Vaginisme : les solutions pour y mettre fin !

Le vaginisme, n’est pas lié à une malformation anatomique, il n’y a pas de problème physique. Il provient du mental, une peur panique irrationnelle de la pénétration entraînant une réaction en chaîne. Cette angoisse incontrôlée provoque une contraction des muscles du vagin. Pas de panique, il existe des solutions.

Mal connu, et parfois caché sous les tabous de la sexualité, le vaginisme se surmonte pourtant très bien et rapidement avec l’aide de professionnels. Deux méthodes clés, pour nouer avec une sexualité épanouie, ont fait leurs preuves :

Encore aujourd’hui de trop nombreuses femmes souffrant de vaginisme attendent des années avant de consulter. Pourtant seulement quelques séances suffisent pour remédier au problème et profiter pleinement de sa sexualité. Cette peur panique, de la pénétration et de la douleur qu’elle pourrait engendrer, peut être la conséquence de plusieurs facteurs :

  • La méconnaissance de l’appareil génital.
  • Les fausses idées. Exemple : j’ai le vagin trop étroit, pas assez profond etc…
  • Des interdits moraux ou religieux qui ont empêché toute découverte de cette zone intime.

5 conseils pour se décontracter

1. Les professionnels de santé, vos meilleurs alliés

Un Kinésithérapeute spécialisé en pelvi périnéologie, pour vous aider à découvrir votre anatomie

2. Prendre conscience de la réalité vaginale

Ce sera un peu comme si vous repreniez des cours de SVT avec un apprentissage de l’anatomie basée sur des visuels. Puis dans un second temps, vous partirez en exploration de votre propre corps face à un miroir. Le but de ces exercices étant de reprendre contact avec la réalité et de jeter aux oubliettes vos handicapantes idées reçues.

3. Relaxer les muscles de votre vagin

Grâce à quelques exercices de relaxation, vous apprendrez à détendre votre périnée pour favoriser une exploration de vos parties intimes.

4. Apprivoiser votre corps en douceur

Si cela s’avère nécessaire un kiné pourra également vous conseiller l’usage de dilatateurs vaginaux. Présentés sous la forme de tampon hygiénique, l’usage de dilatateurs aidera à démontrer de manière progressive et contrôlée que le vagin est tout à fait conçu pour accueillir un pénis sans douleur.

5. La solution psycho-sexo pour faire la peau à vos angoisses

La thérapie cognitivo-comportementale (appelée aussi TCC). Cette thérapie consiste à modifier les pensées automatiques des femmes, agir sur les peurs et les comportements qui en découlent.  Une sorte de reprogrammation mentale pour libérer l’esprit et le corps !

Vaginisme non traité : des conséquences désastreuses

  • Un suivi gynécologique irrégulier : Le suivi gynécologique devient une torture car le vaginisme ne concerne pas uniquement le rapport sexuel mais également l’intromission d’outils médicaux. Or un suivi gynécologique régulier est nécessaire pour rester en bonne santé et prévenir de risques éventuels.
  • Un inconfort lors des menstruations : Pour les raisons évoquées dans le point précédent, l’utilisation de tampon est également souvent rendue impossible. Adieu liberté de mouvements, vêtements ajustés, activités nautiques…
  • La souffrance physique : Bien sûr, si l’origine du vaginisme est purement psychologique, la contraction des muscles rend douloureuse toute tentative de pénétration.
  • Le sentiment de culpabilité : la femme se remet en question, elle culpabilise de ne pas pouvoir partager avec son conjoint une vie sexuelle épanouie. Le sentiment de mise en danger du couple. Et c’est souvent ce dernier point ainsi que le désir de maternité qui poussent enfin les femmes à aller consulter.

L’Avis d’Emilie : parlez-en !

Il n’y a pas de honte à parler de sexe et encore moins de troubles sexuels. Les professionnels de santé sont là pour ça, ils connaissent très bien ce sujet et sauront vous accompagner en toute discrétion, à votre rythme et en confiance pour y remédier.
Personne ne mérite de souffrir de ce trouble en silence et de se priver d’une vie de couple épanouie, ou d’une vie de famille. Avec les méthodes évoquées dans cet article plus de 4 femmes sur 5 ont retrouvé des rapports avec pénétration en seulement 6 ou 7 séances. Le plus difficile dans ce processus est de prendre son téléphone pour décrocher un rendez-vous !

Contacter un thérapeute


Vous aimerez aussi ces articles : 

Article proposé par
Emilie Potenciano, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : toujours croire que tout est possible.

Les commentaires

Nos derniers articles

La mythomanie : mentir pour se valoriser

« Il ment comme un arracheur de dents ! », vous faites face à un mythomane dans votre...

Lire

Peur d'aimer

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur ...

Lire

Fou rire nerveux

Dans une situation inappropriée, vous vous pincez les lèvres pour vous retenir de rir...

Lire

Pensée positive : quand le positif attire le positif ! 😄

C'est prouvé, penser positif apporte du positif et voir tout en noir ne vous apporter...

Lire

Vous allez adorer lire ces livres à la plage

Lire un bon livre, c'est toujours une chouette expérience. C'est reposant, inspirant ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici