Ces femmes qui n'osent pas réussir : des préjugés qui ont la peau dure

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Dans une société où la plupart aspirent à la réussite et au succès, la gent féminine semble, elle, être plus frileuse et mise à l’écart des responsabilités économiques. Une crainte de réussir, née du poids des stéréotypes, semble aujourd’hui les freiner dans leur réussite. Pourquoi certaines femmes n’osent-elles pas réussir ? Autosabotage ? Comment réussir malgré tout ?

Ces femmes qui n'osent pas réussir : des préjugés qui ont la peau dure
Sommaire :

Le nombre de femmes d’affaires et de femmes cadres progresse, pourtant, elles continuent d’être écartées de la prise de décision économique à haut niveau. À peine 30% des dirigeantes de PME sont des femmes. Être une femme et s’imposer dans le monde du travail en tant que dirigeante, relève encore de l’atypisme, voire parfois du parcours du combattant (et en politique... des hommes comme les autres ?)... Freinées par la culpabilité et nos croyances, nous sommes souvent les reines de l'autosabotage 🙄. 

Pour réussir au féminin, stop à l'autocensure

Surdiplômées, déjà plusieurs années d’études derrière elles, les femmes finissent malheureusement souvent par céder, nombreuses sont-elles, à renoncer à leurs carrières pour favoriser celle de leur mari ou se consacrer davantage à leur famille. Ce refus de se mettre en avant est également un phénomène appelé l’autocensure

👉 En effet, contrairement aux hommes qui ont moins de complexes, les femmes osent peu souvent réclamer des postes qui leur font envie et qu’elles méritent. D'autant plus qu'elles sont nombreuses à souffrir du syndrome de l'imposteur de ou du syndrome de la bonne élève

Ce constat, malheureux, fait référence au phénomène que le sociologue Pierre Bourdieu nomme “la soumission enchantée”, submergées par la pression sociale et le culte du chef de famille, elles auraient tendance à intérioriser les rôles sociaux traditionnels. « Élisabeth, pourquoi es-tu ici ? Pourquoi n’es-tu pas à la maison à élever des enfants ? » : Tant de stéréotypes sur le rôle social de la femme, qui viennent finalement étouffer l'ambition féminine. Elles doivent souvent choisir entre être patronne ou bonne mère... Certaines se limitent même par la peur ou du moins la crainte, inconsciente, de dépasser la carrière de leur mari ou de toucher plus.

💪 Chez Wengood, notre boss est une Wonder Woman, si vous voulez faire sa rencontre : Rencontre avec Anne-Fleur Saraux, fondatrice de Wengood. 

Comment parvenir à asseoir sa crédibilité malgré la persistance de ces clichés ?

Leurs diplômes sont certes leurs meilleurs atouts, toutefois une véritable lutte est à mener afin de se libérer de cette conscience collective, de ces croyances limitantes au profit d’une conscience personnelle. Cette lutte s'appuie sur de nombreux objectifs, à savoir, valoriser les compétences des femmes, ainsi que leur image dans le milieu professionnel, soutenir l’entrepreneuriat féminin, encourager leur candidature, et surtout remédier aux stéréotypes.

Il s’agit tout d’abord de défendre la condition des femmes qui ont autant de mérite à contribuer à l’activité économique en s’engageant dynamiquement dans une vie professionnelle, au même niveau que les hommes. Des études montrent que les femmes proposent leur candidature si elles pensent correspondre à 100% aux critères mentionnés, alors que les hommes, eux, se portent candidats quand ils pensent correspondre à 60% du profil.

📌 Le saviez-vous ? 

Les femmes font partie des employés qui ont le plus de risques de souffrir de troubles psychiques au travail.


Quelques témoignages qui redonnent espoir 

💬 « Pour moi, il n'était pas question de négliger ma vie de famille, assure-t-elle. J'ai donc construit ma vie d'entrepreneuse en fonction des impératifs de mes proches. Ne travailler que de 9h à 16h30 pour être présente à la sortie de l'école est un choix personnel. » (Aliette Trocheris fondatrice de Coach and Co, société d'accompagnement professionnel. Maman de cinq enfants, elle dirige huit personnes et est à la tête d'un réseau de cinq franchises). 

💬 « Une femme dirigeante ne peut s'affirmer qu'à travers ses compétences. Si j'ai réussi à me faire respecter au sein de mon entreprise, il faut encore que je compte sur les préjugés de mes intervenants, comme les architectes. » (Annick Berrier est à la tête de Soflacobat, une PME spécialisée dans le bâtiment et le gros œuvre. Un univers, donc, 100 % masculin. Diplômée en génie civil, Annick Berrier a créé cette entreprise en 1981.)

L'avis de la rédaction : sentez-vous libre de décider !

Entre la pression sociale et les injonctions de tout bord, on peut se sentir perdue, déboussolée et ne plus vouloir grimper les échelons ou lancer son projet de peur d'être une "mauvaise mère", une "mauvaise épouse". A-t-on déjà demandé à un homme s'il parvenait à gérer sa carrière et sa famille ? Non, puisque visiblement la société ne se pose pas cette question... C'est votre vie, vos envies, votre famille, vos aspirations, c'est à vous de décider comment gérer tout cela mais ne vous freinez pas à cause de croyances enfouies profondément en vous. Si vous ressentez un certain mal-être actuellement, que vous êtes perdue dans votre carrière et vos aspirations, n'hésitez pas à contacter un psychologue afin d'en discuter.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Lien Source 

Vous aimerez aussi : 

Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Êtes-vous en bonne condition physique ? On fait le bilan

Être plus heureuse, ça commence par prendre soin de soi et de son bien-être. Mais, pour prendre soin de soi, il faut commencer par bien se connaître, connaître son corps et savoir de quoi il est capable. Pour le savoir, il faut donc déterminer si vous êtes en bonne condition physique. Alors c'est parti, le test est rapide, mais la tenue de sport n'est pas optionnelle !

Le sucre de coco, bien meilleur que le sucre ordinaire pour notre santé ?

J’ai découvert le sucre de coco lorsque j’étais chez une amie. Je fouillais son placard (avec son autorisation bien sûr) pour trouver du sucre pour mon café. C’est là qu’elle m’a expliqué qu’elle n’achetait plus de sucre ordinaire, mais uniquement du sucre de coco. J’ai été surprise, car j’avoue que je ne connaissais pas le sucre de coco. Elle m’a expliqué que ce dernier était meilleur pour la santé que le sucre blanc. Est-ce vrai ? Quels sont les avantages du sucre de coco ? Découvrons ensemble quels sont les bienfaits de ce sucre.

Je veux travailler moins, laissez-moi vivre et passer ma vie pro au second plan !

J’ai toujours fait passer ma vie professionnelle au second plan, car ce qui m’intéresse le plus, moi, c’est la création. L’art, de manière générale, est une source de bien-être. Oui, mais voilà, le problème est qu’il est difficile de vivre de son art et de ses créations. Particulièrement dans une époque capitaliste où la productivité et la consommation comptent par-dessus tout. Mais ne faut-il pas revoir notre conception du travail ? Et si on travaillait moins pour vivre plus ? Comment faire pour réellement travailler moins ? Explication.

Reprendre le travail après un congé maternité

Au rayon des choses de la vie qui ont le bon ton de nous donner le cafard, il y a... le retour au travail après un congé maternité. Adieu dorlotage et gouzi-gouzi et bonjour patron ! Quelle est la période idéale pour reprendre le travail ? Et comment gérer le manque ? On a quelques conseils pour vous aider à passer le cap.

7 applications bien-être gratuites : le top du bonheur

Notre smartphone est au centre de notre vie... pour le pire, mais parfois aussi pour le meilleur ! Et grâce à quelques applications bien choisies, il peut devenir un véritable coach bien-être, vous permettant de vivre mieux jour après jour. Découvrez, notre sélection d'appli bien-être gratuites.

Le slow sex : s'aimer en pleine conscience pour s'aimer mieux ?

Dans la vie comme sous la couette objectifs et performances sont souvent de mise. Dans la mouvance du Slow, qui invite à ralentir le rythme pour mieux vivre l'instant présent, se détendre et prendre soin de soi, le slow sex invite à décupler le plaisir, casser la routine, sans se focaliser sur l'orgasme comme preuve d'un coït réussi. Tout un programme !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici