Les solutions au vaginisme, 5 conseils pour se décontracter

Mis à jour le par Emilie Potenciano

Le vaginisme, n’est pas lié à une malformation anatomique, il n’y a pas de problème physique. Il provient du mental, une peur panique irrationnelle de la pénétration entraînant une réaction en chaîne. Cette angoisse incontrôlée provoque une contraction des muscles du vagin. Pas de panique, il existe des solutions très efficaces.

Les solutions au vaginisme, 5 conseils pour se décontracter
Sommaire :

Mal connu, et parfois caché sous les tabous de la sexualité, le vaginisme se surmonte pourtant très bien et rapidement avec l’aide de professionnels. Deux méthodes clés, pour nouer avec une sexualité épanouie, ont fait leurs preuves :

Encore aujourd’hui de trop nombreuses femmes souffrant de vaginisme attendent des années avant de consulter. Pourtant seulement quelques séances suffisent pour remédier au problème et profiter pleinement de sa sexualité 😉. Cette peur panique, de la pénétration et de la douleur qu’elle pourrait engendrer, peut être la conséquence de plusieurs facteurs :

  • La méconnaissance de l’appareil génital.
  • Les fausses idées. Exemple : j’ai le vagin trop étroit, pas assez profond etc…
  • Des interdits moraux ou religieux qui ont empêché toute découverte de cette zone intime.

😦 Il est important de réagir rapidement car le périnée est une zone qui conserve un fort souvenir de la douleur, c'est pourquoi il faut agir avant que cette douleur ne s'ancre trop profondément dans notre cerveau. 

5 conseils pour se décontracter en cas de vaginisme

1. Les professionnels de santé, vos meilleurs alliés

Contactez un Kinésithérapeute spécialisé en pelvi périnéologie, pour vous aider à découvrir votre anatomie. Vous pouvez également commencer par en parler simplement à votre médecin traitant qui saura vous conseiller. Après avoir fait un bilan et un possible traitement, il vous orientera vers le professionnel de santé le plus adapté afin de traiter votre vaginisme. Une sage-femme ou un kinésithérapeute sont d'une grande aide, ils sont habitués à traiter les douleurs périnéales.

2. Prendre conscience de la réalité vaginale

Ce sera un peu comme si vous repreniez des cours de SVT avec un apprentissage de l’anatomie basée sur des visuels. Puis dans un second temps, vous partirez en exploration de votre propre corps face à un miroir. Le but de ces exercices étant de reprendre contact avec la réalité et de jeter aux oubliettes vos handicapantes idées reçues.

3. Relaxer les muscles de votre vagin

Grâce à quelques exercices de relaxation, vous apprendrez à détendre votre périnée pour favoriser une exploration de vos parties intimes. Le travail va se faire principalement sur la relaxation qui va aider les muscles à se relâcher. Sophrologie, yoga, méditation, sport... Peu importe, essayez plusieurs méthodes afin de trouver celle qui vous permet de vous détendre en profondeur. La masturbation a aussi son intérêt : Masturbation féminine, les clés de notre plaisir

4. Apprivoiser votre corps en douceur

Si cela s’avère nécessaire, un kiné pourra également vous conseiller l’usage de dilatateurs vaginaux. Présenté sous la forme de tampon hygiénique, l’usage de dilatateurs aidera à démontrer de manière progressive et contrôlée que le vagin est tout à fait conçu pour accueillir un pénis sans douleur. Vous pouvez également masser la zone génitale afin de permettre aux muscles de se détendre. 

5. La solution psycho-sexo pour faire la peau à vos angoisses

La thérapie cognitivo-comportementale (appelée aussi TCC). Cette thérapie consiste à modifier les pensées automatiques des femmes, agir sur les peurs et les comportements qui en découlent.  Une sorte de reprogrammation mentale pour libérer l’esprit et le corps !

Et pour plus de conseils 😉 Sexualité, 7 conseils simples pour lâcher prise et s'abandonner

Vaginisme non traité, des conséquences désastreuses...

  • Un suivi gynécologique irrégulier : Le suivi gynécologique devient une torture car le vaginisme ne concerne pas uniquement le rapport sexuel mais également l’intromission d’outils médicaux. Or un suivi gynécologique régulier est nécessaire pour rester en bonne santé et prévenir de risques éventuels.
  • Un inconfort lors des menstruations : Pour les raisons évoquées dans le point précédent, l’utilisation de tampon est également souvent rendue impossible. Adieu liberté de mouvements, vêtements ajustés, activités nautiques…
  • La souffrance physique : Bien sûr, si l’origine du vaginisme est purement psychologique, la contraction des muscles rend douloureuse toute tentative de pénétration.
  • Le sentiment de culpabilité : la femme se remet en question, elle culpabilise de ne pas pouvoir partager avec son conjoint une vie sexuelle épanouie. Le sentiment de mise en danger du couple. Et c’est souvent ce dernier point ainsi que le désir de maternité qui poussent enfin les femmes à aller consulter.

L’avis de la rédaction : parlez-en !

Il n’y a pas de honte à parler de sexe et encore moins de troubles sexuels. Les professionnels de santé sont là pour ça, ils connaissent très bien ce sujet et sauront vous accompagner en toute discrétion, à votre rythme et en confiance pour y remédier. Personne ne mérite de souffrir de ce trouble en silence et de se priver d’une vie de couple épanouie, ou d’une vie de famille. Avec les méthodes évoquées dans cet article plus de 4 femmes sur 5 ont retrouvé des rapports avec pénétration en seulement 6 ou 7 séances. Le plus difficile dans ce processus est de prendre son téléphone pour décrocher un rendez-vous ! 😉

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Contacter un psychologue


Vous aimerez aussi ces articles : 

Sources : perineeshop 

Article proposé par Emilie Potenciano

Mon rêve de bonheur : toujours croire que tout est possible.

Nos derniers articles

Je ne me sens plus désirée, comment faire monter la température ?

C'est l'été et la température va monter... du moins à l'extérieur, parce que chez moi, ce n'est plus trop ça. Quinze ans de relation ont fini par émousser le désir. Un bisou par habitude, une caresse par là et l'amour quand on y pense. S'il existe des relations platoniques et épanouies, je ne veux pas être de celles-ci. Je vais faire monter la température dans mon couple et je vais le faire maintenant ! 🔥

Ma soeur est jalouse de moi... Comment gérer sa jalousie ?

“T’es la préférée de toute manière”. Cette phrase, je l’ai entendue maintes et maintes fois dans la bouche de ma sœur. Sa jalousie nous a longtemps pourries la vie, pourtant je ne souhaitais qu’une chose : qu’on soit proches et unies. Elle m'a déversé sa rancœur au visage pendant de nombreuses années jusqu’à ce que ça devienne ingérable. Je n’en pouvais plus de ressentir à la fois autant de colère et de culpabilité. Apaiser 30 ans de jalousie n’a pas été évident, mais il existe des solutions pour ne pas en arriver à ce point. Je n’ai pas voulu que la jalousie me fasse couper les ponts avec ma sœur !

Comment reconnaître une personne psychorigide et comment réagir ?

“Il faut que tu fasses ça”, “Non, hors de question que tu y touches”, “c’est comme ça et pas autrement”. Ahhh, je n’en peux plus de ce genre d’injonctions ! Adieu la liberté, bonjour l’angoisse… Alors, non, ce n’est pas une maladie d’être strict, mais ça casse l'ambiance. J’ai pris l’habitude d’identifier les personnes psychorigides pour mieux m’adapter. Car oui, il y a une bonne façon de réagir face à ce genre de personnes qui nous disent quand respirer.

Isabelle Vuillemin, coach, explique le Reiki pour calmer les angoisses

Le Reiki, une forme ancienne de thérapie énergétique, a longtemps été reconnu pour sa capacité à équilibrer le corps et l'esprit. En canalisant l'énergie universelle, le Reiki aide à évacuer les émotions négatives, y compris les angoisses qui peuvent souvent nous submerger. Isabelle Vuillemin, coach, nous explique comment le Reiki peut vous permettre de calmer vos angoisses. Retrouvez un sentiment de calme et de sérénité intérieure grâce à cette pratique holistique. Explication.

Comment faire 10.000 pas par jour en étant en télétravail ?

Chères toutes, je suis comme beaucoup d'entre vous, en ce moment je vis et travaille à la maison, sauf que cette année, j'ai décidé de rester en forme et donc de faire les 10.000 pas quotidiens recommandés pour les non-sportives, comme moi (6.000 pour les sportives) Je n'ai pas vraiment le moral et j'ai une activité sédentaire depuis chez moi... Mission impossible ? Pensez-vous !

Faut-il être prêt·e à tout, vraiment tout pour réussir ?

À l’heure où notre société encense la réussite et le pouvoir, nous rêvons tous et toutes de reconnaissance et de succès, mais comment parvenir à garder le cap ? Comment garder les pieds sur terre et la tête froide ? Comment ne pas renier ses valeurs et tout son être ? Faut-il être prête à tout pour réussir ? Même s'il n'y a pas de réponse universelle, je peux vous donner quelques conseils pour éviter que vous vous perdiez en route. Explication.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

La science du bonheur : les secrets du bonheur [ Dr JEAN DORIDOT, Psychologue et hypnothérapeute ] 🥳

8 février · Wengood

9:13


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube