne une certaine distance avec elle. Ces règles maintiennent une certaine intimité personnelle, mais elles participent aussi, pour une partie de la population, au maintien de la solitude, à l'isolement et à l'invisibilité.

Cette dame s'est mise à me parler et j'ai répondu 🙂. Elle a encore dit quelque chose et moi aussi j'ai trouvé des choses à dire. Victoire ! Plus on parlait, plus je me sentais à l'aise et plus on prenait du plaisir à échanger, simplement, sans pression.

Parler aux inconnus, c'est d'abord un peu bizarre, mais nous sous-estimons grandement le plaisir que l'on peut en tirer. Nous n'avons pas dû parler plus de 5 minutes, mais je suis partie avec le sourire aux lèvres et un profond sentiment de bien-être (et de fierté bien sûr). J'ai espoir que pour cette dame aussi, ce moment bref a été un moment suspendu et heureux, parce qu'ensemble, nous avons créé du lien et ça, c'est quelque chose de rare, que nous humains, animaux sociables, avons besoin de faire.

Les bienfaits des discussions avec des inconnus

  • Aller au-delà de ses préjugés et donc ouvrir son esprit. Quand nous voyons une personne, nous la rangeons dans l'une des cases de notre esprit : femme/homme/jeune/vieux/noir/blanc/connu/inconnu et souvent nous n'allons pas plus loin que les préjugés que nous mettons sur cette personne. Apprendre à dépasser ses préjugés permet d'être plus tolérant, plus ouvert d'esprit et plus largement d'aborder le monde avec plus de sérénité.
  • Prendre une dose de joie. C'est un fait, je l'ai expérimenté, les petites conversations entre étrangers mettent du baume au cœur et rendent heureux !
  • Nourrir le sentiment d'appartenance et de reconnaissance. Nous avons tous besoin de cette nourriture qu'est le lien (affectif) pour nous sentir appartenir à une sphère, une communauté, une société. En parlant avec des inconnus, nous nourrissons notre besoin d'intégration et leurs besoins de reconnaissance.
  • Prendre confiance en soi. En parlant à des inconnus, nombre d'entre nous vont dépasser leur limite, sortir de leur zone de confort. En y parvenant, on se sent fière et on gagne donc on estime de soi.
  • Créer l'intimité passagère et se dévoiler sans crainte. Visiblement, il serait plus évident de se confier à une personne que l'on ne connaît pas, plutôt qu'à un proche. Le regard de ceux qui nous connaissent sur nos soucis serait plus lourd à porter que celui d'un inconnu, qu'on ne reverra sans doute jamais.

Comment parler à des inconnus ?

Qu'est-ce qui nous empêche vraiment de parler aux autres ? La timidité ou alors le fait d'être une personne introvertie, voire d'être snob, mais on a aussi peur d'être rejetée. Si on n'entame pas la conversation avec les autres, c'est avant tout par peur. Il faut donc se libérer de ce sentiment et se jeter à l'eau.

La plupart du temps, c'est plus simple dans les situations un peu atypiques. Il est plus facile de parler à des inconnus quand on attend tous un train en retard, quand une averse nous retient dans un centre commercial ou encore quand notre équipe gagne une compétition sportive 👏. Pour s'entraîner, on peut donc attendre ces moments qui sortent du quotidien. Sinon, la plupart du temps montrez-vous ouverte

😉 Souriez, enlevez vos écouteurs, rangez votre smartphone et dites bonjour aux personnes que vous croisez ou qui se trouvent dans l'endroit où vous allez. Vous pouvez aussi utiliser un élément de votre environnement pour parler à un inconnu. La dame qui m'a abordé a entamé la conversation en me parlant de mon fils. Lors d'un événement on peut aussi aborder quelqu'un par un compliment ou encore proposer son aide.

L'avis de la rédaction : un exercice difficile mais gratifiant

Ce n'est pas toujours facile d'ouvrir la conversation avec de parfaits inconnus mais ça fait vraiment du bien, essayez et vous verrez ! N'hésitez à nous laisser vos meilleures anecdotes en commentaire, on adore vous lire 😘. Et si vous rencontrez des difficultés à aller vers les autres, que vous n'osez pas ou que pire, cela vous angoisse, n'hésitez pas à contacter un coach afin de mettre en place de nouvelles habitudes qui vous permettront de vivre plus heureuse.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe


Contacter un coach bien-être

Pour avancer vers les autres, il faut aussi pouvoir vaincre sa timidité.

Et aussi :

Source : Ithaque Coaching

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Séduction compulsive : pourquoi j'ai besoin de plaire à tout prix

Le regard des autres est essentiel pour vous ? Vous n’arrivez jamais à dire non ? Vous faites tout pour que l'on vous remarque ? Ce besoin excessif de plaire pourrait bien être révélateur d’un mal-être profond. Pourquoi avez-vous autant besoin de plaire ? Comment se libérer de ce regard ? On vous dit tout.

En couple, je me lasse vite : mais pourquoi donc ?

Ma plus longue relation ? 2 ans, si je les additionne toutes. Comme si une malédiction planait au-dessus de ma tête d’éternelle insatisfaite, en amour je me lasse toujours, et très rapidement. Entre un timing mal géré, des défauts découverts trop tôt et cette horrible routine pas « bisous-dodo-pas folklo » je désespère. L’ennui ressenti en couple a forcément une explication, réfléchissons ensemble !

Vacances en couple : 5 conseils pour que ça se passe bien !

Les vacances, c'est toujours un moment que j'attends avec impatience. Encore plus si je pars avec mon amoureux, mon meilleur partenaire de voyage. Néanmoins, je me souviens que les premières vacances en couple, je n'étais pas rassurée. J'avais tellement peur que ça se passe mal, l'appréhension a pris la place de l'exaltation ! Entre pression et attentes différentes, les clashs peuvent vite devenir inévitables. Alors comment faire pour que ça se passe bien ? Voici 5 conseils !

Comment vaincre ses complexes ?

Jambes trop larges, lèvres trop petites, cicatrices ou même timidité, qu'ils soient physiques ou psychiques, les complexes ont souvent le mauvais goût de nous gâcher la vie et de nous rendre malheureuse. Mais on ne va pas se laisser faire comme ça ! On vaut mieux que ça, n'est-ce pas ?

Le topless, j'adore !

Alors que le maillot une pièce revient en force, on voit pointer (confinements obligent) la tendance du no-bra. Nos seins se baladent nus, tranquillement sous nos t-shirts, mais de là à les exposer à la plage… Eh bien moi, je dis oui ! Vive ce vent de liberté qui souffle sur nos poitrines et qu'importe si ce n'est plus vraiment à la mode tant que ça nous plaît !

Dépression

La dépression fait perdre confiance en soi, on se retrouve vidée, sans plus aucune envie ni force de vie. Alors comment faire quand on souffre de dépression pour se guérir au mieux ? Comment sortir de la dépression ? Voici 5 conseils pour remonter la pente et sortir de cette mauvaise phase.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici