Psycyclette : la course qui déconstruit les clichés autour des maladies psychiques

Mis à jour le par Camille Lenglet

Autour de moi, j’ai envie de déconstruire les idées reçues à propos des maladies psychiques. Je sensibilise mon entourage, mais il y a des événements qui le font mieux que moi et à échelle nationale ! C’est ce que fait PsyCyclette, l’équivalent du Tour de France, mais qui lutte contre les clichés autour des maladies psy. La dernière édition a eu lieu du 6 au 13 septembre et a traversé 13 villes pour aller à la rencontre du grand public. Zoom sur cet événement.

Psycyclette : la course qui déconstruit les clichés autour des maladies psychiques
Sommaire : 

Une course à vélo pour faire changer les choses

L’Unafam, l’union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques, organise chaque année depuis 7 éditions la “Psycyclette”. Ce mot est la contraction qui veut tout dire, puisqu’il est composé de “psy” pour psychiatrique et de “cyclette” pour bicyclette. Le credo de la course est le suivant “roulons ensemble pour changer le regard sur les maladies psychiques” ❤️ :

➜ Le défi est génial, puisqu’il faut traverser la France à vélo pour aller à la rencontre du grand public afin de sensibiliser sur les troubles psychiques 🙌.

Qui participe à Psycyclette ?

Ce sont des soignants, des bénévoles de l’Unafam, des cyclotouristes, mais aussi des personnes vivant avec des troubles psychiques qui participent à la course 🤗. Au total, plus d’une centaine de “psycyclistes” prennent part à la course. Mais le but n’est pas de remporter une victoire sportive ! Il s’agit vraiment de déconstruire les clichés autour des maladies mentales en allant à la rencontre des gens durant les étapes.

La conquête de l’Ouest

Lors de l’édition de 2021, ce sont les villes de l’Ouest comme Fougères, Rennes, Laval, La Rochelle, Le Mans, etc. qui ont servi d’étapes à la course. Cette grande traversée a été accompagnée par les différentes municipalités. Elles ont mis en avant la course pour convier le grand public à aller découvrir les animations proposées par les organisateurs et les participants.

Les objectifs de la course Psycyclette

Cette grande aventure, qui parcourt la France, a deux objectifs. Le premier est de permettre aux personnes qui ont des troubles psychiques de se (re)mettre au sport et d’être encadrées par des professionnels de santé dans le domaine de la psychiatrie. Bien souvent, les personnes malades sont plus isolées par crainte du regard des autres et par anxiété sociale, c’est pour cela que cet événement est déterminant. De plus, le fait que les proches puissent les accompagner dans ce défi est vraiment positif 😊. Ils peuvent aussi livrer leur témoignage de vie, c’est le meilleur moyen de lutter contre la psychophobie. Cela participe à montrer un visage différent des clichés que l’on a l’habitude de voir à travers la télévision ou le cinéma.

➜ Psycyclette permet aux personnes malades de sortir, de retrouver un contact avec la société, de se sentir valorisées, de s’entraider et faire partie d’un groupe solidaire 💪.

Resserrer les liens avec les médecins

Du côté du public, c’est une occasion de lever le tabou sur la santé mentale et d’échanger avec des personnes qui ont un trouble, mais aussi des médecins. Stéphane Blot, directeur du centre hospitalier de Pontorson, explique que c’est une occasion pour les soignants d’enlever leur blouse blanche “c’est symbolique et émouvant”. Cela permet aussi d’enlever un élément qui peut parfois faire peur aux gens. Il peut être difficile de parler de dépression à son médecin ou d’une autre maladie psychique. La course est un événement solidaire que tout le monde apprécie, car cela sort du cadre médical habituel.

Un moment de partage

L’élément le plus important de la Psycyclette, c’est le partage 🙌. La course fédère et réunit tout le monde, peu importe si on souffre d’une maladie psychique ou pas. Stéphane Blot dit ceci : “A la fin ils sont tous heureux d'avoir réussi un challenge, ils ont les yeux qui pétillent, ils se sentent à égalité avec le reste du monde. C'est un grand moment de partage.”

Espérons que cette course prenne de l’ampleur pour échanger et lutter contre les tabous autour de la santé mentale 👌. Si jamais vous avez vous aussi envie de participer (ou de vous renseigner), rendez-vous sur le site de l’Unafam pour la course de 2022 !

Crédit image : Lacroix

L'avis de la rédaction : on adore !

On adore cet événement, un chouette moment de partage et de dépassement de soi ! Rendez-vous pour la prochaine édition ?

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici