Devenir secouriste en santé mentale : pour qui ? Comment faire ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Si on connaît tous et toutes la formation des gestes aux premiers secours pour aider une personne faisant un malaise, on est beaucoup moins au courant qu’il est aussi possible de devenir secouriste en santé mentale. En même temps, la formation n’existe que depuis 2019… C’est pourquoi il faut en parler, notamment pour savoir en quoi elle consiste et à qui elle s’adresse. Explication.

Devenir secouriste en santé mentale : pour qui ? Comment faire ?

Pourquoi devenir secouriste en santé mentale ?

Dépression, burn out, tristesse profonde 😔… Autant de choses que l’on peut rencontrer au cours de notre vie. Oui, on est tous et toutes concernés, du moins, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, un être humain sur quatre soufre, au cours de sa vie, d’un épisode pathologique ou d’un trouble persistant. Même si cela ne nous concerne pas personnellement, cela peut être le cas de notre entourage... 

Quoi qu’il en soit, devenir secouriste en santé mentale est une bonne idée pour permettre de : 

  • 👉 Fournir un soutien essentiel : Les personnes qui sont dans un mal-être ont souvent besoin d’une aide immédiate. En tant que secouriste, on peut fournir un soutien de première ligne et aider à diriger ces personnes vers les ressources appropriées.
  • 👉 Sensibiliser : La formation peut nous aider à mieux comprendre les maladies mentales et surtout, à déstigmatiseren montrant qu’il est possible de sortir de la souffrance.
  • 👉 Promouvoir le bien-être personnel : Comprendre la santé mentale est un bon moyen de réaliser qu'il est important de prendre soin de son bien-être et à reconnaître quand on est nous-même concernés par la souffrance. 
  • 👉 Créer un cercle vertueux : Plus on aidera à identifier les problèmes psychologiques et psychiatriques, plus on pourra mieux y répondre, à l’échelle de la société.
  • 👉 Améliorer ses compétences professionnelles : C’est surtout valable pour les personnes travaillant dans un domaine médical ou interagissant régulièrement avec le public (comme les enseignants, les RH, les travailleurs sociaux…).
  • 👉 Être plus à l’écoute : De manière générale, en dehors de la sphère professionnelle, cela nous permet d’être plus alerte, d’écouter activement notre entourage et de faire preuve de bienveillance 🤗. 

Comment devenir secouriste en santé mentale ?

En France, c’est l’association Premiers Secours en Santé Mentale (PSSM) qui a lancé en 2019 un programme pour devenir secouriste. Il est basé sur celui de l’organisation australienne “Mental Health First Aid” qui a permis de former déjà plus de 5 millions de personnes dans le monde

Trouver une formation 

Il suffit de se rendre sur PPSM et de cliquer sur l’onglet “trouver une formation” pour avoir le planning et les lieux qui dispensent la formation. Le tarif se situe autour de 250€ par participant, mais en janvier 2023 l’association a lancé un fond solidaire qui permet de financer la majeure partie des cours si on répond aux critères d’éligibilité 👏.

Comme je l’ai dit, on est tous et toutes concernés, devenir secouriste n’est pas réservé qu’aux soignants. N’importe qui peut débuter la formation, du moment que l’on est majeure 😉.

👋 Cet article peut vous intéresser : Quelles différences entre un psychologue et un psychiatre ?

Identifier et agir 

Il y a deux types de formations proposées par PSSM, celle classique qui s’adresse à tous et la PSSM Jeunes qui s’adresse aux adultes travaillant avec des jeunes de 11 à 25 ans. Il est prévu que PSSM Ados complète bientôt l’offre afin que les collégiens et lycéens puissent aider leur camarade de classe, leurs amis, leur famille. Former les adolescents permettrait aussi de réduire tous types de harcèlement, notamment celui que l’on retrouver le plus en milieu scolaire.

👉 Les formations se déroulent en 14h pour le moment et se résument en 5 piliers

  • Approcher, 
  • Écouter, 
  • Réconforter, 
  • Encourager,
  • Renseigner. 

Ainsi, on peut apprendre à détecter les premiers signes d’un problème psychique via des comportements inhabituels : manque d’appétit, pleurs, troubles du sommeil, crise d’angoisse, etc. Une fois cette identification faite, on passe au plan d’action qui se nomme AERER afin de se comporter au mieux avec la personne en souffrance. 

Cependant, contrairement aux premiers secours que l’on connaît, tout n’est pas réglé en une fois 😥. On doit bien souvent revenir plusieurs fois vers la personne pour la convaincre de consulter un psychologue. Il ne s’agit donc pas de devenir thérapeute et de diagnostiquer, mais bien d’aider une personne à aller vers un professionnel de santé

L'avis de la rédaction - Une sensibilisation importante

Chez Wengood, on ne peut qu’applaudir ce type de formation ! Au-delà d’aider une personne à prendre conscience de sa souffrance et de la rediriger vers un thérapeute, cela permet de parler de ce sujet essentiel qu’est la santé mentale. Hélas, c’est encore le parent pauvre de la médecine, il ne faut donc pas hésiter à se mobiliser ! Et si vous avez un proche qui va mal ou que vous-même, vous n’allez pas bien, n’hésitez pas à consulter l’un de nos psychologues. Il est grand temps de prendre soin de son bien-être mental. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !

#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube